Lutter contre le néo-libéralisme

L’Union européenne créatrice d’injustice : la preuve par l’Irlande !

dimanche 6 décembre 2020

Les critiques envers l’Union européenne (UE) et la zone euro se font de plus en plus rares dans les directions des grandes organisations politiques et syndicales et dans les médias. Pourtant, non seulement les traités empêchent toute alternative à l’alliance du modèle politique néolibéral avec l’ordolibéralisme allemand mais favorisent la croissance des inégalités sociales et la croissance des inégalités territoriales au sein de l’UE.

Intéressons-nous à un des paradis fiscaux existants à l’intérieur de l’UE : l’Irlande. Il y en a d’autres, me direz-vous ! Commençons donc par ce cas. Outre une belle équipe de rugby et une nature dépaysante, ce pays retrouvera dès 2021 son niveau de production intérieure brut (PIB) d’avant la crise sanitaire. Merci à Xerfi Canal pour avoir rassemblé les chiffres qui suivent. Dans les dix dernières années, la zone euro (hors Irlande) a vu son PIB croitre de 13 %. Pour l’Irlande, ce sera 82 %. En ce qui concerne le chômage, ce dernier est passé en Irlande en un an de 4,9 % à 20,2 % avec une pointe à 30 % ! Explication : la forte croissance va de pair avec des salaires en berne et un niveau d’emploi catastrophique.

 

Le PIB qui est la somme des valeurs ajoutées est aussi l’addition de la consommation, de l’investissement, de la variation des stocks et du solde du commerce extérieur.

Les exportations de biens et services de l’Irlande se sont élevées à 440 milliards d’euros en 2019. Rapportées au nombre d’emplois, cela équivaut à 196 566 euros par tête soit 5 fois plus que l’Allemagne ! Et pourtant le principal port d’Irlande n’a qu’un faible transit vers d’autres pays…

Explication : il suffit pour cela d’utiliser les possibilités du modèle politique néolibéral largement accepté par l’ordolibéralisme allemand (et c’est l’oligarchie capitaliste de tous les pays qui en bénéficie !) qui permet de protéger les profits des grandes entreprises par des impôts faibles (12,5 % et même deux fois moins si les entreprises déposent leurs brevets en Irlande !) et d’utiliser les prix de transfert pour vendre les productions réalisées ailleurs au prix les plus bas mais de les facturer au prix maximum en Irlande ! Sans transit des marchandises sur le sol irlandais ! Donc les sièges de Google, Facebook, Apple, le siège européen de Microsoft et des centaines d’autres entreprises, sont situés en Irlande.

Et ils ne payent pas d’impôts dans les autres pays européens car ils les payent légalement en Irlande ! Tant pis pour les travailleurs des autres pays européens ! Elle n’est pas belle la vie des oligarques ?

Par

Voir tous les articles de