Service Public

La présence postale est l’affaire de tous

samedi 11 mars 2017

Selon La Gazette, 1 900 bureaux de poste ont été transformés pendant la période 2014-2016. Parmi eux, 800 sont devenus des points de contact en partenariat avec des communes ou des intercos, 600 sont passés au système « facteur guichetier » et 500 ont été transformés en maisons de services au public. Au total, sur 17 100 points de contact, 9 000 sont des bureaux de poste et 8 100 sont en partenariat, dont 2 300 chez des commerçants.  

La Convergence nationale des collectifs de défense et de développement des services publics a décidé de lancer un collectif poste pour contrer la politique de désengagement que la direction de La Poste mène depuis une dizaine d’années.

Aujourd’hui, la moitié des 17 000 « points de contact » de La Poste ne sont plus des bureaux de poste, mais des services rendus en mairie, des relais en supérette ou en bureaux de tabac. Dans ces ersatz, à peine 5 % des opérations d’un vrai bureau de poste sont possibles. La direction de La Poste a clairement inscrit l’abandon des territoires, urbains et ruraux, dans sa stratégie 2020. Malgré des profits considérables (849 millions d’euros en 2016) des centaines de fermetures sont prévues, notamment dans les grandes villes.

Partout en France, les mobilisations se multiplient donc contre ces fermetures, les réductions d’horaire : en quelques mois des collectifs d’usagers se sont créés, une centaine de maires ont signé l’appel lancé par le collectif ou fait voter une délibération reprenant cet appel. L’action concertée des élus, des usagers et des syndicalistes est très efficace, permettant des succès. Ce fut le cas notamment au bureau de poste Curial de la rue de Crimée, programmé pour fermer le 2 mars et qu’une mobilisation citoyenne a maintenu en fonction. Cela a aussi été le cas à Saint Martin d’Hères en Isère. Dans de nombreux départements des actions empêchent ou retardent des fermetures de bureaux de poste.

A Paris le 15 mars à 15 h 00, une manifestation aura lieu devant le ministère des Finances à l’initiative d’élus du Val de Marne, manifestation qui aura une dimension régionale. Nous y participerons et invitons les usagers, les élus, les syndicalistes de l’Ile de France à faire de même.

La Convergence pour les services publics s’est engagée dans cette campagne et propose de recenser et de faciliter nationalement la lutte pour la reconquête du service public postal. Elle propose du matériel pédagogique, des tracts, un agenda des actions à venir, une revue de presse et une carte de France des actions et fermetures sur un site dédié : http://www.collectifposte.org/

Nous organisons une conférence de presse de lancement de ce collectif le 15 mars 2017 à partir de 11 h 00 face au bureau de poste Curial, au 218 rue de Crimée à Paris 19e .