Religions

Courrier des lecteurs : “Les Sept merveilles de l’Islam” sur Arte

mardi 17 juillet 2012

C’est peu de dire que je suis scandalisé. Sous couvert de nous présenter “Les Sept Merveilles de l’Islam”, Arte a diffusé ce jour, vendredi 13 juillet 2012, entre 18 et 19 heures, un documentaire de propagande entièrement consacré à chanter la gloire de la religion Islamique, les “sept merveilles” en question étant simplement reléguées au rôle de faire-valoir… Parmi les intervenants, figurait notamment le très célèbre et très sulfureux Tariq Ramadan. Pas une voix discordante, pas un bémol.
Je considère qu’il s’agit là d’un attaque délibérée contre les principes même de la laicité, par la manière dont toute distanciation critique a été évacuée (rien sur le statut de mineure des femmes dans de nombreux pays islamiques, rien sur les dérives terroristes, rien sur le conservatisme hermétique de pays comme l’Arabie Saoudite, entre autres). À en croire ce reportage, c’est l’Islam qui concentre les sept merveilles du monde : il est beau, il est grand, il ne veut que la paix, les fidèles pleurent comme des madeleines en voyant la Kaaba quand ils font le Hadj, tous les musulmans communient dans une même ferveur – bref, qu’attendons-nous pour nous convertir ?
Que dirait-on, si on parlait du Christianisme en considérant les Croisades et l’Inquisition comme des choses tout à fait normales, acceptables ? Sans jamais parler de ses schismes, des guerres de religion, des multiples abus commis par l’Église ?
Ce documentaire, en termes de propagande, est à la hauteur de ce que faisait un certain Dr Goebbels, de triste mémoire…

William Desmond

Commentaire de la Rédaction

Nous avons tenu, avant de publier cette forte réaction d’indignation, à visionner le film en question http://videos.arte.tv/fr/videos/les_sept_merveilles_de_l_islam-6795918.html : il s’agit sans aucun doute de propagande. La découverte touristico-culturelle des grandes mosquées de Jérusalem Est, Grenade, Istamboul, Djenné, Ispahan et Lahore, le « reportage » inédit mais très organisé à l’intérieur de l’enceinte sacrée de La Mecque, le fil conducteur autour du pélerinage dans cette ville de ressortissants de plusieurs pays, l’exposé simpliste de l’islam sous couvert de spiritualité, tout ceci est en effet parfaitement malhonnête. S’agit-il d’invoquer le principe de laïcité ? Il conviendrait dans un premier temps de protester auprès du CSA, instance de régulation des contenus à destination du public, à deux titres :

  • le caractère apologétique envers une religion du document en question, contraire au principe de neutralité d’une chaîne généraliste,
  • le manquement à la déontologie du journalisme quant à la présentation très « organisée » des croyances et pratiques religieuses sous couvert d’information documentaire.
Par

Voir tous les articles de