LA PSYCHIATRIE EST-ELLE ENTRÉE EN PSEUDOMORPHOSE ?

On croirait qu’une société entière dit ce qu’elle est en train de construire, avec les représentations de ce qu’elle est en train de perdre.((Michel de Certeau, 1969, L’écriture de l’histoire, Paris, Folio Gallimard, 1975, p. 168.)) À chaque époque notre langage a toujours un train de retard pour dire la…

Lire la suite à propos de l’article LA PSYCHIATRIE EST-ELLE ENTRÉE EN PSEUDOMORPHOSE ?
Patiente consultant un médecin ou un psychiatre pour un diagnostic

Autisme : suite

Deux textes reçus à la suite de ceux parus dans le n° 750 : https://www.gaucherepublicaine.org/protection-sociale/handicap/autisme-courrier-dun-lecteur-et-reponse-de-lauteur/81872 1/ De Marie Perret ((Professeur de philosophie)) 1. La réponse de Bernard Teper à M. Ramus me paraît contenir une thèse recevable : l'étiologie de l'autisme étant sujette à caution, l'institution médicale peut difficilement écarter…

La psychiatrie condamnée ?

Pour la première fois, une psychiatre a été reconnue coupable du crime commis par son patient. Le docteur Canarelli, praticien à Marseille, a été condamnée à un an de prison avec sursis pour homicide involontaire : lors d'une consultation, elle n'avait pas retenu de force un patient, qui commettra trois…

La psychiatrie en péril. Il faut supprimer la HAS et la loi HPST

Entretien avec Thierry Najman, psychiatre des hôpitaux, chef de pôle (Hôpital psychiatrique de Moisselles), co-auteur de Malaise dans la famille (érès, 2006). Propos recueillis par Guy Benloulou
Revue LIEN SOCIAL n°1084 – 29 novembre 2012

 

Selon certains collectifs (collectif des 39, la Nuit sécuritaire, etc.) la psychiatrie aujourd’hui semble être en situation « de dépérissement ». Est-ce également votre analyse de la situation ?
Absolument. Deux lois votées durant le précédent quinquennat ont fait basculer la psychiatrie publique dans un autre registre. La loi Hôpital patient santé et territoire (HPST) de décembre 2009 a profondément modifié l’organisation interne des hôpitaux en entérinant le modèle de l’entreprise privée pour l’hôpital. Cette loi sous-entend que la santé est une marchandise comme une autre. Les hôpitaux sont désormais soumis à des contraintes semblables aux entreprises privées, en particulier en matière budgétaire, sans avoir par ailleurs les prérogatives du privé, puisqu’en même temps, les hôpitaux sont soumis à des directives fortes de l’Etat. En réalité, ce système n’a qu’un seul objectif de nature financière.
(suite…)

À propos de l’affaire de Marseille

La récente condamnation ((Par jugement de la chambre correctionnelle du TGI de Marseille, le 12 décembre 2012 ; Castoldi, Sidaine, De Revel. « Psy condamnée : un dossier singulier » ; Figaro.fr ; 18/12/2012.)), pour responsabilité pénale indirecte, d’un psychiatre dont le malade avait commis un meurtre, pose une série de problèmes, et soulève plusieurs…