Le théâtre d’ombres de Sandra Lucbert

Les deux essais de cette auteure ont en commun de dénoncer le néolibéralisme d’une façon qui lui est particulière – et que permet précisément la littérature. Par le style très moderne et souvent elliptique qui lui est propre, son univers de références et la distance qu’elle instaure avec les éléments de discours qu’elle met en avant, Lucbert révèle l’arrière-plan et les motivations d’une parole qui trompe et qui domine