A lire, à voir ou à écouter

Protestatio de Sylvie Teper

vendredi 6 décembre 2019

C’est le deuxième tome (qui en comprendra trois) de 415 pages (25 euros) de la légende de Jean L’effrayé qui est paru chez Anfortas (nous avions déjà recensé le premier tome ici). Ce deuxième tome de ce roman historique, nourri d’intrigues sociales, économiques et politiques nous montre un décor de ce 14ème siècle très conflictuel : un changement de pape qui modifie la politique de ce dernier notamment vis-à-vis de l’Inquisition, la montée en puissance de la bourgeoisie face au roi et à la noblesse, la montée de la lutte contre l’obscurantisme, mais aussi les contradictions internes de chaque camp comme par exemple la montée en puissance d’un bourgeois Robert de Lorris qui n’a pas la même stratégie que le bourgeois Roland le Beuf…

Mais ce deuxième tome montre les tribulations de la bande des 5 de ce tome. Thomas, le prêtre excommunié, auteur du Protestatio, ouvrage critique contre la politique de l’Église, dont le but est aussi de donner un avenir à trois adolescents devenus adultes que sont Raoul (notre héros), Jehan et Ysabel. Marc, le charretier, membre comme Thomas de la Confrérie de la caverne, confrérie rebelle à l’intégrisme religieux. Ces 5 personnages sortis du premier tome reviennent en France après quelques années passées en Angleterre pour se ressourcer après la répression religieuse qui a été relatée dans le premier tome se déroulant à Senlis et environs. Ils vivent alors à Paris. Ce deuxième tome démarre en 1336 et nous amène jusqu’à 1348, date de la grande peste de triste mémoire. On pressent que le troisième tome se passera dans les années 1350 et suivantes au moment de la rébellion bourgeoise d’Étienne Marcel contre la noblesse et de la Grande jacquerie paysanne. Roman historique de ce siècle de sortie du Moyen Âge mais aussi des tranches de la vraie vie à cette époque de nos 5 personnages centraux : la vie estudiantine de Raoul, l’entrée dans le monde du travail de Jehan et Ysabel, la lutte pour la vie et la survie de Thomas et Marc, toujours soucieux de protéger « leurs trois jeunes ». Les intrigues montrent le haut niveau d’adversité que doivent vivre nos 5 personnages centraux mais aussi la montée des résistances et de la solidarité populaire dans ce monde où tout acte de résistance risque la mort.

Ce roman historique est aussi une quête pour notre héros, Raoul, qui essaye de savoir d’où il vient. Il sait qu’il fut occitan, que son oncle Jacques le convers l’a emmené en pays d’oïl, pour qu’il fasse des études, contre l’avis de son propre frère (voir le premier tome), qu’il doit beaucoup à Thomas et Marc qui ont pris la charge de Raoul mais aussi de Jehan, orphelin comme Raoul, et d’Ysabel dont la mère ne pouvait plus l’élever. Il comprend que Thomas et Marc ont appris d’où il venait. Pourquoi Thomas et Marc ne lui disent pas ?

Donc ce livre est un enchevêtrement de plusieurs livres, un livre romancé mais qui s’appuie sur une trame historique très précise, tant sur les mots et la langue de l’époque que sur l’histoire de cette période. Et nous vivons cette période dans la peau de notre héros Raoul (mais est-ce son vrai nom ?) et de quatre autres personnages centraux. Leurs pensées, leurs émois, leurs craintes, leurs joies, leurs peurs, nous deviennent familières.


Rubriques liées :

Tags :