Courrier des lecteurs

Deux réactions au N° 817

mardi 28 juin 2016

1/ Sur l’article Traditionalistes et ultra-libéraux à l’assaut de l’école

Si on veut lutter contre les assauts contre l’école publique, il faut rétablir l’école de l’instruction. L’état de l’école actuelle favorise les attaques contre l’école, une école qui oublie sa mission première : diffuser la connaissance. Et les diverses réformes qui marquent l’école depuis une trentaine d’années, en cassant l’école de l’instruction au profit d’une école dite citoyenne, ne peuvent que favoriser les assauts contre l’école publique. Je ne parlerai pas de la dernière réforme qui ajoute un peu plus au cassage. Il ne suffit donc pas de dénoncer les assauts contre l’école menées par les traditionalistes, il faut dénoncer l’assaut contre l’école menée par une gauche qui a oublié d’être à gauche. Il ne faut pas oublier que la refondation de l’école initiée par Peillon et continuée par Najat Vallaud-Belkacem participe de la politique de droite du gouvernement de la même façon que la loi dite “travail”. Dans les deux cas, il s’agit de mettre fin à l’émancipation des hommes.
Rudolf Bkouche, universitaire retraité
NDLR – Nous avons choisi un article sur l’action de l’extrême droite catholique dans l’enseignement. C’est un sujet en soi,  traité comme tel. Pour le reste, nous partageons votre point de vue : voir tous nos textes sur l’école et notamment les textes de Pierre Hayat et de Jean-Noël Laurenti à retrouver aisément sur notre site.

2/ Sur le texte Mal nommer les choses ajoute au malheur du monde (Camus), par Bernard Teper

J’ose espérer que je peux donner mon avis et que vous le publierez. Si je suis entièrement d’accord avec la citation de Camus je me permets d’apporter qq bémols dans l’analyse de B.T. En effet pourquoi faut-il apporter une différence entre islam et islamisme. Si je me réfère au dictionnaire , Islam veut dire résignation et islamisme, religion de Mahomet. Où est la différence ? Faisons-nous une différence entre catholique et catholicisme? Non ! Alors! Je pense que par nature toutes les religions sont extrémistes. Faut-il rappeler ici que Hassan II ex roi du Maroc avait dit dans une interview, je cite ” Un musulman ne peut pas être laïque”, ce en quoi il avait raison. Ce ne sont que les circonstances qui permettent aux religions de s’étendre et d’appliquer avec rigueur leur ”doctrine” mais si elles  respectent la laïcité ce ne peut être que par contrainte.
Jean Cantel
Réponse de l’auteur – Nous pensons au contraire de toi que l’on peut être croyant et laïque, croyant et anti-laïque, athée et laïque, athée et anti-laïque car la laïcité est un principe d’organisation sociale et politique et non une valeur ou une opinion. Nous  pensons donc que la phrase que tu rapportes d’Hassan II est fausse.
Pour le reste, c’est une question de définition. Nous n’avons pas les mêmes définitions.Quand tu lis chez nous “islamisme”, lis “islamisme politique” qui refuse la liberté de conscience et la stricte séparation des églises et de l’Etat.
Pour plus de développement, nous te renvoyons au livre sur la laïcité que tu retrouveras sur notre site (http://www.gaucherepublicaine.org/librairie). BT


Rubriques liées :

Tags :