Combat laïque

« Appel du courage laïque, social, démocratique, féministe et républicain » L'exemple du 94

dimanche 17 avril 2016

NDLR – En raison du succès de la réunion organisée dans le Val-de-Marne, les participants souhaitent voir leur initiative élargie à d’autres départements. ReSPUBLICA soutient une telle campagne de réunions sur la laïcité. Nous communiquerons prochainement à nos lecteurs les informations nécessaires pour signer cet appel ; d’ores et déjà, ceux qui souhaiteraient organiser d’autres manifestations peuvent prendre contact avec Evariste pour ce faire.

°

°       °

Forts d’une diversité associative, syndicale ou politique qu’ils souhaitent conserver, les signataires ci-dessous ont appelé à une réunion le jeudi 14 avril 2016, à la maison des associations de Créteil, sur la base de l’appel suivant :

Nous sommes tous mobilisés contre la loi scélérate dite loi “El Khomri “. Nous souhaitons tous une mobilisation d’ampleur. Face à tous les processus de fragmentation de la société qui visent à opposer des citoyen-ne-s entre eux, nous entendons tous – dans les discussions et les débats – monter une exigence complémentaire à la nécessaire lutte sociale, à savoir la lutte laïque et féministe. Voilà pourquoi nous reprenons à notre compte la liaison nécessaire entre ces deux combats si bien décrite par le premier directeur de L’Humanité, Jean Jaurès. Comme lui, nous estimons que le principe d’organisation sociale qu’est la laïcité est une des conditions nécessaires du rassemblement du peuple pour retrouver le chemin de l’émancipation humaine. Voilà pourquoi nous estimons que nous devons combattre les deux dérives actuelles à savoir
– d’une part l’ultra-laïcisme anti-laïque qui tente d’utiliser la laïcité contre une seule religion : l’islam,
– d’autre part la laïcité d’imposture, ou laïcité adjectivée, qui n’est que le cache-sexe du communautarisme anglo-saxon et du relativisme culturel.

Liste des premiers signataires du Val-de-Marne

Ali Algul, conseiller municipal communiste, Charles Arambourou, conseiller de l’ordre du GODF, militant laïque, Laurence Arambourou, professeur d’histoire à la retraite et militante laïque, Soad Baba Aïssa, militante féministe et intervenante du Réseau Education Populaire (Rep), Sébastien Baudouin, militant écosocialiste, laïque et républicain, Elisabeth Chamboredon, présidente de l’Ufal 94, ancienne responsable syndicale, Jean-Louis Charbonnier, co-président de l’Ufal de Saint-Maur, François Cocq, président de l’association Agaureps-Prométhée et président d’une association d’élus, Klaus Gerke, co-initiateur du groupe d’appui JLM2017 de Créteil, Claire Giardelli, co-secrétaire du comité 1 du PG 94, Eddy Khaldi, militant laïque,Patrice Leguerinais, militant syndical enseignant, Jeannick Le Lagadec, conseillère départementale du Val-de-Marne Front de Gauche, Maire-adjointe de Champigny-sur-Marne, Mirabelle/Nathalie Lemaire, syndicaliste du service public de l’emploi, c​onseillère municipale Front de Gauche au Plessis-Trévise, Jean-Jacques Mitterrand, ancien directeur de MJC, co-animateur de « 0 de conduite », Odette Mitterrand, conseillère technique et pédagogique Littérature et Cinéma à la retraite et co-animatrice de « 0 de conduite », Pascal Morsu, militant anticapitaliste, Ernesto Navarro, citoyen insoumis, Marie Pialat, cinéaste et responsable de l’association cinématographique « Peuple et pouvoir », Francis Reynaud, dirigeant sportif attaché à la laïcité, Maryvonne Rocheteau, conseillère municipale et présidente de l’Ufal du val de Bièvre, Marie Sadot, militante laïque, Mourad Tagzout, conseiller municipal, Bernard Teper, président de l’Ufal de Créteil, Monique Vézinet, présidente de l’Ufal Ile-de-France et directrice de la rédaction du journal électronique Respublica