Les sionistes chrétiens : de faux amis d’Israël

La plupart des dirigeants israéliens, Menahem Begin, Ariel Sharon, Benyamin Nétanyahou, Ehud Olmert… et les deux autres composantes du lobby pro-israélien aux Etats-Unis d’Amérique ne tarissent pas d’éloges à l’égard des intégristes chrétiens évangélistes pour leur soutien indéfectible à Israël ; soutien qui remonte, à 1977, suite à l’accession au pouvoir du parti d’extrême droite israélien, le Likoud. (suite…)

Obama sacrifie l’IVG dans la bataille pour l’extension de l’assurance maladie

Octobre 2009 : après avoir dit non au Traité de Lisbonne en 2008, l’Irlande dit oui : les anti-IVG ont reçu l’assurance que l’IVG resterait illégale. (En 2004, Malte avait posé le même préalable pour adhérer à l’U.E.) Toujours en octobre 2009, en Espagne, à l’appel de l’épiscopat, la droite défile en…

Plus que des soldats, l’Afghanistan a besoin d’alternative politique

Abdullah Naibi est président du Mouvement pour l’avenir de l’Afghanistan
(Ayenda), une formation de gauche. Il analyse la situation.

Quelle est votre analyse de ces élections ? Vers quoi peuvent-elles
déboucher. Y-a-t-il vraiment un enjeu ou est-ce une parodie électorale ?

Abdullah Naibi Les élections présidentielles se déroulent dans une
conjoncture particulière Tout d’abord avec l’ absence d’une véritable
alternative au gouvernement actuel. Les candidats éligibles
appartiennent tous au pouvoir en place. Karzaï, ses deux anciens
ministres candidats (Abdullah Abdullah et Ashraf Ghani), les partis
jihadistes et les anciens commandants du jihad qui forment les piliers
du régime ont tous les mêmes convictions idéologiques et politiques. (suite…)

La réélection de Rafael Correa en équateur est la preuve que les peuples latino-américains persistent sur la voie du progrès et de l’indépendance

Les Équatoriens persistent et signent ! En effet, à la suite des élections générales qui se sont déroulées le dimanche 26 avril 2009, Rafael Correa a été réélu pour un nouveau mandat de quatre ans. Ainsi, le président sortant a obtenu un fort bon score, remportant plus de 55 % des voix… et distançant de plus de 20 points son rival de droite Lucio Gutierrez, l’ancien président qui avait été renversé en 2005 par une mobilisation populaire de grande ampleur. (suite…)