Loi Veil : aux larmes infirmières, aux armes citoyennes!

« Rationalisation de la santé », « regroupement hospitaliers », « économies d’échelle »… Quels que soient les termes utilisés, la conséquence est là : les Centres d’Interruptions Volontaires de Grossesse (CIVG) ferment l’un après l’autre. Une remise en cause, dans la pratique, du droit à l’avortement. (suite…)

Un féminisme non interventionniste face à l’extrémisme religieux

Ce texte est la deuxième partie de l’article « Un féminisme gangrené par le relativisme » publié dans le numéro 630 de ReSPUBLICA.

Aux résistantes de tous les horizons.

Avant la récente vague de fondamentalisme religieux dans le monde, très peu de Québécoises musulmanes portaient un foulard islamique dans les lieux publics. Il aurait été étonnant que la montée de l’islamisme politique dans certains pays musulmans n’exerce aucune influence sur la diaspora. Combien de femmes et d’adolescentes porteraient le foulard si elles ne subissaient pas les pressions de leur milieu ? (suite…)

A propos du voile islamiste

Seuls les intégristes musulmans obligent les femmes, qui tombent sous leurs escarcelles, à porter le hidjab. Jamais vous ne trouverez un imam, un théologien ou un intellectuel musulman, non islamiste, faire la propagande pour le hidjab ou le faire porter aux personnes féminines de son entourage.

L’intégriste, Tariq Ramadan, l’a fait porter à sa femme, Isabelle, une convertie à l’islam, et à des milliers de jeunes musulmanes d’Europe et d’Amérique du Nord, à partir de son interprétation fondamentaliste de l’islam, tandis que l’intellectuel musulman et imam de Marseille, Soheib Bencheikh, ne le fait pas porter à sa femme, car il considère, à l’instar de centaines de millions de musulmans, que le port de cette tenue n’est pas une obligation religieuse, et qu’elle est de surcroit anachronique. (suite…)

Réponse de Lalia Ducos à la FCSQ

Suite à la publication, dans notre n° 629, d’une lettre ouverte à la Fédération des Commissions scolaires du Québec, rédigée par plusieurs associations sous l’égide d’Initiative de Femmes pour la Citoyenneté et les Droits Universels , cet organisme nous a demandé de publier leur réponse ce que nous faisons dans ce même numéro. Vous trouverez ci-après la réponse de Lalia Duclos à la FCSQ.

La Rédaction de Respublica (suite…)

Hidjab dans l’uniforme officiel d’une école publique québécoise : réponse de la FCSQ

Suite à la publication, dans notre n° 629, d’une lettre ouverte à la Fédération des Commissions scolaires du Québec, rédigée par plusieurs associations sous l’égide d’Initiative de Femmes pour la Citoyenneté et les Droits Universels , cet organisme nous a demandé de publier leur réponse que vous trouverez ci-après. Nous publions également la réponse de Lalia Duclos dans ce même numéro.

La Rédaction de Respublica (suite…)

Un féminisme gangrené par le relativisme

Aux insoumises de ce monde.

Tel des otages atteints du syndrome de Stockholm (1) Le syndrome de Stockholm désigne la propension des otages partageant longtemps la vie de leurs geôliers à adopter un peu ou tous les points de vue de ceux-ci. , des féministes ont commencé depuis quelque temps à trouver des vertus à l’oppression et aux oppresseurs. Des silences aussi bien que des prises de position illustrent cette forme d’accommodement. (suite…)

Notes de bas de page

Notes de bas de page
1 Le syndrome de Stockholm désigne la propension des otages partageant longtemps la vie de leurs geôliers à adopter un peu ou tous les points de vue de ceux-ci.

Lettre ouverte à André Gérin

Djemila Benhabib, auteure de Ma vie à contre-Coran : une femme témoigne sur les islamistes (1) édition VLB , consacrée dans la catégorie « Femmes debout », a adressé une lettre au député André Gérin, président de la Mission d’information sur la pratique du port du voile intégral. (suite…)

Notes de bas de page

Notes de bas de page
1 édition VLB

Commémoration du 17 octobre 1961, mise au point

Mise au point du Réseau Féministe « Ruptures », concernant le déroulement du rassemblement du Collectif Vérité et Justice pour la commémoration des massacres du « 17 octobre 1961 »

Le Réseau Féministe « Ruptures », signataire de l’Appel du Collectif 17 octobre 1961 Vérité et Justice depuis plusieurs années, a commémoré cette année encore, sur le pont St Michel à Paris, le 17 octobre 2009, l’assassinat par la police française de centaines d’Algériens venus manifester pacifiquement le 17 octobre 1961. (suite…)

A propos du réseau WLUML

Le réseau international de solidarité « Femmes Sous Lois Musulmanes » est plus connu sous l’acronyme WLUML de son nom en anglais (« Women Living Under Muslim Laws »). Créé en 1984 en réponse à des situations urgentes dans lesquelles se trouvaient des femmes (en Algérie, puis en Inde, au Soudan, etc), pour soutenir leurs luttes locales, nous avons rapidement découvert que nous pouvions aisément faire tomber les accusations d’être vendues à l’occident et traîtres à nos culture-religion-nation-révolution, en mobilisant largement le soutien des femmes des pays musulmans elles mêmes, ce qui n’avait pas été fait auparavant. (suite…)

Obama sacrifie l’IVG dans la bataille pour l’extension de l’assurance maladie

Octobre 2009 : après avoir dit non au Traité de Lisbonne en 2008, l’Irlande dit oui : les anti-IVG ont reçu l’assurance que l’IVG resterait illégale. (En 2004, Malte avait posé le même préalable pour adhérer à l’U.E.) Toujours en octobre 2009, en Espagne, à l’appel de l’épiscopat, la droite défile en…

Un homme qui opprime une femme ne saurait être libre

Elles étaient des milliers, le 17 octobre dernier, dans Paris, à manifester pour une réelle égalité des droits entre les femmes et les hommes, à l’appel du collectif national pour le droit des femmes et le soutien des organisations syndicales, des associations laïques et des partis de gauche. Les manifestantes…

Le combat contre toute emprise du religieux sur le politique et pour la laïcité

Auteure de Ma vie à contre-Coran, pour son premier ouvrage, notre consœur Djamila Benhabib n’a pas écrit un roman mais un essai, son propre témoignage sur ce qu’elle a vécu en Algérie (Oran) aux pires moments (mais y en a-t-il eu de bons, depuis ?) et qui l’ont amené en 1994 à s’exiler avec sa famille en France, puis seule au Canada où elle réside actuellement. Alors qu’elle pensait avoir fui la barbarie islamiste, elle la retrouve rampante, utilisant la démocratie «pour mieux lui tordre le cou». (suite…)