Combattre le racisme

J’ai décidé d’engager des poursuites contre le Front National !

dimanche 28 février 2010
Source externe
Afficher cet article dans son contexte d'origine (source : http://www.mohamed-sifaoui.com...)

J’ai demandé en fin de semaine dernière à plusieurs avocats d’étudier les possibilités qu’offre le droit français afin d’engager des poursuites judiciaires contre le Front National et contre son président Jean-Marie Le Pen. J’ai pris cette décision en réaction à la scandaleuse et inacceptable affiche de campagne rendue publique par ce parti extrémiste à la veille des Régionales 2010 et qui insulte toute personne d’origine algérienne ou franco-algérienne vivant en France tout en entretenant une suspicion à leur égard et en suscitant la haine et le rejet en leur direction. J’ai également alerté plusieurs associations antiracistes afin qu’elles assument toutes leurs responsabilités républicaines.

Cette énième provocation d’une formation qui se distingue depuis une trentaine d’années par des positions racistes, antisémites et xénophobes doit être clairement dénoncée. Elle doit l’être d’autant plus aujourd’hui parce qu’elle repose sur des clichés et une image qui instrumentalisent de légitimes inquiétudes quant à la présence, sur le territoire français, de l’idéologie islamiste que beaucoup de musulmans ou de Maghrébins de France et d’ailleurs ne cessent de condamner, est-il nécessaire de le rappeler, aux côtés de toutes les forces progressistes que compte ce pays.

Beaucoup de féministes, d’intellectuels engagés et de militants laïques, d’origine algérienne, de confession ou de tradition musulmane, abreuvés par l’esprit républicain et par les valeurs universelles, combattent en effet cette idéologie nihiliste, mais luttent de la même manière aussi contre les idées de Jean-Marie Le Pen et de ses amis. Pour ceux qui doutent de l’engagement de plusieurs personnes d’origine algérienne contre les discours rétrogrades de l’islamisme, je dirai à titre indicatif, qu’il y a certainement plus de musulmans, en général, qui se battent contre la barbarie intégriste qu’il n’y a eu – par le passé – de xénophobes français qui se sont élevés contre Pétain et le régime vichyste.
Jean-Marie Le Pen et ses adeptes ne sont plus à une hypocrisie près et prétendent, toute honte bue, à travers cette affiche de campagne, vouloir combattre l’islamisme alors qu’ils ne cessent de le nourrir. Voyons donc ! Le chef du FN qui n’hésite pas à aller faire la courbette au centre (islamiste – chiite) zahra, proche de l’Iran et de ses mollahs, est-il devenu ainsi, à l’en croire, en l’espace d’une échéance électorale, le chantre du combat anti-intégriste. Il est vrai que Le Pen et Ahmadinejad ont un point commun, ils défendent une seule « valeur commune » : tous deux honnissent les Juifs.

Jean-Marie Le Pen ne cherche pas à combattre les islamistes. Foutaise ! Le Pen et son parti veulent combattre les musulmans, les Algériens, les Maghrébins, les étrangers, les Français d’origine étrangère. Ils veulent combattre l’honneur de la France, les principes fondateurs de la République et les valeurs de ce pays. Il feint d’ignorer aussi que beaucoup de personnes d’origine (ou de nationalité) algérienne, mais aussi beaucoup de Maghrébins (ou de Franco-Maghrébins) défendent les valeurs universelles incarnées par la République, cependant que lui et son parti ne cessent de les bafouer.

Nous savons tous que le Front National compte dans ses rangs des intégristes catholiques. C’est d’ailleurs ce qui me fait rire quand j’entends le vieux gourou prononcer le mot « laïcité ».
Mais Le Pen a d’autres comptes historiques à régler et notamment avec l’Algérie et les Algériens. Lui qui n’a jamais digéré l’indépendance de ce pays a des remontées gastriques à chaque fois qu’on lui montre le drapeau algérien ou qu’on lui parle des Algériens. Raison qui l’a poussé à l’évidence à utiliser pour son affiche, l’emblème de ce pays. Pour mieux stigmatiser les Algériens de France ou les Franco-Algériens notamment, les faisant passer pour des islamistes qui mettent en danger le territoire hexagonal ou pour des “envahisseurs” qui viseraient à le « coloniser » (Rien que cela !), il va jusqu’à plagier une affiche suisse et faire le coq devant les résidus de l’OAS, installés en PACA. Normal pour un parti qui manque terriblement d’imagination que d’aller faire du copier/coller chez les xénophobes du voisin helvétique et de convoquer l’histoire pour mieux susciter les passions et tenter d’entretenir les haines.
Et comme il n’est plus à une contradiction près, le gourou du FN oublie que les Algériens et l’Algérie ont subi et résisté à l’islamisme et son pendant le terrorisme – surtout durant les années 1990 – quand sa vieille Europe « blanche » et « généreuse » accueillait à bras ouvert les tueurs du GIA et leurs idéologues du Front islamique du salut. À cette époque, Le Pen et ses amis n’étaient guère gênés par la présence de ceux qui, en réalité, leur permettent d’alimenter leurs discours nauséabonds.

Le Front National – nous le savons tous – est à la dérive et il ne se fera aucune santé politique sur le dos de ceux qui combattent l’intégrisme alors que les positions des xénophobes et des racistes les nourrissent.

La condamnation doit être claire, unanime et sans ambigüité. Il y va de l’honneur des républicains sincères qui refusent que le débat sur l’islamisme soit récupéré par les racistes.

Par
Journaliste, Ecrivain et Réalisateur.
www.mohamed-sifaoui.com/

http://www.mohamed-sifaoui.com/

Voir tous les articles de