Intervention d’Amar Bellal au CN du PCF le 7 novembre

Publié le 22 novembre 2020 par le Front de Gauche Pierre Bénite http://fdgpierrebe.over-blog.com/2020/11/intervention-d-amar-bellal-au-cn-du-pcf-le-7-novembre.html   Cet acte de Barbarie, cet attentat [la décapitation de Samuel Paty], est un tournant pour la gauche. Une gauche qui a longtemps sous-estimé le problème que représente l'islamisme sur notre territoire. La raison est qu'elle ne…

Une nouvelle direction au PCF. Qu’en penser dans la situation politique actuelle ?

736 délégués au congrès d’Ivry pour un nouveau départ ? Fabien Roussel, 49 ans, nouveau secrétaire national, Pierre Laurent très ému lors de son intervention de vendredi, nouveau président du Conseil national, un nouvel emblème avec une étoile et une feuille bourgeonnante symbolisant la conversion du PC à l’écologie... Et un…

« Un court moment révolutionnaire dans la révolution prolétarienne, par Julien Chuzeville

Texte paru dans La Révolution prolétarienne (décembre 2017) et repris du site de l'éditeur (http://www.editionslibertalia.com/blog/un-court-moment-revolutionnaire-la-revolution-proletarienne-1712). Y voir aussi l'entretien avec l'auteur. Julien Chuzeville poursuit son travail d’historien du mouvement ouvrier sur la période de la Première Guerre mondiale et des premières années du PCF, avant sa rapide « bolchevisation » qui fut à l’origine…

Le PCF poursuit dans la voie de sa marginalisation progressive

Les cadres du Parti communiste ont choisi le 5 novembre dernier à une courte majorité une voie étroite qui privilégie de choisir un candidat communiste à l’élection présidentielle de 2017, candidat qui pourrait se retirer à la fin du mois de janvier 2017 dans le cas où Montebourg serait le…

Le coup du père François !

Reçu d'un militant ayant assisté au 37e Congrès du PCF : En ce dimanche 5 juin 2016, peu après la sortie de messe dominicale, le secrétaire national du Parti communiste français engage un discours enflammé, mettant en avant l’espoir populaire et traçant un avenir teinté de communisme ; soudain, c’est la…

Nouveau seuil atteint dans le processus de décomposition du PCF

Les résultats du vote en vue du prochain congrès du PCF sur le texte du conseil national et sur les quatre textes alternatifs ont été rendus publics.

  • 14.942 voix (51,2 % des exprimés) pour le texte du conseil national qui devient la base commune amendable dans la deuxième phase du congrès pour la phase finale début juin. Deux départements ont donné plus de 80 % à ce texte (Corse du Sud et Côtes d’Armor).
  • 6.910 voix (23,68 % des exprimés) pour les partisans du Front de gauche (texte alternatif 1). Ce texte est majoritaire de façon absolue dans 6 départements dont la Vendée avec 67 %.
  • 1.575 voix (5,4 % des exprimés) pour le texte Alternative 2 mené par le groupe trotskiste La Riposte (elle-même filiale d’un petit groupe international Tendance marxiste internationale). Ce courant dépasse 15 % dans 3 départements dont la Côte d’Or avec plus de 21 %.
  • 3.755 voix (12,87 % des exprimés) pour le texte Alternative 3 des bastions municipaux orthodoxes (Pas-de-Calais, Vénissieux, les amis de JJ Karman, etc.). Ce courant dépasse 30 % dans 5 départements avec 45 % dans les Ardennes et plus de 78 % dans le Pas-de-Calais.
  • 2001 voix (6,86 % des exprimés) pour le texte ultra-orthodoxe réuni au tour de Dang Tran. Ce texte fait plus de 20 % dans 8 départements, plus de 30 % dans 5 départements, avec 47 % dans l’Aisne et plus de 75 % en Haute-Saône.

Analyse concrète du scrutin interne du PCF

D’abord sur le plan général, la chute des cotisants officiels est acté (64.000 en 2013, 51.000 en 2016). La chute des votants également (34.600 en 2013, 29.183 en 2016). La chute d’influence du texte du conseil national est manifeste (73 % en 2013, 51,2 % en 2016), d’autant plus que les quatre textes alternatifs sont opposés au texte aujourd’hui base commune. Nous sommes revenus en 2003 avec une configuration à peu près équivalente. Nous y reviendrons plus loin. (suite…)

Qui sont les nouveaux dirigeants locaux du PCF ? Du permanent ouvrier au cadre territorial

Amorcé à la fin des années 1970, le déclin électoral du PCF s’est accompagné d’une profonde transformation du profil social de ses dirigeants : aux permanents ouvriers a succédé progressivement une nouvelle génération de cadres, titulaires de mandats électifs, issus de la fonction publique territoriale. Cette évolution est aujourd’hui source de…

L’impensé de toutes les gauches : l’exclusion politique de la classe ouvrière et employée

L’histoire contemporaine est aussi l’histoire d’une inclusion de la classe ouvrière dans la vie politique : celle des partis communistes en général et du PCF en particulier.
Cette histoire a été marquée par l’élection d’une centaine d’ouvriers communistes à l’Assemblée nationale en 1946. Malheureusement, cette inclusion fut réalisée sous direction stalinienne avec donc les conséquences que nous connaissons aujourd’hui. Car pour nous, la critique et donc le combat contre le stalinisme furent nécessaires pour venir à bout de cette doctrine catastrophique. Mais les forces capitalistes et leurs alliées en ont profité pour entraîner les autres gauches à jeter le bébé avec l’eau du bain. Ces autres gauches en profitèrent pour, à la fois : combattre le stalinisme (ce qui nous paraît un combat juste) et engager l’exclusion de la classe ouvrière et employée de la vie politique (politique que nous condamnons).

(suite…)

Municipales : PC, l’autre Bérézina

À l’issue des municipales de 2008, un maire communiste ou apparenté était à la tête de 726 communes sur le territoire métropolitain. Parmi elles, 81 comptaient plus de 10 000 habitants et 28 plus de 30 000. Les déclarations officielles de la place du Colonel-Fabien portaient à 185 le nombre de communes…

La vidéo « École en danger », ou comment analyser le présent sans comprendre le passé

La vidéo « On vous fait un dessin “École en danger” » exprime le point de vue du PCF et du Front de gauche sur la démolition libérale de l’école. Un point de vue sans doute supposé rassembler ceux qui veulent une vraie politique de gauche pour l’école et qui refusent la politique menée par la droite et poursuivie par V. Peillon et G. Fioraso. (suite…)

Réaction à l’édito du numéro 657

Cher Evariste, La taille d’un cartouche n’a jamais influencé mon vote. Comme 17 des 21 camarades de la cellule Danièle Casanova du canton de Pernes du PCF, j’ai choisi de voter pour Jean-Luc Mélenchon pour deux raisons : la première parce qu’à partir du moment où j’ai accepté la stratégie…