Les sciences humaines et sociales sont « essentielles » Reconnaître les droits de la personne malade ou en situation de fragilité

La Covid 19 n’est pas perçue de la même manière par tous. Pour certains, elle n’est qu’une grippette, pour d’autres elle a engendré une véritable peur et cela même chez les jeunes. Je pense ici à cette jeune femme, médecin à l’hôpital, qui au tout début de la pandémie s’est…

Lire la suite à propos de l’article <span class="entry-title-primary">Les sciences humaines et sociales sont « essentielles »</span> <span class="entry-subtitle">Reconnaître les droits de la personne malade ou en situation de fragilité</span>
Photo de deux femmes se tenant les mains (c) AdobeStock

LA PSYCHIATRIE EST-ELLE ENTRÉE EN PSEUDOMORPHOSE ?

On croirait qu’une société entière dit ce qu’elle est en train de construire, avec les représentations de ce qu’elle est en train de perdre.((Michel de Certeau, 1969, L’écriture de l’histoire, Paris, Folio Gallimard, 1975, p. 168.)) À chaque époque notre langage a toujours un train de retard pour dire la…

Lire la suite à propos de l’article LA PSYCHIATRIE EST-ELLE ENTRÉE EN PSEUDOMORPHOSE ?
Patiente consultant un médecin ou un psychiatre pour un diagnostic

Pour un service public de santé territorial – Troisième volet

6 – Propositions pour la fondation d'un service public de santé territorial (SPST) Arrivés à ce stade de notre analyse, nous affirmons qu'il est impossible de trouver des solutions innovantes dans le cadre institutionnel actuel. Le paramètre principal, la démographie des soignants en général (et des généralistes pivots des PSPR…

Lire la suite à propos de l’article Pour un service public de santé territorial – Troisième volet
Main construisant une pyramide de 6 cubes portant des symboles médicaux

Pour un service public de santé territorial – Deuxième volet

3 - Point sur les effectifs actuels des PSPR et à venir Les politiques austéritaires ont donc produit leurs effets à tous les niveaux du système de santé avec la baisse programmée de la densité médicale. La figure 1 montre l'évolution du numerus clausus depuis 1972. Nous pouvons constater une…

Lire la suite à propos de l’article Pour un service public de santé territorial – Deuxième volet
Photo d'un stéthoscope et d'une courbe superposée en transparence

Sécu : la marche arrière ou la marche avant ?

Il n’aura pas fallu longtemps pour que le projet de « grande Sécurité sociale », évoqué par ministre de la Santé en exercice, Olivier Véran, qui avait suscité un certain intérêt chez  ceux qui déplorent les failles accumulées du système, avorte et se révèle sous un autre jour : au mieux un…

Lire la suite à propos de l’article Sécu : la marche arrière ou la marche avant ?
Photo d'une main tenant une Carte Vitale

Grande Sécu : avancée sociale ou arme de destruction massive ?

A priori séduisant, le projet de "Grande Sécu" n'est qu'un enfumage électoral. Au lieu d'affaiblir la Sécurité sociale, il faut au contraire l’étendre, la renforcer, la réorienter sur ses principes fondateurs : unicité, universalité, solidarité et démocratie. N'oublions jamais que la plus belle, la plus solidaire et la moins chère des mutuelles, c'est la Sécurité sociale.

Refonder la Sécu pour réaliser la République sociale

Par son programme publié le 15 mars 1944, le Conseil national de la Résistance (CNR) fixait l’avenir émancipateur de la République sociale (( Voir nos livres dans la Librairie militante du média en ligne Respublica )) en lui donnant un nom : « Les jours heureux ». Les ordonnances des 4 et 19…

Lire la suite à propos de l’article Refonder la Sécu pour réaliser la République sociale
© Adobe Stock

« Pour que vive la Sécurité sociale ! » Deuxième étape de la campagne de la Convergence Services publics

La Convergence nationale Services publics, ses collectifs et ses partenaires syndicaux, associatifs et politiques, ont décidé de lancer une campagne « Pour que vive la Sécurité Sociale !», prévue par le programme du Conseil national de la Résistance, pour les 75 ans des ordonnances des 4 et du 19 octobre 1945 et…

Pour les 75 ans de la Sécu 75 personnalités du monde associatif, syndical et politique signent « Pour que vive la Sécurité Sociale ! »

Malgré la crise sanitaire, la politique de destruction de la sécurité sociale et des services publics se poursuit : report de la dette COVID avec un taux d’intérêt supérieur à celui auquel l’État a droit, fermetures de lits, urgences menacées et leur gratuité supprimée… et Bruno Lemaire annonce une attaque en…

Appel « Pour que vive la Sécu ! »

Alors que le gouvernement souhaite, avec le projet de loi 2021 de financement de la Sécurité Sociale, effectuer un nouveau tour de vis austéritaire, comme le forfait urgence de 18 euros, et s’appuyer sur la COVID pour des réformes structurelles contraires à l’ambition de solidarité de la Sécurité Sociale, nous…

Lire la suite à propos de l’article Appel « Pour que vive la Sécu ! »
Liste des logos des organisations soutenant l'appel "Pour que vive la Sécu!"

De la Ve « république » à une République sociale

NDLR - La définition de la République sociale fréquemment exposée dans nos Chroniques d'Evariste englobe les préoccupations d'E.Delion mais elle est plus large : modèle politique global évolutif, elle comprend, dans le prolongement de la pensée de Jaurès, 10 principes constitutifs, 4 ruptures indispensables avec le modèle existant, 6 exigences…

Réponse d’Olivier Nobile à Henri Sterdyniak à propos de son texte Une protection sociale pour tous, un financement équitable

Suite à la parution du dossier consacré à la défense et à la réhabilitation de la cotisation sociale (Ufal info repris dans Respublica), l’économiste Henri Sterdyniak a demandé la publication d’un texte critique dans lequel l’auteur exprime des désaccords avec mon analyse salariale de la Sécurité sociale. Il qualifie, au…

Défense de la Sécurité sociale Un dossier et une invitation

1/ Nous vous proposons la lecture du texte La Sécurité sociale, une mesure révolutionnaire Il s'agit d'une conférence Jean-Claude Boual, à Tulle le 26 septembre 2020, qui constitue un excellent outil d'éducation populaire, dont voici un extrait introductif : L'épidémie de la Covid-19 que nous traversons nous démontre les dégâts…

Les transformations de l’Assurance maladie L'Assurance maladie : une obligation bien tempérée

La récente crise épidémique nous a fait éprouver intimement une interdépendance sociale qu’habituellement nous sommes prompts à oublier. Elle nous a fortement réinvités à la solidarité et les différents « gestes barrières » ont réactivé un sentiment de dépendance réciproque dont nous sommes peu conscients autrement. La légitimité du confinement…