ReSPUBLICA

Comprendre la crise… et soutenir votre journal

lundi 1 octobre 2018

Chers amis lecteurs,

En 2018, votre journal ReSPUBLICA fête ses 18 ans ! Mais aussi enregistre en ce mois de septembre le dixième anniversaire d’une crise, celle de 2007-2008, dont nous ne nous contentons pas de subir des contrecoups mais qui déroule toujours implacablement sa logique. Connaître et comprendre les mécanismes précède toute possibilité d’action, c’est pourquoi nous vous proposons aujourd’hui la reprise et l’actualisation de 10 ans d’analyses par notre collaborateur Philippe Hervé, sous la forme d’un petit volume de 98 pages.

En avant-première de la publication de ce recueil, nous aurons le plaisir de l’offrir en PDF à tous ceux d’entre vous qui ont effectué cette année un don financier à ReSPUBLICA, ou qui le feront d’ici la fin de 2018.
Il suffit pour cela de se rendre à l’adresse https://www.helloasso.com/associations/les-amis-de-respublica/collectes/campagne-de-dons-pour-aider-respublica/don où sont également indiquées les modalités de défiscalisation des dons. Vous recevrez alors le fichier PDF à votre adresse mél.

Nous rappelons que ReSPUBLICA est totalement indépendant et ne s’alimente que de votre générosité. Merci par avance de votre soutien  !

Présentation  de l’ouvrage de Philippe Hervé « 2008-2018 – Dans quelle crise sommes-nous ? »

« La crise, c’est quand le vieux se meurt
et que le jeune hésite à naître. » Antonio Gramsci

Depuis le choc des Subprimes-Lehman en 2007 et 2008, une crise sans fin s’est déclenchée. D’abord financière, elle est devenue économique et désormais politique. Le Brexit ou le phénomène Trump n’en sont que des conséquences.

Cet événement a changé les règles du capitalisme financier : ce qui était interdit pour préserver les « règles du marché » est devenu la norme… une espèce de « capitalisme assisté » s’est progressivement mise en place en sauvant les banques et en ruinant au passage les nations.

Mais cette déformation, ou pire cette désarticulation, ne sonne-t-elle pas le glas du capitalisme ? Car le pli historique, ouvert au 16e siècle avec l’émergence de la banque comme vecteur central des flux financiers, paraît arriver aujourd’hui à son terme.

C’est l’hypothèse que défend Philippe Hervé, qui analyse cette longue crise avec un point de vue iconoclaste. Son ouvrage reprend, à l’identique, les dix articles annuels publiés depuis 2009 dans le journal en ligne ReSPUBLICA.

Un monde finit, un autre émerge.

 


Rubriques liées :