Combat laïque

Quand le mouvement laïque marocain se manifeste !

samedi 9 juillet 2016
Source externe
Afficher cet article dans son contexte d'origine (source : https://voir.ca/mohammed-lotfi...)

Devant la montée de l’obscurantisme religieux au Maroc, notamment à l’occasion du mois de Ramadan, des citoyens ont décidé de réagir et de manifester leur colère publiquement.

À l’initiative du « Mouvement progressiste pour une société libre et une patrie pour tous », quelque 200 citoyens, représentants de plusieurs associations et organismes de la société civile, se sont donné rendez-vous le 25 juin à 21h30 devant le parlement de Rabat.

À la fin de la manifestation, le porte-parole de ce nouveau Mouvement, Abderrahim Idoussalah, a tenu un discours fort éloquent sur les libertés individuelles et la laïcité pour justifier l’appel de son mouvement à abolir l’article 222 du code pénal.

Il a rappelé que depuis le début du mois de Ramadan, dans plusieurs villes du Maroc, des citoyens marocains ont été dénoncés et arrêtés au nom de la loi pour avoir contrevenu à l’article 222 du code pénal qui interdit à « tout individu notoirement connu pour son appartenance à l’Islam de rompre ostensiblement le jeûne dans un lieu public pendant le ramadan ». Il est passible de un à six mois d’emprisonnement et d’une amende

Le discours de Abderrahim Idoussalah est un appel à un vivre-ensemble selon un mode de gouvernance moderne et rationnel.

Dans la vidéo https://www.youtube.com/watch?v=Ht7b30r8RLk&feature=youtu.be, vous pouvez entendre son discours en arabe.  En voici la traduction de quelques extraits:

« … Ce qui est arrivé dernièrement à Marrakech et dans d’autres villes, notamment à Zagora, où la chaleur peut atteindre 50 degré, un citoyen a décidé de boire de l’eau en public, pour assouvir sa soif, en suivant la Ayat du Coran qui dit «  wala tal9o bi aydikoum ila tahlouka » (Ne provoquez pas vous-mêmes vos propre malheur). Cet homme a été arrêté et mis en prison par l’État.  Il a été jugé! Nous appelons cela aujourd’hui, un jugement religieux.  Aucun pays moderne et progressiste n’accepte aujourd’hui un jugement religieux. Faut-il rappeler que les jugements religieux remontent aux tribunaux de l’inquisition au moyen âge. 

Chez-nous, on veut réhabiliter les tribunaux de l’inquisition. On veut savoir qui jeûne et qui ne jeûne pas. Qui prie et qui ne prie pas. Cela n’est pas l’affaire de personne. État marocain, tu as oublié les traités internationaux que tu as signés. Des traités fondés sur le respect des droits de la personne. 

J’aimerais poser une question à l’état marocain. Est-ce que le Maroc est le pays des musulmans ou le pays des marocains ? Une question à laquelle l’état marocain doit répondre.  Si cet état est l’état des musulmans, nous, ne nous savons pas qui est musulman et qui fait semblant de l’être.  Personne ne peut prétendre avoir accès aux conscience des gens.  Si par ailleurs, l’état marocain et l’état de tous les marocains, alors les marocains sont différents.  Ne nous sommes pas des Qwaleb dial soucar (pains de sucre) pour nous habiller tous pareils, ou comme des bouteilles d’huile. Nous ne sommes pas pareils.  Avec ma carte nationale, je me présente en tant que citoyen marocain.

Nous refusons catégoriquement la daéchisation du Maroc.  L’État marocain doit prendre ses responsabilités devant les pressions que subissent beaucoup de citoyens.  Lorsqu’une personne lève un couteau, vous pousse, vous agresse ou attaque votre maison avec comme justification que vous auriez des comportements qui vont à l’encontre de la religion et la morale, mais de quoi on se mêle ? Qui êtes-vous ? Êtes-vous le représentant de Dieu sur terre ?

Nous voulons une société moderne. Une société démocratique. 

Et pour conclure, je déclare ici que notre « Mouvement progressiste pour une société libre et une patrie pour tous », est au début de son action. Nous annonçons ici sa naissance en tant que mouvement laïque. Oui, nous avons osé! Nous le disons ici dans la rue et publiquement: Nous sommes des laïques.  

Et la laïcité ne veut nullement dire l’athéisme, le judaïsme ou l’islam.  Dans notre Mouvement, nous considérons que la laïcité est le seul chemin à prendre pour réaliser le développement de cette société.  Nous considérons la laïcité comme une forme de militantisme politique et intellectuel qui protège toutes les religions (toutes les consciences).

Je vous invite à rejoindre notre mouvement pour soutenir notre résistance. Nous annoncerons bientôt d’autres manifestations dans d’autres villes ».

Par

Voir tous les articles de