Articles

À lire, à voir ou à écouter

L'ERT, BILDERBERG et le Vatican

Par Mireille Popelin

article publié dans la lettre 506

Lien permanent vers cet article

"Les lobbies à l'assaut de l'Europe" de Bernard Lecherbonnier . Albin Michel - 15 Euros

"Quelque chose doit remplacer les gouvernements et le pouvoir PRIVE me semble l'entité adéquate"

Cette déclaration, qui a le mérite d'être claire est de David Rockefeller en 1999 (Newsweek International). L'Europe est le bras armé de ce gouvernement qui se met en place et prépare un gouvernement MONDIAL.

Un organe suprême réunit les 47 patrons des plus grandes multinationales : l'ERT (European Round Table) Président Jérôme Monod (Lyonnaise des eaux) avec Umberto Agnelli (Fiat) et Bosh, Bolloré , vous avez des noms, une page entière (p.110)

Si l'ERT n'apparaît jamais dans les documents officiels, c'est bien là que tout se décide : Jacques Delors a avoué avoir recopié le rapport de l'ERT pour son fameux "livre blanc".

Idées maîtresses de ce rapport ?

Déréglementation des marchés - Flexibilité du travail etc. Tout ce que l'on avait dans le TCE !

Ainsi la position de l'Europe à propos de l'effet de serre, le protocole de Kyoto, les OGM ? Pour contrer l'Europe et ses directives, l'industrie crée une organisation, Europabio, pour mener le combat CONTRE. Elle fait donc appel, serez-vous surpris? A un cabinet américain. Et cet organisme, appuyé par Jacques Delors va appeler Burso-Marsteller, qui lutte aux Etats-Unis contre le protocole de Kyoto! Avec le soutien financier de American Petroleum Institute, Texaco, Exxon etc.

C'est sous la pression du lobby américain que fut adoptée la décision scandaleuse du brevetage des cellules, des gènes, des plantes. L'argument de l'ERT ? " Une gestion bien coordonnée de l'industrie européenne pour GARANTIR les emplois" Mais depuis sa création, les entreprises n'ont jamais autant débauché, délocalisé ! Après l'ERT, voilà le groupe BILDERBERG, le Big Brother du capitalisme mondial. Ce groupe a été fondé en 1954, à l'initiative du prince Berhard, allemand, prince consort des Pays Bas (Bilderberg est le nom de son château).

Ces cooptés sont les plus grands décideurs du monde politique, des affaires, des médias, Banque mondiale, Otan.

C'est à eux que nous devons

  • la guerre du Kippour en 1973
  • la guerre des Balkans en 1999
  • l'invasion de l'Irak en 2003

C'est David Rockefeller qui est à l'origine de ce groupe. Pour la France, il y a Jean-Louis Gergorin (affaire Clearstream).

Les relations sont très étroites entre Bilderberg et la Trilatérale. Celle-ci réunit les 200 personnalités de l'élite industrielle. La Trilatérale est le bras armé du Bilderberg. En 2001, les Bilderberg se déplacèrent à Bruxelles en vue de faire disparaître les identités NATIONALES, avec des invités inattendus, Lionel Jospin, Tony Blair. Ces réunions sont privées et les médias n'y sont pas conviés, et même sèchement renvoyés !

Les nouvelles tendances du lobbying? Un homme, Paul Boury, représente la jeune école : il réunit les parlementaires, de gauche à droite / Poniatowski, François Hollande, Dominique Strauss-Kahn, Ségolène Royal. Les financiers de ces clubs? Ce sont : Coca-Cola, la Caisse des Dépôts et Consignations et même Carlyle. Car, de la Droite à la Gauche libérale (l'aile droite du PS), on fait parfaitement la liaison entre le politique et le lobbying. Le Vatican Le lobbying est pratiqué aussi par les instances religieuses. Le Vatican, par l'Opus Dei (l'aile la plus réactionnaire de l'église) utilise les mêmes méthodes que les autres organisations : infiltration des structures, pression sur les gouvernements. Le projet constitutionnel a conduit le Vatican à essayer de faire inscrire" la reconnaissance des valeurs chrétiennes " dans le préambule. Certes, le Vatican n'appartient pas à l'UE mais cela lui permet de signer des accords de concordat avec des pays amis (Slovaquie) : interdiction de l'IVG, et la présidente des droits de la femme (!) de ce pays a pu préconiser l'internement psychiatrique des homosexuels . Et j'ajoute ( ce n'est pas dans le livre) que la pression des lobbies religieux a été intense au moment du vote de la loi sur les signes religieux, un lobby islamiste trouvant des élus complaisants soutenant le communautarisme ethnique et religieux!

Bruxelles, ce grand bazar, ne pouvait qu'attirer les sectes. La Scientologie a investi tout un immeuble, malgré l'interdiction de cette secte par le gouvernement belge. Elle a réussi à se faire des amis dans les rouages de la "pièce montée". Les pays de l'ex-bloc soviétique seraient demandeurs de cette secte pour les problèmes de drogue et de comportements des enfants hyperactifs etc. Il y a heureusement des élus qui résistent à ces lobbies religieux et à ces sectes ; Mais les néo-conservateurs américains soutiennent tous ces mouvements religieux, même les démocrates ! qui reçoivent des "aides" des sectes aux Etats Unis. " La mondialisation et la globalisation des marchés sont des missions inspirées par la bible aux USA" (Bruneau Fouchereau, Monde Diplomatique 2001)

Face à ces puissantes organisations, quelle opposition?

Les ONG, les syndicats, les organisations d'intérêt général font-ils le poids, 3 grands groupes répondent à une légitimité souhaitable:

  • la CES (Confédération européenne des syndicats)
  • le COPA (organisations professionnelles agricoles)
  • le lobby européen des Femmes 1990

Ces organisations sont tombées sous la coupe des énarques qui ont pris les rênes, elles sont devenues, hélas! Les courroies de transmission des eurocrates.

Pour la CES, elle est coupée de ses bases nationales( sujet évoqué déjà avec le livre de Catherine Wagner). Elle représente 60 millions de travailleurs européens avec..60 personnes! Alors que le patronat aligne 10 000 lobbyistes à Bruxelles. Coupée de ses bases, jusqu'à prendre la décision de voter OUI au TCE, alors que les plus importants syndicats nationaux votaient NON. Il a fallu la protestation virulente des fédérations pour faire changer le vote de la CGT.

Le COPA : il devait rassembler les principaux syndicats nationaux( FNSEA, pour la France) mais l'arrivée des nouveaux pays, dont les problèmes sont inassimilables à ceux des agriculteurs des anciens de l'Europe, rend l'action bien difficile.

Le lobby des Femmes: les nouvelles traitent les anciennes de "vieilles biques ", ces militantes sont plus des militantes de l'Europe que des militantes du féminisme. Ce lobby est sûr de retrouver son financement, reconduit systématiquement / de quoi faire des fonctionnaires de l'Europe, pour accéder à un poste de lobbyiste, plus tard? Moi, je pense que les militantes, on les trouve à la base, dans chaque pays, dans des associations, mouvements peu ou pas subventionnés, et qui militent par conviction réelle pour défendre les droits des femmes et la LAICITE, les deux marchant ensemble ! Et l'UFAL est un de ces mouvements, féministes et laïques.

Voilà, chers amis lecteurs, ce que vous devrez faire : votre bras armé de ce livre, vous devrez aller interpeller les candidats à la présidentielle en leur posant des questions sur l'Europe, sur les lobbies, vous devrez leur dire que VOUS savez ce que veulent l' ERT, Bilderberg, le Vatican.. Que vous êtes là, VOUS, citoyens et que vous ne laisserez pas ces lobbies du capitalisme mondial faire la loi à VOTRE place !

par Mireille Popelin
voir tous ses articles

Lettre d'information

Agenda

Voir toutes les dates