Pierre Fréha : « Le système colonial en lui-même appelle des excuses… »

Pierre Fréha, écrivain d’origine algérienne, a bien voulu répondre à nos questions, à l’occasion de la publication de son dernier roman : la Conquête de l’Oued, aux Editions Orizons (l’Exil et le retour vers le pays perdu). L’auteur, qui a été, ainsi que sa famille, arraché à son pays, en 1962, à l’âge de 9 ans, a poursuivi ses études supérieures au lycée Henri IV de Paris et à l’Ecole normale supérieure. Il a été enseignant, consultant en marketing, journaliste, animateur d’ateliers d’écriture et conseiller littéraire. Il a écrit de nombreux ouvrages, dont six romans (Sahib, la Diva des ménages, Tournesol, etc.) Il est également dramaturge, et s’est vu décerner à ce titre le grand prix Paul Gilson 1989. Pierre Fréha s’apprête à publier dans les prochains jours et chez le même éditeur un recueil de cinq nouvelles, intitulé Vieil Alger, autour de la généalogie de la famille Cazès entre 1515 et 1830, pendant l’époque  » turque « . (suite…)

Réponse à Tariq Ramadan

Le 26 Septembre 2009, Tariq Ramadan est invité dans l’émission de Laurent Ruquier, “On est pas couché!”. Il attaque Caroline Fourest, journaliste-essayiste, en l’accusant d’être contre l’Islam et “malhonnête” intellectuellement. L’émission de Laurent Ruquier n’a pas donné la parole à Caroline Fourest pour qu’elle puisse répondre. Jonathan Halimi et Florent Rodo l’ont rencontré…

Nadia Geerts : « En Belgique, la confusion entre laïcité et athéisme est toujours bien présente »

Nadia Geerts, agrégée de philosophie et professseure de morale, préside, depuis sa fondation en 2000, le Cercle républicain : une association qui milite pour l'abolition de la monarchie en Belgique. Elle est membre également, depuis de nombreuses années, du comité de rédaction de RésistanceS, l'observatoire de l'extrême droite en Belgique.…

Plus que des soldats, l’Afghanistan a besoin d’alternative politique

Abdullah Naibi est président du Mouvement pour l’avenir de l’Afghanistan
(Ayenda), une formation de gauche. Il analyse la situation.

Quelle est votre analyse de ces élections ? Vers quoi peuvent-elles
déboucher. Y-a-t-il vraiment un enjeu ou est-ce une parodie électorale ?

Abdullah Naibi Les élections présidentielles se déroulent dans une
conjoncture particulière Tout d’abord avec l’ absence d’une véritable
alternative au gouvernement actuel. Les candidats éligibles
appartiennent tous au pouvoir en place. Karzaï, ses deux anciens
ministres candidats (Abdullah Abdullah et Ashraf Ghani), les partis
jihadistes et les anciens commandants du jihad qui forment les piliers
du régime ont tous les mêmes convictions idéologiques et politiques. (suite…)