Humeur

De Chypre à Florange

vendredi 29 mars 2013
Par

Une apostrophe célèbre du philosophe Alain dit ceci : « On n’agirait jamais si l’on considérait le poids immense des choses et des faiblesses de l’Homme. »
Mais cette fois-ci, la décision des ministres de l’Économie et des Finances des pays membres de l’Union européenne distille encore plus d’angoisse auprès des peuples européens. Cela prouve la faiblesse du système et de l’institution.
Ils font comme s’il n’y avait qu’une seule solution : « faire payer le peuple ». N’est-ce pas une réaction de comptables aux conséquences politiques multiples ?
Nous sommes tous des épargnants chypriotes en puissance !

Mise en scène par le premier cynique, Jean-Marc Ayrault, cette farce politique laisse perplexe l’électeur de mai dernier et va sans aucun doute favoriser l’attitude du « vague à l’âme » pour le plus grand plaisir de la droite et de l’extrême droite. La semonce de la récente partielle de l’Oise serait-elle sans enseignements ?
La gouvernance politique actuelle amplifie l’angoisse des salariés et interpelle les retraités. Ces derniers étaient aujourd’hui en manifestation devant le ministère du Travail.
Chacun se dit : Le changement c’est pour quand ?
Les effets indésirables de l’ultra libéralisme, les reculades et les incertitudes imposent aux électeurs ce questionnement.
Des larmes et du sang qui vont accentuer le paupérisme et le populisme de droite et d’extrême droite.
Messieurs les gouvernants, encore un peu d’efforts et comme sous François Mitterrand, le Front national va se renforcer à l’Assemblée nationale.

Que retenir de la dernière farce judiciaire qu’est l’affaire de la crèche Baby-Loup ? En tout cas qu’elle est significative de l’exigence de clarté sur le droit positif en matière de laïcité.
La crèche doit devenir un lieu sanctuarisé sans instrumentalisation des différents cléricalismes. Il faudra expliquer pourquoi les cléricaux ont le droit d’avoir des structures privées à caractère propre et qu’il ne soit pas possible d’avoir des structures privées avec neutralité religieuse. Quelle injustice criante ! Mais que fait la représentation nationale ?

Monsieur le Président, il est encore temps d’établir une feuille de route afin que vos promesses n’engagent pas seulement ceux qui y croient ! Chaque hésitation est une concession faite à l’obscurantisme et à la régression.

Par

Voir tous les articles de