Refonder la Sécu pour réaliser la République sociale

Par son programme publié le 15 mars 1944, le Conseil national de la Résistance (CNR) fixait l’avenir émancipateur de la République sociale (( Voir nos livres dans la Librairie militante du média en ligne Respublica )) en lui donnant un nom : « Les jours heureux ». Les ordonnances des 4 et 19…

Read more about the article Refonder la Sécu pour réaliser la République sociale
© Adobe Stock

Enseignants : les raisons de la colère

Alors que la proposition d'Anne Hidalgo bouscule la rentrée politique, tout souligne, en septembre 2021, le mépris qu'a été le #grenelledelahonte((Nom donné au « Grenelle de l'Éducation » par les enseignants.)). Le Covid-19 poursuivant son inexorable et mortel chemin à travers le monde, quel bilan faire de cette rentrée, la deuxième par…

LES RÉFORMES BLANQUER CONTRE L’ÉCOLE DE LA RÉPUBLIQUE – IIe partie

La logique néo-libérale du résultat et de l’évaluation imposée dans les trois fonctions publiques s’accompagne partout d’une dépréciation des métiers. L’Éducation nationale ne fait pas exception à la règle. La « crise des vocations » pour le métier d’enseignant est notoire. La rupture morale des professeurs avec une institution qui les rémunère très mal, les caporalise, les divise et les méprise, n’affecte pas la seule nouvelle génération enseignante(1). Diverses enquêtes convergent pour faire état d’une déstabilisation et d’un désarroi des enseignants toutes générations confondues. À l’instar de millions de salariés du privé et du public, les enseignants sont souvent en état d’épuisement professionnel, en proie à des demandes contradictoires, illimitées et culpabilisantes, émanant des élèves, des familles, des hiérarchies, des collègues. Certains sont personnellement « cassés », en reconnaissant lucidement leur impuissance au spectacle de l’inexorable « casse » de l’École qu’ils ont servie avec conviction. Leur défaite vécue intimement, est collective, historique et politique. Qu’ils soient résignés ou révoltés, les enseignants souffrent d’être les artisans involontaires du sabotage de leur métier...

Antivax, anti-pass, la mobilisation qui court l’été comme un canard sans tête

Au cœur de l’été, à la fin juillet et durant le mois d’août, des manifestants ont parcouru en nombre les rues de dizaines de villes françaises. Combien étaient-ils ? Impossible à dire, les chiffres du ministère de l’Intérieur indiquant 240 000 participants paraissent largement sous-estimés. L’événement est inédit : en pleine…

LES RÉFORMES BLANQUER CONTRE L’ÉCOLE DE LA RÉPUBLIQUE – Ie partie

Sommaire de la Ie partieSous la fin des séries, la fin des classesCréation par décret estival du « professeur référent »Sous les « spécialités », la guerre de tous contre tousUn « Grand oral » pour parler avec succès de ce qu’on ignore« Parcoursup », le grand robot qui n’a rien amélioré…… et qui embauche les 15-18 ansPressions en…

Read more about the article LES RÉFORMES BLANQUER CONTRE L’ÉCOLE DE LA RÉPUBLIQUE – Ie partie
© stock Adobe

« Pour que vive la Sécurité sociale ! » Deuxième étape de la campagne de la Convergence Services publics

La Convergence nationale Services publics, ses collectifs et ses partenaires syndicaux, associatifs et politiques, ont décidé de lancer une campagne « Pour que vive la Sécurité Sociale !», prévue par le programme du Conseil national de la Résistance, pour les 75 ans des ordonnances des 4 et du 19 octobre 1945 et…

Misères et alternatives de la mode d’aujourd’hui

Le 21 avril dernier, Bernard Arnault a grimpé à la deuxième place du classement des milliardaires établi par le magazine Forbes (derrière Jeff Bezos, le PDG d’Amazon et devant Elon Musk). Sa fortune, désormais estimée à 180,4 milliards de dollars, a quasiment doublé en un an du fait de l’augmentation…

Covid-19 et échec de la « machine à soigner »

D’éminents représentants de la technostructure sanitaire s’interrogent à la lumière de la crise du Covid-19 sur la pertinence, pour ne pas dire la nocivité, de certains instruments qui avaient été leurs fétiches depuis le début des années 1990. Ainsi, s’est engagée une discussion bureaucratico-institutionnelle au sein du Haut conseil de…

Seuil des 100 000 morts, triste résultat d’un an de ratages

Alors que le gouvernement vient de décider un troisième confinement, la France franchira dans quelques jours le cap des 100 000 morts dus au Covid-19 (en réalité, ce seuil a sûrement déjà été franchi puisque les morts à domicile – qui représentent au minimum 12 % des décès – n’ont…

Prolongez la lecture des articles du journal par des podcasts ... avec les chercheurs S. Beaud, G. Noiriel et F. Pierru

Parce que les enregistrements audio sont un outil militant en plein développement, les podcasts du Réseau Education populaire se multiplient. Vous en retrouverez la totalité  sur https://podcast.ausha.co/reseau-education-populaire. Les deux derniers réalisés sont particulièrement en phase avec l'actualité et avec des articles récents du journal. Ainsi : Race et sciences sociales…

Défense du syndicalisme étudiant A propos de l'UNEF

Ayant été militant et responsable intermédiaire de l’UNEF ID au tournant des années 70-80, ce n’est pas sans colère que j’assiste aux débats actuels autour de l’UNEF et du syndicalisme étudiant. Je désire donc apporter mon éclairage à ces discussions, et espère ainsi aider les jeunes qui désirent combattre l’injustice…

Maintenus à l’écart sans concertation

Parlant en leur nom, dans l'optique officielle d'assurer leur bien-être et leur survie, le pouvoir contraint les personnes âgées, en Ehpad tout particulièrement, à se conformer à des mesures d'exception allant contre leur liberté sans tenir compte de leur autonomie ni solliciter la société civile (article initialement publié dans la…

Politique de vaccination : l’inversion des priorités ?

La France rencontre de nombreuses difficultés pour enclencher une véritable vaccination de masse. Une nouvelle fois, la pandémie de Covid-19 met en lumière les failles du gouvernement et les problèmes structurels qui empêchent la France de faire face à cette crise sanitaire. Plus qu’une pandémie de SARS-COV2, nous pouvons parler,…

« Dissolution de la mission parlementaire sur la gestion de la crise : la démocratie bâillonnée ? » Tribune

Plusieurs intellectuels et médecins s'inquiètent de la dissolution de la mission parlementaire dédiée à l’examen de la gestion de la crise de Covid-19 (tribune initialement publiée dans Marianne). Alors que se dessine un troisième confinement « serré », la majorité présidentielle ne trouve rien de mieux que de dissoudre la mission parlementaire…