Débats laïques

Un florilège islamo-gauchiste Le meeting du 11 décembre à Saint-Denis

lundi 14 décembre 2015

Il faut dire que ces derniers temps, ils s’en sont donné à cœur joie ! Relatons par exemple le meeting du 11 décembre où se réunissaient les islamo-gauchistes de la gauche de la gauche en suivant la relation des propos tenus sur le site Ikhwan. Rappelons que ce meeting a été promotionné par le parti de Clémentine Autain « Ensemble »1 et par les intellectuels habituels, nouveaux Jésus-Christ des temps modernes (membres de certaines organisations de la gauche de la gauche) qui suivent les discours des « Indigènes de la république » et des stars proches de l’organisation des « Frères musulmans ». Comme vous le verrez, pour tous, Daesh et Al Qaïda ne sont pas des ennemis à combattre car les seuls responsables sont les dirigeants des impérialismes américains et français. Cela nous rappelle les trotskistes qui critiquaient la Résistance française entre 1940 et 1945 car elle tuait des soldats allemands (« derrière l’uniforme allemand, il y a un cœur de travailleur ») !

Les faits n’affectent pas ces gens-là. Les massacres qu’ils consentent à attribuer à l’EI sont présentés comme les effets mécaniques de « causes profondes » qu’il faut deviner. Les massacreurs sont ainsi exemptés de toute responsabilité et de tout projet politiques. Ils ne portent aucun intérêt, n’expriment aucune volonté. Ce ne sont donc pas des adversaires politiques. Il n’y a pas lieu de les combattre. Le combat est ailleurs. CQFD.

Quant au passage sur la paix sur leur texte d’appel, ce serait hilarant de dépolitisation et d’hypocrisie si la situation n’était pas aussi dure. En fait, leur « paix »  ne fait que remplacer artificiellement l’éloge de la « politique de la haine » soutenue par les adeptes des Indigènes de la république et des fans de l’organisation des Frères musulmans.

Fiammetta Venner et Carla Parisi nous permettront de citer longuement leur compte rendu, orateur après orateur :

Lors de ce meeting, Salma Yaqoob, a expliqué que lorsque le Sun publie un sondage disant que 1/5 musulmans soutient Daesh, c ‘est une attaque contre les musulmans !

… lorsque “Valls déclare la guerre à Daesh (…) St Denis en paie le prix” dixit Alain Gresh, journaliste au Monde diplomatique.

Tariq Ramadan a poursuivi  à la tribune en congratulant Alain Gresh qui a “très bien présenté le lien avec la politique étrangère et les attentats”.
Il a ajouté qu’on ne “doit pas interdire ni criminaliser le salafisme ni les lectures littéralistes, car en plus on traite avec les Rois de ces lectures à l’international” et qu'”il faut discuter de la lecture religieuse” mais ne pas faire l’amalgame “entre lecture littéraliste et attentats”.
D’après Tariq Ramadan, les attentats du 13 novembre sont “un prétexte pour déclarer la guerre à la Syrie”, guerre qui aurait été “préparée par la France bien avant”.
Mais bien sûr, “des forces pro-israéliennes et sionistes en France ne veulent pas de son discours et provoquent des déstabilisations”. Et de rajouter, qu'”on connaît les sources d’islamophobie, on sait d’où ça vient… Elles sont liées à des associations pro-sionistes mais on a pas le droit de le dire”.
Tariq Ramadan a ensuite évoqué le cas de l’imam Kattabi, assigné à résidence. Seul imam proche des Frères musulmans à être inquiété, il a tout de même expliqué soutenir les jihadistes (qu’il appelle “moudjahidines”) où qu’ils se trouvent. L’imam a également déclaré : “de nos jours, notre société et l’éducation incitent à la fornication”. Il a lancé des campagne de haine contre Mohamed Sifaoui et aurait, selon le Fisc, un petit problème de mémoire avec ses déclarations.
Tariq Ramadan en appelle aux militants dans la salle : après avoir créé des associations contre l’islamophobie, il faut maintenant “passer à la deuxième étape”, et “être beaucoup plus offensif en France et à l’international”.
Et de terminer par une diatribe contre le laïcité. “Arrêtez avec cette laïcité à toutes les sauces !! Il y en a marre !!! Unité de la république, laïcité, viande hallal, foulard, journée de la laïcité… c’est quel désordre ça ? On est où ? C’est de la distraction !!!”

Marwan Mohamed : “Valls a une fracture du cerveau car il ne veut pas comprendre les excuses sociologiques des terroristes”.

Toujours à la tribune, Sihame Assbague a appelé à ne pas voter pour la gauche: « Pas de justice, pas de voix ».

Enfin est cité le tweet de Madjid Messaoudene, élu de la majorité communiste de Saint-Denis : « je voterai pas Bartolone mais @vpecresse qui tape sur lui … »
A la tribune, il a expliqué que Saint Denis a été touchée trois fois. Le 13 nov., le 18 nov. (avec une intervention policière “qui a choqué les habitants”), puis avec les “attaques à l’encontre de St Denis”… Il parle des perquisitions ! Pour Madjid Messaoudene, un attentat faisant 130 morts est donc visiblement équivalent à une action anti-terroriste pour prévenir un autre attentat.

Nous pourrions rajouter la photo adressée sur les réseaux sociaux par la Jeunesse communiste du Val-de-Marne des responsables de la JC94 et de Tariq Ramadan, mais nous arrêterons là pour aujourd’hui !

 

  1. Troisième formation du Front de gauche en nombre de militants. Même si un tweet de Clémentine Autain a ensuite indiqué qu’Ensemble n’appelait pas au meeting… []
Par

Voir tous les articles de