Combat social

Une crèche associative, solidaire, innovante : Baby-Loup Pour les enfants, pour les femmes, pour la mixité sociale et culturelle

jeudi 2 juin 2016
Par
Administratrice de Baby-Loup

La crèche Baby-Loup est née d’un constat : pour pouvoir travailler et acquérir leur indépendance financière, les femmes d’un quartier pauvre de Chanteloup-les-Vignes n’avaient pas de moyens de garde pour leurs enfants. Leurs horaires de travail étaient atypiques : quelques heures tôt le matin, tard le soir ou en week-end, des plannings variables, des stages, des petits boulots de temps en temps…
Leurs enfants méritaient mieux que d’être confiés en dépannage à la famille élargie, aux voisines, aux plus grands, ou être laissés seuls en espérant qu’il n’y ait pas de problèmes.
Des femmes de ce quartier ont donc décidé de créer une association avec pour objectifs :

– Répondre aux besoins de garde des enfants en milieu défavorisé pour permettre l’insertion sociale et professionnelle des parents

– Fonctionner en priorité avec des femmes du quartier et les professionnaliser (certaines avec un niveau scolaire très bas)

– Répondre à l’ensemble des besoins collectifs émanant des familles sur les plans professionnel, social, culturel, sans distinction d’opinion politique ou confessionnelle.

La laïcité au service de la mixité

L’obligation de neutralité religieuse s’est imposée du fait même de la diversité des familles vivant dans le quartier pour rompre la tentation du repli communautaire. On connait surtout Baby Loup comme emblème de la laïcité à cause du conflit qui a opposé une des salariées à la direction. La justice a donné raison à la direction (la laïcité est précisée dans le règlement intérieur). Malheureusement, cette victoire s’est accompagnée d’une montée de l’hostilité de la part des soutiens de la salariée voilée. Le déménagement proposé par la direction est voté par le personnel.

La crèche aujourd’hui en quelques chiffres

Les créneaux horaires classiques (38 places de 7h à 19h) représentent 79% de l’activité. Mais 39% de ces parents ont des plannings variables acceptés par aucune autre crèche (professionnels de santé, policiers, pompiers, personnel de restauration, pilote de ligne…). 21% de la fréquentation correspondent à des horaires atypiques (nuits, week-end et jours fériés).

En 2015, sur les 153 familles accueillies, 67 sont des familles monoparentales, 78 ont des revenus sous le seuil de pauvreté, 41 ont pu bénéficier de l’accueil d’urgence pour rupture d’hébergement (premier motif) formation, soutien à l’insertion, hospitalisation, problèmes de santé, décès, violences intrafamiliales.

Eveil à la musique et à la lecture, fêtes, connaissance d’autres cultures sont des activités proposées aux enfants. Les parents participent à la vie de la crèche.

35 employées ont obtenu un diplôme depuis la création et 2 sont actuellement en formation.

Economie participative et associative contre économie
de marché

Un autre danger menace maintenant la crèche Baby Loup : l’asphyxie financière.
La cause en est des retards de paiement et/ou paiements partiels de la part de certaines institutions, le non renouvellement des conventions, le changement des règles d’inscription, les pressions sur les parents pour ne pas inscrire leurs enfants…

Dans le même temps, des groupes privés à but lucratif (comme le groupe homonyme Babilou) proposent « des berceaux » dans le cadre de partenariats public-privés avec les mairies et profitent du désengagement des collectivités publiques dans le domaine de la petite enfance.

Un combat solidaire pour la citoyenneté

Les enfants sont les citoyens de demain. Nous leur devons les moyens de s’épanouir et de vivre le mieux possible, quels que soient leur milieu social et leurs origines.

Baby Loup est une alternative progressiste et humaniste à la mise à la consigne des enfants, au renvoie de leurs mères au foyer, au chômage de leurs parents travaillant en horaires atypiques. Qu’elle vive !

Soutenir Baby Loup

Vous êtes invités à la journée portes ouvertes du 4 juin de 10h00 à 18h00. Venez voir la volonté, l’énergie et l’imagination en actions : 1 rue Camille Pelletan 78700 Conflans Ste Honorine (à 2 pas de la gare Conflans SNCF)
Inscrivez-vous à la liste de diffusion créée pour témoigner des problèmes rencontrés et recueillir vos propositions. vivebabyloup@gmail.com

Contactez les pionniers de l’équipe de direction pour créer votre crèche associative et solidaire. Malgré les difficultés, c’est une belle initiative à reproduire : babyloup3@orange.fr

Par
Administratrice de Baby-Loup

Voir tous les articles de