Combat féministe

Madhya Pradesh: mariage contre test de virginité

mercredi 26 août 2009
Par

Le 26 juin dernier, 151 femmes ont participé à un mariage de masse sponsorisé par l’Etat du Madhya Pradesh. L’accès à la cérémonie aurait été conditionné à un test de virginité. Les responsables locaux préfèrent parler de banal contrôle médical visant à déceler d’éventuelles grossesses chez des femmes attirées par l’aide du gouvernement” Etat du Madhya Pradesh propose femmes à marier. Virginité garantie.”

L’annonce aurait pu ressembler à cela. Le 26 juin dernier, 151 femmes issues de familles tribales pauvres ont participé à une cérémonie de mariage de masse à Shahdol, à 300km de Bhopal. Avant de partir à la recherche d’un conjoint, il leur a cependant fallu se soumettre à un test de virginité. Plusieurs semaines après, la polémique enfle.

Selon des témoignages rapportés par BBC News, les femmes ont patienté dans une file d’attente avant de subir un examen physique. Ce n’est qu’après qu’elles ont obtenu le badge d’accès à la cérémonie.
“J’ai d’abord refusé d’être examinée”, a expliqué une jeune femme présente ce jour là au quotidien The Hindustan Times “Mais un fonctionnaire m’a dit que je ne serais pas autorisée à pénétrer dans le hall de mariage si la gynécologue ne me déclarait pas admissible.” “Le médecin m’a examiné manuellement”, a-t-elle ajouté.

La gynécologue, qui exerce à l’hôpital de Shahdol, a refusé de s’exprimer.
La présidente de la Commission nationale pour les femmes, Girija Vyas, a qualifié l’événement “d’acte honteux et scandaleux qui ne peut pas être toléré dans une société saine”.

Le ministre du développement des ressources humaines (Human Resource Development), Kapil Sibal, considère pour sa part que cet événement « insulte les femmes et renvoie au 18ème siècle ».

Le Premier ministre de l’Etat du Madhya Pradesh BJP (Shivraj Singh Chouhan, a quant à lui nié l’existence de tels tests, évoquant “des examens médicaux de procédure”. Une version soutenue par un haut responsable du district, selon qui “le test était une mesure de précaution”. “L’année dernière, une femme avait accouché en pleine cérémonie”, a-t-il avancé. “Parce qu’il y a de l’argent en jeu beaucoup de femmes tentent d’abuser du système.”

Ce mariage de masse entrait dans le cadre d’un programme lancé en avril 2006 par le gouvernement de l’Etat du Madhya Pradesh, qui vise à venir en aide aux femmes célibataires dans l’incapacité de payer les frais de mariage. Le gouvernement verse en plus 6500 roupies (100€) à chacune d’elle. L’argument avancé par le gouvernement local du contrôle d’éventuelles grossesses semble d’autant plus étonnant que ce programme s’adresse également aux femmes divorcées, abandonnées ou veuves, par conséquent susceptibles d’avoir déjà eu des enfants.

Un budget de 385.000€ a été attribué à ce programme cette année. En trois ans, 88.460 mariages on été célébrés de cette façon dans les différents districts du Madhya Pradesh.

Par

Voir tous les articles de