Protection sociale

Panorama santé OCDE : le recul de la France

mercredi 3 février 2016

Le Panorama de santé 2015 de l’OCDE compare les indicateurs santé 2013 des pays membres et parfois au-delà de l’OCDE.

En 2000 l’OMS déclarait : « la France fournit les meilleurs soins de santé généraux du monde ».
En 2014 l’European Community Health Indicator classait la France 11ème des pays européens. Ce recul est d’autant plus alarmant que tous les pays ont des « budgets contraints » cadrés par la politique austéritaire de l’Union européenne. D’ailleurs l’OCDE se déclare inquiète quant au futur pour de nombreux pays, dans le contexte d’augmentation et de vieillissement de la population

La place de 1er en 2000 résultait notamment de l’acquis représenté par la Sécurité Sociale que des générations ont défendue pied à pied. Les multiples contre-réformes n’avaient pas encore produit tous leurs effets.
Depuis on s’enfonce rapidement et pourtant les contre-réformes continuent, dont les lois Bachelot et Touraine, les coupes budgétaires du Pacte de responsabilité…
La santé, la Sécurité sociale sont particulièrement dans le collimateur, entre autres du Compte Personnel d’Activité – cf rapport de France stratégie  et rapport du Conseil d’Analyse Economique.
La lutte contre la régression, pour la reconquête, est plus que jamais d’actualité.

Vous trouverez ci-après des informations sur quelques critères importants du Panorama OCDE. Ils mettent à mal la propagande véhiculée par les médias.
Cette fiche peut être enrichie, notamment par les professionnels.
(Pour certaines données l’OCDE n’a pas l’information pour tous les pays, d’où le nombre variable sur lequel portent les classements : 43, 34…)

Personnel de santé

Infirmier(e)s

  • Nombre d’infirmiers en exercice par habitant (public et privé) : France 17ème sur 43.

  • La France est 20ème sur 34 en nombre d’infirmiers par médecin, alors qu’il y a aussi pénurie de médecins (voir ci-dessous)

  • Ça ne va pas s’arranger : la France est 20ème sur 34 en infirmiers nouvellement diplômés.

  • Relativement faible nombre d’infirmiers formés à l’étranger (12ème sur 23)

  • Rémunération à l’hôpital par rapport au salaire moyen temps plein, tous secteurs confondus : France 23ème sur 24 !

  • La France est un des 3 pays où le salaire infirmier est inférieur au salaire moyen !

  • Ce n’est pas parce que salaire moyen est trop élevé : en parité de pouvoir d’achat (qui corrige du coût de la vie dans les différents pays) la France est 20ème sur 29, en raison de la très faible augmentation des salaires depuis 2005

  • La profession est clairement sinistrée.

  • Le nombre anormalement faible d’infirmier(e)s explique que les RTT s’accumulent sans fin (sauf à les réduire ou les supprimer !).

  • On comprend que les questions du stress, de l’emploi et des salaires soient centrales !

  • Les usagers sont aussi concernés par la moindre disponibilité.

  • Médecins

  • Médecins en exercice par habitant : France 18ème / 43
    La France fait partie du petit nombre de pays au nombre de médecins en exercice constant depuis 2000 malgré l’augmentation de la population, alors qu’ailleurs il augmente souvent rapidement

  • Age. Fort pourcentage de médecins de plus de 55 ans : la France est 26ème sur 29.
    En raison du numerus clausus la France est 25ème sur 33 en nombre de nouveaux diplômés en 2013.
    Beaucoup de médecins âgés, peu de jeunes médecins, la pénurie va s’amplifier.

  • % de femmes médecins dans la moyenne OCDE

  • Il n’y a pas de sur-dotation en zone urbaine mais densité scandaleusement faible dans les zones rurales

  • Rémunération des médecins généralistes et spécialistes: la croyance que les médecins sont surpayés en France n’est pas vérifiée par l’OCDE
    (la rémunération des médecins est également comparée au salaire moyen temps plein du pays, tous secteurs confondus).

  • Rémunération des généralistes libéraux : France 9ème / 11 (pas de chiffre pour les médecins salariés) ; Evolution 2005 – 2013 la plus faible après l’Autriche sur 11 pays étudiés.

  • Rémunération des spécialistes libéraux : France 7ème sur 8 ;

  • Rémunération des spécialistes salariés : France 13ème sur 19.

  • Evolution depuis 2005 parmi les plus faibles également, notamment des généralistes.

  • Si le gouvernement veut vraiment faire « baisser le chômage », il ne manque pas de professions et services « en tension » dans la protection sociale.

    Consultations de médecins par habitant (généralistes et spécialistes)

    Les affirmations répétées sur tous les médias sur l’excès de consultations ne sont pas vérifiées :

  • la France est 20ème / 39 en consultations de médecins par habitant ;

  • la France est 20ème/ 38 en nombre de consultations par médecin, c’est-à-dire qu’en moyenne chaque médecin français a relativement peu de consultations.

  • Lits d’hôpitaux

  • Lits hôpitaux par habitant (y compris hôpitaux psychiatriques…) : France 10ème sur 42, avec faible pourcentage pour soins curatifs (dans un contexte de baisse partout dans l’OCDE depuis 2000).

  • France 15ème sur 24 en taux d’occupation (plus ou moins 75 %).

  • Durée moyenne de séjour France 4ème sur 34, en baisse partout depuis 2000.

  • Il est plus que temps d’arrêter les fermetures !

  • Dépenses de santé par habitant

    Les cris d’orfraie sur les dépenses de santé sur tous les plateaux TV ne correspondent pas non plus à la réalité :

  • France 12ème sur 44 (le montant n’est même pas la moitié de celui des USA) ;

  • la France est parmi les pays à augmentation faible des dépenses de santé depuis 2005 (certains pays ayant eu une baisse drastique depuis 2009 Grèce, Luxembourg, Irlande, Portugal…) ;

  • même en pourcentage du PIB la France est 6ème  et non pas 2ème après les USA comme on l’entend souvent (l’écart de classement 6ème – 12ème en 2013 prouve simplement que la politique qui a été menée en France entraîne des résultats économiques encore pires que dans les autres pays) ;

  • France 6ème sur 32 également en formation brute de capital fixe dans le secteur santé (investissements).

  • Dépenses pharmaceutiques (par habitant, médicaments sur ordonnance et produits en vente libre)

    Le matraquage sur le caractère anormalement élevé des dépenses de médicaments en France n’est pas vérifié non plus.
    Contexte de baisse très importante des dépenses pharmaceutiques dans l’OCDE depuis 2000 et brutale depuis 2009

  • Dans ce contexte France 9ème sur 29 ; En termes réels (hors inflation) il y a baisse en France depuis 2005. L’OCDE prévoit qu’elle se poursuive, donc que le classement recule.

  • France 8ème sur 33 en nombre de pharmaciens par habitant.

  • France 5ème sur 26 en pourcentage de part publique des dépenses.

  • Consommation de médicaments

  • La surconsommation de médicaments n’est pas vérifiée non plus, y compris des antidépresseurs

  • 9ème sur 26 en hypertenseurs (lire 17 pays ont des doses supérieures par habitant et par jour) ;

  • 9ème sur 27 en anticholestérol ;

  • 17ème sur 27 en antidiabétique ;

  • 13ème sur 28 en antidépresseurs (a augmenté depuis 2000. Lien avec le chômage… ?) ;

  • 29ème sur 31 en antibiotiques dont la consommation reste forte.

  • Recherche et développement

    Secteur pharmaceutique privé, lucratif ou non, réalisé dans chaque pays (et non par origine du financeur)

  • France 11ème sur 32 en pourcentage du PIB.

  • Peu de recherche en France. Les salariés de Sanofi – entreprise pourtant très profitable – ne seront pas surpris.

  • Sécurité des patients : inacceptable !

    Complications chirurgicales. L’OCDE aborde la question souvent occultée des décès dus à des erreurs médicales qui pourraient être « supérieurs à ceux des accidents de la route ou du cancer du sein ». Peu de données pour la France, mais c’est un vrai sujet.

    Etat de santé

  • Espérance de vie à la naissance : France 5ème sur 44.

  • France 2ème / 39 en espérance de vie à 65 ans, mais 10ème sur 24 en années de vie en bonne santé à 65 ans.

  • Faible mortalité par crise cardiaque (France 2ème sur 34), par maladie cérébrovasculaire (France 3ème sur 34).

  • Cancer fréquent en France (26ème sur 34), avec forte mortalité (18ème sur 34), surtout chez les hommes.

  • France 16ème sur 34 pour la mortalité due aux transports, nettement plus fréquente pour les hommes. En baisse rapide dans tous les pays.

  • Fort taux de suicide : France 27ème sur 34, chez les hommes particulièrement.

  • France 23ème sur 34 en mortalité infantile.

  • Plus de 65 ans :

  • espérance de vie à 65 ans : France 2ème sur 39 (espérance de vie : femmes 24 ans, hommes 19 ans) ;

  • années de vie en bonne santé à 65 ans : France 10ème sur 24 (10/11 ans) ;

  • France 11ème sur 25 en pourcentage des plus de 65 ans ayant des limitations dans les activités quotidiennes  (soit environ 50 %); France 14ème sur fortes limitations aux activités quotidiennes ;

  • démence (Alzheimer…) : France 4ème / 40 (principalement après 85 / 90 ans) ;

  • aidants informels chez les plus de 50 ans : France 5ème sur 17 (dont 63 % de femmes). Près de 80 % d’aide quotidienne ;

  • lits pour soins de longue durée pour 65 ans et plus : France 8ème sur 31. Depuis 2000 augmente en établissements de long séjour, baisse à l’hôpital ;

  • dépenses « publiques » (inclut la Sécu dans le vocabulaire OCDE / UE) de soins de longue durée en % du PIB : France 7ème sur 26.

  • Quelques déterminants de santé :

  • tabac encore beaucoup de fumeurs : France 36ème sur 44 ;

  • et trop d’alcool : France 38ème / 44 ;

  • faible consommation de fruits et légumes : France 24ème sur 29 ;

  • obésité : France 14ème / 44.

  • (Il y a d’autres déterminants de santé non étudiés, en gros le niveau de vie)

    Par

    Voir tous les articles de