Brèves

Après 7 mois et 4 jours de lutte : levée du piquet Chronopost d’Alfortville Communiqué du CTSPV (Collectif des travailleurs sans-papiers), de SUD PTT et Solidaires 94 le 16/01/2020

dimanche 26 janvier 2020
Par

En lutte depuis le 11 juin 2019, vingt-six travailleurs sans-papiers mobilisés et en grève devant l’agence Chronopost d’Alfortville ont obtenu leur régularisation avec autorisation de travail auprès de la Préfecture du Val-de-Marne.

Les dossiers des nombreux travailleurs sans-papiers d’autres entreprises, qui ont soutenu la lutte des Chronopost depuis des mois, ont été déposés en préfecture. La vigilance, la mobilisation et la solidarité restent entières concernant leur situation.

Le piquet devant l’agence Chronopost Alfortville a été levé ce jour.

Ces régularisations signent une victoire obtenue contre des employeurs (La Poste, sa filiale Chronopost, le sous-traitant Derichebourg, Mission Intérim) qui ont toujours refusé d’assumer leurs responsabilités, niant l’existence même de ces travailleurs qu’ils exploitent, tous complices dans un système de sous-traitance en cascade bien rodé.

Ce résultat est un encouragement à la lutte et à l’action collective pour tous les travailleurs victimes de ces méthodes d’exploitations par des patrons sans vergogne, y compris au sein des entreprises dépendant de l’État.

Ces régularisations sont le fruit de la mobilisation et de la ténacité exemplaire des travailleurs engagés pendant 220 jours dans ce combat pour obtenir leur droit au séjour, au travail et au respect de leur dignité.

Elles sont aussi le fruit de la mobilisation des nombreux soutiens présents sans relâche à leurs côtés, syndicalistes, associatifs, forces politiques, élu-e-s du Val-de-Marne ou nationaux, en particulier du Conseil départemental 94 et d’Alfortville.

Par

Voir tous les articles de

Rubriques liées :

Tags :