Lutter contre le néo-libéralisme

Collectif des collectifs

mercredi 30 septembre 2009

Compte rendu de la première réunion du Collectif des collectifs le Jeudi 24 septembre.
[…] Nous sommes quelques uns à travailler sur la convergence des luttes issus d’horizons divers. Le petit groupe d’initiateurs travaille notamment sur une série de sites internet de convergence des luttes sur des grandes journées de mobilisations interprofessionnelles (29 janvier 2009, 19 mars 2009, etc.)

Nous étions une trentaine de personnes d’horizons militants divers, quelques uns avaient fait le déplacement d’autres régions pour venir à Paris. Nos combats sont nombreux : sans papier, éducation, droits de l’homme, laïcité, salariés en lutte, droit des femmes, écologie, poste, etc. Nombreux sont les organisés, quelques uns ne le sont pas et il y a quelques responsables de collectifs ou d’organisation présents.

Il y a une volonté de faire travailler ensemble les innombrables collectifs thématiques ou généralistes de façon nationale et locale pour construire un élan commun. Cette volonté de réunir des collectifs ne doit pas empêcher des non organisés de participer à l’élaboration de ces tous ensembles. Un débat a été ouvert sur le principe proposé d’une personne présente en réunion une voix. Certains pensent qu’il est indispensable car il permet d’éviter de se limiter à un cartel d’organisations. D’autre préfèrent un collectif une voix, rien empêchant que des non organisés créent un collectif sur le thème de leur choix afin de participer à l’élaboration.

Il faut prendre le temps de rédiger un appel reprenant les revendications des différents collectifs à front large et en ajoutant quelques autres sur lesquelles l’on parviendrait à tomber d’accord. Un groupe de travail ouvert à tous ceux qui veulent y participer se tiendra le jeudi 1er octobre au sous sol du tabac de la bourse (en face de la bourse du travail « rue du château d’eau métro république). Cet appel sera proposé à la prochaine réunion le 22 octobre. Le niveau de précision des revendications de l’appel fait débat. Deux options sont possibles soit une charte organisée en thèmes, soit une plate forme précise type LKP.

Une fois l’appel écrit et validé, la localisation apparaît à tous indispensable, il faut toucher les « vrais gens » a dit une des personnes autour de la table. Un exemple à Pertuis une petite ville de 20 000 habitants un LKP local est en création. Certains pensent même qu’il est important qu’en plus d’un appel national il faut que des revendications locales émergent dans les Collectifs des collectifs locaux.

Trois modalités d’actions sont proposées. Un soutient et une participation aux mobilisations. L’organisation de réunions du collectif des collectifs après des mobilisations unitaires. Enfin lorsqu’on en aura les force un mouvement du lundi, actions hebdomadaire organisées localement allant en s’amplifiant permettant à tous de prendre la parole et d’élaborer le mouvement. A terme l’objectif est de pouvoir aider à construire une grève générale portant les revendications de l’appel.

Une mailing liste est faite. pour s’inscrire ou se désinscrire envoyer un email à life1984@hotmail.fr

Prochaine réunion du groupe de travail pour l’écriture de l’appel Jeudi 1er Octobre à 18H30 en face de la bourse du travail (3 rue du château d’eau) au sous sol du Tabac de la bourse.

Contact : Benjamin, 06.10.99.20.10

Prochaine réunion plénière du Collectif des collectifs. Le Jeudi 22 Octobre à 18H30 à la Bourse du travail (3 rue du château d’eau) Eric Beynel de l’union syndicale solidaire réserve une salle.

Contact : Benjamin, 06.10.99.20.10

Par

Voir tous les articles de