Site icon ReSPUBLICA

En vue du second tour : « Avec les fachos au pouvoir, faut pas rêver »

Photo d'un bulletin de vote qu'une main glisse dans une urne

Photo d'un bulletin de vote qu'une main glisse dans une urne

Nous publions ce courrier d’Y. Thiébault car il reflète une sensibilité que partagent un certain nombre de nos lecteurs. Pour autant, l’éditorial de ce numéro donne notre point de vue sur une position de « barrage » qui ne serait pas assortie d’une détermination à combattre de façon concomitante les extrêmes droites national-populistes ou favorables à l’union des droites et « l’extrême centre ».

La conclusion logique du début de l’article d’Evariste, c’est « conservons la possibilité de mettre en œuvre ce projet en évitant le risque que les fachos passent et nous écrasent » . Voici un post que j’ai déposé sur une boucle locale.

Autant en 2017 j’ai pu voter blanc sans risque, autant cette fois-ci ce serait très dangereux.

Derrière Mamie Le Pen, il y a une bande de fachos purs et durs. Il est très probable, si elle passe, qu’elle aura la majorité à la Chambre, car les Français donnent au président élu sa majorité. Tabler sur RN et alii minoritaires est un pari très risqué. Malgré leur forte présence locale, PCF et PS ont été laminés en 2017. Donc les fachos auront tout le pouvoir. Première conséquence, libre cours sera donné aux violences policières. Je subodore même que Zemmour sera à l’intérieur pour prix de son ralliement. Que les anciens se souviennent, sous de Gaulle pas facho mais du parti de l’ordre, (comme Zola qualifiait l’union des puissances qui ont porté Napoléon III au pouvoir et tué ou envoyé au bagne des milliers de républicains opposés au coup d’état), et avec le préfet Papon, la police a jeté dans la Seine en 1962 des centaines de Nord-Africains et tué à Charonne des opposants en toute impunité. Souvenez-vous 68 et Occident, protégé par la police, souvenez-vous, on criait « à bas l’Etat policier », pas pour rien.

Ensuite avec mon épouse prof en classe de primo arrivants,  on a aidé de 2007 à 2021 des dizaines de sans-papier de toute nationalité et tous les mouvements de gauche en faisaient autant. Sous Sarko, Hollande et Macron des mairies pas de gauche accueillaient les asso de soutien aux sans-papiers. l’Education nationale accueille tout jeune sur le territoire, dans des classes spéciales, sans se préoccuper de leur situation. Croyez-vous que les fachos vont continuer de permettre ceci ? Dès qu’ils repéreront un jeune dont les parents sont sous OQTF, ils les parqueront en centres de rétention. Ils pourraient même expulser les  gens pour qui on a obtenu des titres de séjour renouvelables.. Actuellement, on peut gagner du temps par des recours judiciaires et il n’y a pas de chasse systématique à domicile. Ça changera, ils l’ont dit.

Je ne veux pas être complice de ça par mon abstention et voir détruits tous nos efforts et nos réussites.

Ne soyez pas naïfs, Hitler en 1933 n’avait même pas la majorité et en six mois il a détruit l’opposition démocratique. Le Pen aura son incendie du Reichstadt, LFI qualifiée d’extrême-gauche sera d’une façon ou de l’autre éliminée « démocratiquement » par des lois.

Alors, une fois le dépit et l’émotion passés, raisonnons en politiques responsables. Certes JLM n’a pas donné de consigne de vote pour Macron et c’est la mort dans l’âme et du bout des doigts que je mettrai mon bulletin Macron. Mais au moins, grâce à la force que les législatives vont nous donner, nous pourrons continuer le combat politique. « Avec les fachos au pouvoir, faut pas rêver ».

Yves Thiébault

Quitter la version mobile