Articles

157 articles de la rubrique "chronique d'Evariste"

  • Le 7 juin, votons pour une Europe sociale et démocratique: votons pour le Front de Gauche !
    par Évariste
    dans les rubriques "Chronique d'Evariste, Elections, Europe, Politique"
    La situation actuelle est un contexte de crise. Une crise face à laquelle le gouvernement, après les échecs de sa politique exclusivement à destination des puissants, est dans le déni. Une fois de plus, le libéralisme montre son aberration en tant que système de pensée : seul le déni du réel permet aux tenants du libéralisme de regarder le monde. Exit la crise ! Exit les chômeurs et la précarité des existences ! Exit l’école que l’on détruit tous les jours davantage ! Exit cette recherche nationale que l’on démantèle, sabordant ainsi l’avenir du pays ! Exit les services publics qui sont le patrimoine de ceux qui n’en ont pas à déclarer sur leur feuille d’imposition ! Exit la protection sociale pour ceux qui n’ont pas les moyens de s’en offrir une ! Exit la propre vie de ces tenants du libéralisme qui s’imaginent hors du monde, hors de la réalité, qui pensent que leurs vie peuvent se vivre en dehors tout ce qu’il détruisent ! Là est bien le symptome : le tenant du libéralisme renie le monde, renie le réel, jusqu’à détruire le monde dans lequel lui-même, sa famille et ses propres enfants vivent… Lire la suite...
  • Face à la montée de la contestation, la solution est de s’en prendre aux corps des individus
    par Évariste
    dans la rubrique "Chronique d'Evariste"
    Jeudi 14 mai, 74 gaziers et électriciens sont placés en garde à vue après s’être rendus au siège de l’Union Nationale des Employeurs des Industries Gazières (UNEMIG) pour demander l’ouverture de négociations salariales. Ils seront relâchés quelques heures plus tard. Cet événement n’est pas anodin, il stigmatise un tournant dans la gestion de la crise et de ses conséquences. Face à la situation sociale qui ne cesse de se dégrader, la tension monte. Dans la lignée de ses maitres à penser (Thatcher, Reagan et les néoconservateurs néolibéraux), le gouvernement de Nicolas Sarkozy tente le déni pur et simple de la crise. « Il n’y a pas de crise sociale » peut-on entendre ! tout juste financière... et un peu économique.... (même si le pays est en récession depuis l’automne dernier). Lire la suite...
  • Le FMI au secours du paradis du capitalisme : l'Angleterre !
    par Évariste
    dans la rubrique "Chronique d'Evariste"
    Pitoyable ! Et le mot est faible ! car il est difficile de garder la tête froide devant la possibilité évoquée ces derniers jours par l’Angleterre : faire appel au FMI pour redresser son déficit public. Hier, pays dominateur par son soit-disant système économique performant, par son exemple de croissance du PIB, par ses innovations financières, par son « libre-échangisme » ! Combien de leçons données par ces brillants économistes, notamment pour la rédaction du TCE et du fameux Traité de Lisbonne ? Personne n’a compté... Lire la suite...
  • G20 : Tous d’accord pour que demain soit comme hier, l’inflation en plus !
    par Évariste
    dans les rubriques "Chronique d'Evariste, Lutter contre le néo-libéralisme"
    Quelques jours après que le soufflé médiatique du G 20 de Londres soit retombé, que reste-il de cette réunion « historique » ? Lire la suite...
  • La FED entérine la fin du capitalisme, un front social est nécessaire pour protéger les populations
    par Évariste
    dans la rubrique "Chronique d'Evariste"
    Rappel des faits : Septembre 2008, le crash étasunien entraîne une grave crise bancaire et financière. Elle se transforme petit à petit en une crise économique majeure entraînant à son tour le début d’une crise sociale de grande ampleur. Édifié sur des contradictions majeures avec la réalité du monde, le système capitaliste dans sa globalité, c’est à dire son schéma civilisationnel, est en train de rompre : chômage galopant, perte de pouvoir d’achat, augmentation de la précarité des conditions de vie, attaques permanentes des droits, etc. Lire la suite...
  • Contrôler sous couvert de sécurité
    par Évariste
    dans les rubriques "Chronique d'Evariste, Culture, Liberté d'expression"
    Depuis sa mise en place, internet ne cesse de se développer à vitesse grand V. Il était inévitable que son existence intéresse le politique, tôt ou tard. De tout temps, la communication a été importante dans nombre de régimes politiques. Cette préoccupation vient du fait qu’une norme de vie et une vision de la société passent par l’image que l’on en donne, mais également par l’information qui y circule et qui a le droit de produire cette information. Or, Internet est le moyen de circulation de l’information le plus puissant jamais mis en place par l’humanité, ses surnoms de « toile », de « réseau », sont certainement les plus proches de la réalité matérielle. Lire la suite...
  • Front de gauche : à qui profite l’attentisme de la direction du NPA ?
    par Évariste
    dans les rubriques "Chronique d'Evariste, Politique, Reconstruire la Gauche"
    Depuis la déclaration annonçant la création d’un front de gauche, fin 2008, en vue des élections européennes, nombre de partis et de militants ont répondu présent. La reformation du front qui donna en 2005 la victoire du Non au référendum sur le TCE soulève tous les espoirs. En effet, ce front de 2005 a démontré qu’au delà des guerres claniques qui agitent et divisent la gauche depuis des dizaines d’années, le consensus sur le refus radical du système actuel est lui une réalité ; et que cette réalité est une force qui envoie un signal fort et mobilise les citoyens. Lire la suite...
  • À qui profite la ligne des dirigeants du NPA ?
    par Évariste
    dans les rubriques "Politique, Chronique d'Evariste, Débats, Débats politiques, Reconstruire la Gauche"
    La victoire du Non au référendum de 2005 est à l’évidence liée à l’union des forces de gauche. Aux yeux des français, ce front unitaire a montré que la question du refus radical du système actuel est un consensus dans les forces de progrès à gauche. Ce front a donc réussi à montrer que la position social-démocrate du Parti Socialiste n’est pas la seule issue électorale face à une droite arrogante. Lire la suite...
  • Face à la crise, Barack Obama sera l’homme de toutes les politiques économiques possibles… mais successivement !
    par Évariste
    dans la rubrique "Chronique d'Evariste"
    Les Etats-Unis sont une véritable « république bourgeoise »… et c’est d’ailleurs la seule du monde occidental qui peut se le permettre. Les différents lobbys économiques sont officiellement présents et interviennent directement dans les instances politiques. Ainsi, les multiples fractions du capitalisme peuvent construire une réalité politique « composite », qui tolère les contradictions et ouvre la voie à des solutions de sortie de crise. C’est possible car leur position prédominante dans le monde donne la liberté au gouvernement de mettre en concurrence différentes politiques économiques capitalistes et de parvenir à un relatif équilibre permettant de préserver les intérêts du pays. L’élection d’Obama en novembre dernier est le résultat de ce compromis, et la liste des soutiens financiers de sa campagne électorale en dit long sur l’agrégat qui a contribué à sa victoire. Les poids lourds de Wall Street, de la nouvelle économie californienne, ou encore de l’industrie automobile de Détroit, ont été, en autres, les gros donateurs des caisses de campagne. Lire la suite...
  • Construire la tradition de la gauche du XXIe siècle
    par Évariste
    dans la rubrique "Chronique d'Evariste"
    Une fois de plus des manifestations lycéennes ont secoué notre pays et sont en train de reprendre en ce début janvier. Une fois de plus, elles sont une manne pour armer les consciences, tant leurs richesses d’enseignements est grande. Que constate t-on ? Que les formes syndicales établies et depuis longtemps étatisées n’ont pas fait bouger un gouvernement tout acquis à l’idéologie libérale anglo-saxonne. Mais que les lycéens se mettent à bouger, à occuper les lycées, à manifester dans la rue et la panique se répand dans les instances dirigeantes. De cette réaction épidermique, il faudrait être aveugle pour n’y voir qu’une prise au sérieux des revendications. La réaction du gouvernement est bien trop instinctive pour relever de la seule préoccupation rationnelle et le soubresaut gouvernemental trouve également sa racine dans une peur viscérale. Lire la suite...

Lettre d'information

Agenda

Voir toutes les dates