A lire, à voir ou à écouter

Leroy-Somer, l’autre histoire :   « On en aurait des choses à dire… »

dimanche 20 septembre 2020

Cet ouvrage collectif, édité par l’Institut d’Histoire Sociale de la Charente, est un ouvrage rare, trop rare puisqu’il s’agit de faire entendre la parole ouvrière. (1)Ce  projet a été soutenu et encouragé tout au long de sa réalisation par l’UDCGT et L’USRCGT de la Charente et le livre a été présenté à Ruelle, avec le concours de la Compagnie Théâtre en Action.

Des dizaines de milliers de Charentais ont travaillé dans cette entreprise, née il y a cent ans à Angoulême. En 2012, l’ancien PDG de Leroy-Somer, Georges Chavanes, avait lui-même évoqué l’aventure humaine, « une réussite de Leroy-Somer ». Alors, répondant au point de vue de leur ancien patron, ceux qui ont travaillé dans l’entreprise ont voulu, eux aussi, raconter leur vie au travail.

Ce livre est une aventure qui a duré deux ans, période nécessaire à l’immense travail de collection des témoignages, de retranscription et de sélection des contributions. Le choix du collectif a été de restituer intégralement la parole des trente-trois interviewés : trente-trois tranches de vie, tranches de luttes, chargées d’émotion et d’admiration. Mais aussi l’impression « historique » de plonger dans ce passé si proche des dures conditions de travail et de vie dans les milieux populaires des années 50/70.

Ces témoignages ont été recueillis entre fin 2017 et fin 2018. Des plus anciens, entrés en 1953, à celles et ceux qui y travaillent encore, ce livre couvre près de 70 ans de la vie des salariés de Leroy-Somer. Pourquoi sont-ils entrés dans ce métier, dans cette usine ? Ont-ils aimé leur travail ? Comment ont-ils vécu ces années, ces décennies parfois, avec leurs collègues, leurs chefs ? Comment ont-ils supporté la souffrance physique, la fatigue, les déceptions ? Toute une vie à essayer de comprendre les stratégies patronales, à espérer de la reconnaissance, à vouloir trouver sa place, à subir les chefs, les sous-chefs, les sous-sous-chefs et à percevoir le malaise des cadres …

Jeunes et retraités, femmes et hommes, ouvriers et cadres, syndicalistes et non-syndiqués, évoquent leur vie à l’usine.

Le livre est organisé autour de trois grands axes :

  • la vie dans l’usine : les métiers, l’amour du métier, les conditions de travail …
  • le vécu des salariés des choix industriels et de leurs conséquences : stratégies successives, gestions des personnels, maquis des rémunérations …
  • le syndicalisme : quotidien, coups de chauffe et répression …

De nombreuses annexes permettent de comprendre l’histoire industrielle et sociale, depuis l’entreprise créée par Marcellin Leroy à Nidec, en passant par Emerson.

L’ouvrage se termine par l’interview du principal initiateur du projet qui espère participer ainsi à la prise de conscience du fait que « chaque génération doit inventer ses formes d’organisation, ses moyens d’action pour résister, se battre pour ne pas se laisser abattre. »

« Il n’y a pas un chemin pour s’engager et participer à ce nécessaire combat. Il y a une multitude de circonstances, de situations, de rencontres qui aident à en prendre conscience. »

Notes de bas de page   [ + ]

1. Ce  projet a été soutenu et encouragé tout au long de sa réalisation par l’UDCGT et L’USRCGT de la Charente et le livre a été présenté à Ruelle, avec le concours de la Compagnie Théâtre en Action.
Par

Voir tous les articles de