Combat social

5 mars 2013 : nouvelle date centrale de mobilisation

mardi 26 février 2013

L’oligarchie néolibérale politique et médiatique célèbre la « modernité » de l’accord récessif du 11 janvier 2013 portant recul des droits des salariés signé par trois syndicats minoritaires. L’un des signataires, la CFTC, ne devrait plus être représentatif dans quelques mois avec les nouvelles règles de la représentativité syndicale car il représente moins de 8 % des salariés. Un autre, la CGC, perdra aussi sa représentativité générale pour les mêmes raisons (il la conservera seulement chez les cadres). Le troisième, la CFDT, est le seule qui conservera sa représentativité générale.
Les syndicats majoritaires CGT et FO ont signé un communiqué commun contre ce texte appelant à une mobilisation, des rassemblements et des arrêts de travail pour le 5 mars. FSU et Solidaires appelleront également à cette journée1.
Cette journée a été choisie car c’est la veille du passage du projet de loi en conseil des ministres. La bataille est d’importance car le président du groupe socialiste appelle les députés socialistes à voter en l’état la loi relative à cet accord récessif. Inouï, il appelle des parlementaires de gauche à voter un recul des droits sociaux pour les travailleurs ! Il défend l’idée qu’une minorité de syndicalistes (deux des trois syndicats signataires n’auront plus la représentativité nationale dans quelques mois) vaut plus que la majorité de la représentation nationale. Mais le PS fait une erreur d’analyse, car les salariés qui pâtiront de cet éventuelle loi oublieront que ce fut un accord Medef-CFDT mais se rappelleront que ce sont les socialistes qui l’auront voté.
Voilà pourquoi la ligne de front passera le 5 mars sur les lieux de cette mobilisation.
Haut les cœurs ! Tous ensemble !

  1. A l’initiative d’Attac et de la Fondation Copernic, associations, syndicats, partis politiques et citoyen-ne-s, lancent un appel afin que l’accord national interprofessionnel (ANI) signé le 11 janvier 2013 ne soit pas transcrit dans la loi. On peut signer (et faire signer) cet appel ici.
    Le collectif unitaire à l’origine de l’appel contre l’accord MEDEF-CFDT organisera par ailleurs une réunion publique le 28 février 2013, à La Bellevilloise, à Paris, avant la journée d’action du 5 mars 2013 décidée par les syndicats CGT, FO, FSU et Solidaires. []
Par

Voir tous les articles de

Rubriques liées :

Tags :