Courrier des lecteurs

Quand le ministère de l’Éducation nationale choisit un intervenant qui critique une loi laïque !

jeudi 29 octobre 2015

Ce mardi 13 octobre, près de 500 professeurs des écoles de Créteil étaient réunis dans un amphithéâtre de l’Université de Droit de Créteil pour écouter une conférence de Pierre Kahn1, pour présenter les nouveaux programmes d’Enseignement Moral et Civique (EMC) puisqu’il avait été le responsable du groupe d’experts chargés de rédiger ces nouveaux programmes.
Au terme d’une conférence particulièrement ennuyeuse où l’auteur se livrait à un satisfecit permanent de son travail, Pierre Kahn précisa que ce programme n’était pas celui de l’enseignement d’une morale laïque mais que la laïcité n’était qu’un élément de cet enseignement… Pour bien nous faire comprendre sa position, il nous donna comme exemple la situation avant la loi de mars 2004 avec l’avis du Conseil d’État qui “permettait le port des signes religieux à l’école” et la loi de mars 2004 “qui apportait une autre réponse”, nous précisant qu’il se sentait plus proche de l’avis du Conseil d’État.

Nous nous apercevons donc que le Ministère a confié la responsabilité de la rédaction des programmes de l’EMC a une personne pour laquelle la laïcité n’est pas LA valeur fondamentale de l’École de la République ! Est-ce étonnant de la part de ceux qui acceptent le financement des lieux de cultes et qui vont s’excuser en Arabie Saoudite que des salariés se battent contre les licenciements ?

  1. Pierre KAHN est professeur des universités en sciences de l’éducation à l’université de Caen Basse-Normandie (ESPÉ). Il est aussi responsable du groupe d’experts chargé auprès du Conseil Supérieur des Programmes de concevoir les nouveaux programmes d’enseignement moral et civique. []
Par

Voir tous les articles de