La laïcité contre le « séparatisme » ?

Les médias le promettent : le jour du discours mémorable de Macron sur la laïcité approche1. Contributeurs zélés d’une campagne de « communication en amont », les députés LREM ont commis le 14 janvier des propositions tendant à « recréer l’alliance républicaine des territoires » (sic). Ce rapport a placé en exergue des paroles que…

Communautarisme, séparatisme : encore faudra-t-il sortir du flou et de l’ambiguïté !

Après le spectacle enfantin des médias complaisants qui nous disaient en substance depuis des semaines que l’oracle présidentiel allait parler, voilà que Macron décide enfin de parler sur une terre concordataire (le Haut-Rhin) où la laïcité est bafouée, sans dire un mot des trois départements métropolitains d’Alsace-Moselle où ne s’applique…

Selon Asif Arif, partisan du voilement des fillettes dès 7 ans, la laïcité n’a rien à voir avec les droits des femmes !

Source : http://www.ufal.org/laicite/selon-asif-arif-partisan-du-voilement-des-fillettes-des-7-ans-la-laicite-na-rien-a-voir-avec-les-droits-des-femmes/ On n’oublie pas ses amis. L’UFAL a déjà fait connaître Asif Arif, militant communautariste membre d’une secte musulmane (ahmadiyya) qui encourage le voilement des petites filles dès 7 ans (plus tard, elles risquent de « se rebeller ») . Avocat, il a commis un ouvrage sur la laïcité,…

Une petite Sainte Alliance Qui sont les ennemis du Printemps républicain ?

Texte paru dans Arguments pour la lutte sociale n°53 du 18 septembre 2016 Un appel a été lancé à un grand rassemblement contre le « racisme républicain » pour le 21 septembre ((https://www.change.org/p/agir-contre-l-islamophobie-et-les-racismes)). La République, le républicanisme, le « laïcisme », voilà l'ennemi. Au moment où dans tout le pays la question centrale est l'abrogation…

Ensemble, mais séparés ?

« Un problème bien posé est à moitié résolu » (H. Bergson) Il fut un temps ou les polémiques de l’été touchaient des questions banales. C’était « topless or not topless ? » plutôt que « burkini or not burkini », et les affaires se réglaient rarement devant le Conseil…

Lettre ouverte à ceux qui pensent que participer à la Marche-de-la-dignité-contre-le-racisme-avec-le-soutien d’Angela-Davis n’est pas un problème

NDLR - Repris d'un site anarchiste, ce texte est signé "A la croisée des chemins... - crossroads@riseup.net". Nous avons apprécié sa dénonciation de la "marche de la dignité" prévue pour le 31 octobre (voir le texte de l'appel sur http://www.urgence-notre-police-assassine.fr/). Quelque légitime soit l'indignation devant les violences qui atteignent  les…

Laïcité ou racisme. L’antiracisme investi par le communautarisme

Le plan de mobilisation contre le racisme et l’antisémitisme lancé par Manuel Valls répond à un besoin évident. Il prévoit de renforcer la surveillance et la répression des discours de haine. L’Éducation nationale est convoquée et les initiatives locales seront soutenues. L’enveloppe budgétaire atteindra 100 millions d’euros sur trois ans. Ce plan ambitieux rencontrera des obstacles. L’un d’eux, peu visible mais redoutable, est la confusion mentale sans précédent qui s’est installée autour du racisme. L’humanisme des droits de l’homme et les leçons qui ont été tirées de l’histoire du XXe siècle ont pourtant permis de tracer les contours philosophiques de la lutte sans fin à opposer au racisme. Le racisme réduit chaque homme à son origine, l’enfermant dans le déterminisme de « la souche » dont il provient, tandis que l’émancipation moderne considère l’individu humain comme libre et la société politique comme l’affaire des peuples. L’opposition radicale entre ces deux représentations de l’homme fut pointée par Levinas en 1934 à propos du racisme hitlérien. (suite…)

La prévention de la radicalisation au Canada

NDLR : Homa Arjomand est une militante iranienne vivant en exil au Canada. Elle a joué en 2005 un rôle important dans la campagne - victorieuse - contre l'adoption par l'État de l'Ontario  d'une législation permettant la mise en place de tribunaux jugeant des affaires civiles selon le droit islamique (charia).…

Après janvier 2015, l’Autre gauche dans l’impasse !

Les trois événements de janvier 2015 (les assassinats des 7, 8 et 9 janvier, la victoire électorale de Syriza du 25 janvier, la démonstration de force de Podemos du 31 janvier) n’ont pas appris grand-chose aux gauches françaises. Quant aux dirigeants politiques néolibéraux (François Hollande, le gouvernement Valls et la direction du PS), non contents d’avoir tué, dans le temps présent, l’idée de « gauche » en France, ils ont réagi en rajoutant un « catéchisme républicain » à une école des compétences largement dévouée aux désirs du patronat. À aucun moment, la direction néolibérale autour de François Hollande n’a voulu travailler sur les causes du séisme des 7, 8 et 9 janvier, dont Copenhague a eu droit à une réplique de même nature un mois plus tard. Son appel à des intervenants extérieurs à l’école pour prodiguer le nouveau « catéchisme républicain » n’est pas de bon augure pour la suite de l’histoire.

Quand à l’Autre gauche, elle se réduit de plus en plus à la fraction idéologique de la petite et moyenne bourgeoisie, qui ne possède plus aucune force propulsive pour s’allier avec la classe populaire ouvrière et employée, majoritaire en France, mais dont la plus grande partie s’abstient aux élections en partie par défiance envers elle. Pire, n’ayant rien appris de l’histoire des années 30, cette gauche observe, stupéfaite, que les couches déclassées tant de la classe populaire ouvrière et employée que des couches moyennes intermédiaires, lorgnent de plus en plus vers le FN. Les résultats de la 4e circonscription législative du Doubs sonnent le désastre imminent. Dans une circonscription populaire, le Front de gauche allié au NPA et aux chevènementistes du MRC font 3,6 % ! La voie royale vers la marginalité. (suite…)

« Réhabiliter les communautés » : le multiculturalisme contre la laïcité !

Publié le 5 févier 2015 Jean-Claude Sommaire, ancien secrétaire général du Haut Conseil à l’Intégration, propose ses solutions pour la « prévention de l’islamisme » : il s’agirait de reprendre le « chantier ouvert par Jean-Marc Ayrault » à partir du rapport Tuot « pour une République inclusive » de février 2013. Rappelons que les cinq…

Alors que les pays arabes et/ou islamistes sont dans la tourmente, les  »idiots utiles » du communautarisme persistent

Touchés par un exode rural important, ces pays ont développé des villes de façon anarchique avec leur lot d’espoir, de désillusions, de précarité sous toutes les formes, de délinquance, de chômage. L’indigence des services publics rajoute au mécontentement. D’autant que la plupart des pays étaient dirigés par des dictatures rentières et sécuritaires. Ces dictatures vivaient et administraient par la rente foncière, commerciale ou liée à la vente des matières premières fossiles. Mais ce que les « nouveaux chiens de garde » ont oublié de dire, c’est que pour vivre grassement de la rente, il faut éviter d’investir dans la sphère de constitution des libertés (école, services publics, santé et protection sociale) qui seule peut permettre de passer de droits formels aux droits réels ! Les prédateurs de la rente au pouvoir ont préféré sous-traiter aux islamistes (principalement des Frères musulmans) tout ou partie de la sphère qui aurait pu être constitutive des libertés. De ce fait, ils ont donné aux islamistes une implantation nationale y compris en banlieues, en zones périurbaines et rurales. Les démocrates, eux, n’existaient que dans les villes et ne recrutaient que dans la petite et moyenne bourgeoisie urbaine.
(suite…)

Mythes antirépublicains, laïcité et communautarisme (Qu’est-ce que le communautarisme ?)

Le personnage du républicain « laïcard franchouillard » est un grand classique du roman antirépublicain. Ce mythe n’a aucun fondement conceptuel, mais il s’incarne dans une caricature et donne naissance à des fantasmes dont les effets sont bien réels. Le franchouillard et le multiculturaliste se confortent l’un l’autre en construisant de toutes pièces leur objet fantasmatique commun que les uns révèrent et que les autres abhorrent : « les musulmans », comme s’il s’agissait d’un bloc identitaire unifié. Ce faisant, tous deux confondent le communautaire et le communautarisme. Il importe de rappeler que la laïcité, qui s’oppose au communautarisme politique, n’a rien contre les communautés d’association, car toute communauté n’est pas communautariste. Il faut donc se demander ce qu’on entend au juste par communautarisme.

(Intervention au colloque de l‘Observatoire international de la laïcité contre les dérives communautaires « État de la laïcité et du communautarisme en Europe », 22 janvier 2011) (suite…)

Le communautarisme, un virus mortel pour la République

Une équipe de football composée de « musulmans pratiquants » refuse de jouer un match contre une autre formation dont les membres revendiquent leur homosexualité. L’information a créé un scandale. Entre les deux associations sportives, la rencontre risque fort bien de se dérouler dans l’enceinte d’un tribunal puisque l’équipe discriminée – c’est de cela qu’il s’agit – songe à porter l’affaire devant la justice et elle a raison. (suite…)