Chronique d'Evariste

Épuisement des vieilles idées, naissance d’un nouvel espoir

jeudi 1 septembre 2011
Par
Pour réagir aux articles,
écrire à evariste@gaucherepublicaine.org

ReSPUBLICA a passé de bonnes vacances. Alors que le fatalisme et la résignation de l’ombre portée de la génération 68 produisent toujours des discours ennuyeux, égocentriques et déconnectés du réel, cet été a dévoilé, pour ceux qui savent lire, écouter, entendre, l’espoir d’un monde nouveau. Alors que l’abominable guerre 1937-1945, de l’invasion japonaise en Chine jusqu’à la victoire de la liberté, a produit en France le Conseil national de la résistance et son programme révolutionnaire, la guerre néolibérale qui sévit dans le monde depuis la fin des années 70 et en France depuis le tournant néolibéral de 1983 entre dans un moment critique où son édifice se fissure et laisse entrevoir la possibilité d’un nouveau pli historique. Sachons raison garder, c’est la réalité matérielle qui crée les potentialités, ce sont les hommes et les femmes qui font l’histoire en utilisant ces potentialités. Et là, force est de constater que le champ politique est en retard d’un métro sur la réalité matérielle. À chacun d’entre nous d’œuvrer pour accélérer la prise de conscience collective. N’écoutez plus les vieilles idées épuisées serinées par des médias aux ordres du vieux monde qui influencent encore de nombreuses organisations politiques, syndicales et associatives, redécouvrez les grandes idées de l’histoire, adaptez-les à la réalité matérielle de l’heure, participez à ce grand moment de développement de l’éducation populaire tournée vers l’action qui participe à la conscientisation du peuple en général et de ses couches populaires — ouvriers, employés — en particulier. Non, la vie ne se résume pas aux couches moyennes représentant en France environ 42,5 % de la population. La majorité invisible des couches populaires n’a pas fini de réserver des surprises. À nous de faire que ce soit au profit de la grande émancipation humaine.

ReSPUBLICA a travaillé pendant l’été. Votre journal a écouté, lu, discuté. Votre journal a mesuré le fossé entre le discours lénifiant du show-biz politicien tout en émoi devant l’échéance de la présidentielle 2012 et la réalité matérielle. L’extrême droite nauséabonde s’est fait un lifting de façade sans rien changer de son cœur raciste, xénophobe et favorable à un ordre social et moral national-capitaliste. Les règles du traité de Lisbonne, bible des néolibéraux de droite et de gauche, ont été transgressées par ceux-là mêmes qui nous avaient vanté le produit. Les textes-programmes votés à l’unanimité par les sociaux libéraux du PS et d’Europe Écologie – Les Verts sont pour partie obsolètes quelques mois après leur adoption. Le think tank Terra Nova, élu par les sociaux-libéraux de l’ordo-libéralisme meilleur « Think tank de l’année » préconise de faire l’impasse sur les couches populaires majoritaires, car ils votent de moins en moins ! Les vieux clichés sur le monde arabe sont renvoyés aux études archéologiques depuis le « printemps arabe ». Une bifurcation de l’histoire est possible, place aux luttes sociales et politiques dans cette partie du monde. L’humanité est une. Même les discours stéréotypés sur Israël apparaissent aujourd’hui antédiluviens depuis l’incroyable mouvement social prônant la justice sociale, le mariage civil, la laïcité. La poussée latino-américaine continue pays par pays.

ReSPUBLICA reste dans la ligne d’une gauche d’alternative anticapitaliste favorable aux résistances face à la guerre néolibérale que nous livrent les puissants de ce monde. ReSPUBLICA soutient les efforts de tous ceux qui travaillent à des alternatives culturelles, sociales et politiques au vieux monde qui se meurt en partant des éclats du monde neuf existant déjà. ReSPUBLICA essayera de décrypter les enjeux de la campagne présidentielle en France et les points d’appui qui se produiront durant celle-ci. ReSPUBLICA soutiendra ceux qui se déploieront durant cette période dans l’éducation populaire tournée vers l’action. ReSPUBLICA restera dans la lignée des promoteurs de l’alternative de la république sociale avec ses 4 ruptures nécessaires : démocratique, laïque, sociale et écologique et ses 10 principes constitutifs : liberté, égalité, fraternité, laïcité, solidarité, démocratie, sûreté, universalité, souveraineté populaire et développement écologique et social. Chaque mot ayant un sens très précis, nous déploierons aussi dans ReSPUBLICA un travail philosophique juridique et politique sur ces ruptures et ses principes.

ReSPUBLICA restera rivé sur le décryptage de la crise économique et financière, car elle peut nous conduire vers un monde nouveau. Vous trouverez dans ce numéro une première analyse des derniers événements.

 

Par
Pour réagir aux articles,
écrire à evariste@gaucherepublicaine.org


Voir tous les articles de

Rubriques liées :

Tags :