Elections

Attention, la « gauche Limousin » arrive !

mercredi 24 mars 2010
Source externe
Afficher cet article dans son contexte d'origine (source : http://www.marianne2.fr/Attent...)

Derrière la déferlante rose-verte-rouge, il est un résultat qui doit être regardé de près: celui du Front de gauche élargi au NPA en Limousin qui obtient près de 20%.


Dans les réunions de la gauche de la gauche, ils vont en bouffer du Limousin. Pendant les deux années qui nous séparent de la présidentielle, son nom va être cité jusqu’à plus soif. Et pour cause, dans cette région, le Front de gauche élargi au NPA s’est maintenu et a atteint un score très honorable. Son candidat, Christian Audouin, arrive certes en troisième position, mais a obtenu 19% contre 32% à l’UMP et près de 48% pour le PS et ses alliés. 19%, c’est tout de même 6 points de plus qu’au premier tour.

De quoi réjouir François Delapierre, bras droit de Jean-Luc Mélenchon : « Nous sommes à 19% au niveau régional. À Limoges, nous sommes même aux alentours de 20%. Limoges, ce n’est pas Toulouse ni Marseille. C’est une ville traditionnellement de gauche, mais pas d’extrême gauche ! À Tulle, chez François Hollande, nous sommes à 19% ! En Haute-Vienne, nous sommes à 21%. Nous ne disposons pas encore du détail du vote, mais de toute évidence nous avons réuni plus de gens qu’au premier tour.1 »

Et tout régional qu’il soit, ce score a pour le délégué général du Parti de gauche une « signification » nationale. Une « signification » qu’ils sauront rappeler aux dirigeants du Nouveau parti anticapitaliste le temps venu : « Nous ne savons pas encore combien d’élus nous allons avoir en Limousin, mais ce qui est sûr c’est que les seuls conseillers régionaux que le NPA aura obtenus2, ce sera avec nous, en utilisant la stratégie de rassemblement que nous leur proposions pour l’ensemble du pays ! » . Ce score, selon François Delapierre, constitue aussi un message à l’adresse des socialistes : « C’est une cuisante leçon pour le PS local, tout comme pour le PS national. Ils étaient persuadés de nous faire reculer, ce n’est pas le cas. »

Ce score très local va-il jusqu’à donner du poids à l’idée de Jean-Luc Mélenchon de présenter un candidat unique pour l’ensemble de la gauche de la gauche à la présidentielle de 2012 ? Sur ce dernier point, François Delapierre se montre plus sibyllin. Trop tôt sans doute : « Il ne faut pas se voiler la face, on ne peut pas construire seulement une force à 7%. Mais on ne peut pas non plus se contenter d’être le troisième pied d’un trépied un peu bancal : le dispositif socialiste comme le dispositif écologiste sont d’une fragilité totale… »

  1. Il semble que la liste Front de gauche ait gagné 20 000 voix. []
  2. Il devrait y avoir 3 élus PCF, 2 NPA et 1 PG. []