ReSPUBLICA

AREVA veut autre chose que des mâles blancs !

vendredi 23 octobre 2009

Anne Lauvergeon, Présidente du Directoire d’AREVA s’exprimait, dans le cadre du Women’s Forum de Deauville, au sujet de la politique d’AREVA en faveur de la mixité et de la diversité professionnelles.
Évoquant les recrutements du groupe, Anne Lauvergeon a déclaré : « Si nous voulons une vraie diversité – diversité homme/femme, diversité culturelle, diversité d’origines – à un moment donné il faut effectivement des actes positifs, pas des actes positifs gadgets, parce que je trouve cela humiliant. Il faut des compétences mais à compétences égales, on choisira autre chose que le mâle blanc. »

Voila à quoi abouti la segmentation de l’humanité en genre et race et la farce de la discrimination positive.
Dans la discrimination il y a toujours un groupe qui est écarté.
Les propos de Mme Lauvergeon sont consternants, le communiqué de presse du service de communication d’AREVA voulant rattrapé la boulette l’est tout autant.
Le service de communication veut surtout préciser que Madame Lauvergeon ne souhaitant en fait discriminer positivement les femmes et qu’aucune couleur de peau n’avait d’importance. La discrimination de genre est donc plus politiquement correcte que le différencialisme ethnique.

Triste réalité dans laquelle notre société est tombée.
Bien évidemment l’extrême-droite identitaire s’est emparée du dossier et hurle au racisme anti-blanc en rencontrant un certain écho.
Voila comment l’inconscience d’élites voulant instrumentaliser les “bonnes” consciences aboutie à renforcer le pire !

Par

Voir tous les articles de