Education populaire

Éducation populaire : nouvelles demandes, nouvelles initiatives Trois débats du 26 mai au 6 juin 2015

mardi 26 mai 2015
Par
Pour réagir aux articles,
écrire à evariste@gaucherepublicaine.org

Les réponses à la crise globale formulées par les partis de transformation sociale et politique et par le mouvement syndical revendicatif ne sont pas à la hauteur des enjeux. De plus, le faible niveau démocratique atteint par ces organisations entraînent le fait que de plus en plus, les débats les concernant ont lieu à l’extérieur de ces organisations. Les nouvelles demandes, les nouvelles initiatives ont alors lieu dans le troisième pilier de la transformation sociale et politique à savoir le pilier associatif d’éducation populaire. C’est devenu le lieu de la recherche, de la confrontation, du tâtonnement pour mieux conscientiser, émanciper et augmenter sa puissance d’agir.

​T​rois débats singuliers vous sont proposés du 26 mai au 6 juin 2015. Voilà qui peut vous donner des idées pour vos initiatives (voir aussi les films suggérés par le REP, ci-après).

1/ L’Autre gauche n’est pas à la hauteur des enjeux pour différentes raisons largement décrites dans ​ReSPUBLICA. Pour la première fois, nous aurons un débat  avec les tenants du communautarisme de l’Autre gauche. C’est le premier débat au Théâtre de la Commune à Aubervilliers le 26 mai prochain.

2/ Pour les 10 ans de la victoire du non au TCE, un film et un débat placent la souveraineté populaire comme perspective centrale ; il ne s’agit pas de savoir comment négocier la sortie « à froid » de l’euro, ni de prôner une Europe sociale qui surgirait de l’intérieur, deux figures théoriques qui n’ont aucune chance d’advenir, mais la sortie « à chaud » lors d’une prochaine grande crise du capitalisme à laquelle il convient de se préparer. C’est le deuxième débat auquel vous êtes conviés le 28 mai prochain.

3/ Puis, dans le cadre de la campagne « Charlie et après ? » ouverte par la réunion d’Ivry/Seine du 18 février dernier, une réunion aura lieu le  6 juin pour reprendre le flambeau de Jean Jaurès en débattant de la constitution d’un comité ou de comités intitulés « Combat social et combat laïque ».

Sachez aussi que, à l’automne, nous vous inviterons à un débat sur les 70 ans de la Sécurité sociale crée par le programme du Conseil national de la Résistance.

Pour redonner l’espérance au progressisme, nous devons renouer avec le chemin de l’émancipation. Inscrivez-vous à ces débats.​ Contactez-nous! Invitez-nous !

Mardi 26 mai 2015 : controverse productive « Laïcité » (Aubervilliers – 93)

demain le monde

Au théâtre de la Commune de 18h30 à 22h

L’association Demain Le monde animée par Patrice Cohen Seat (membre du Conseil national du PCF et président d’Espaces Marx) organise pour la première fois une controverse sur les enjeux du débat sur la laïcité au sein de l’Autre gauche entre des protagonistes laïques et communautaristes.

Pour la première fois, dans un débat d’aujourd’hui, deux paroles laïques (Jean-Paul Scot et Bernard Teper) montreront que non seulement la laïcité permet le plus haut niveau de liberté pour tous mais que la laïcité est une condition indispensable pour retrouver le chemin de l’émancipation vers une transformation sociale et politique profonde face au mouvement réformateur néolibéral, dernier stade du capitalisme.

Avec : Esther Benbassa (historienne, sénatrice),
Houda Asal (sociologue),
Jean Paul Scot (historien),
Bernard Teper (réseau d’éducation populaire, auteur)
La controverse sera conduite par René Monzat (auteur)

Une restauration légère est prévue sur place (inscription nécessaire) Contact mail : forumdemainlemonde@gmail.com / 06 74 45 15 87

Jeudi 28 mai 2015 : « 10 ans après le NON au TCE » (Champigny – 94)

Un film AGAUREPS-Prométhée 94 (49 mn) à voir le jeudi 28 mai 2015, salle René Rousseau 48 rue Jules Ferry à Champigny (94) de 19h à 22h (projection, table ronde et apéritif – entrée libre).

A l’issue d’un formidable moment de réappropriation citoyenne de la chose publique, le peuple français votait NON au TCE le 29 mai 2005 et réaffirmait ainsi sa souveraineté.

Venez pour débattre sur les trois parties du film : les reprises médiatiques du débat de 2005 sur le Traité constitutionnel européen ; les cinq enseignements de ce scrutin non pris en compte par l’ensemble de l’Autre gauche (Bernard Teper) ; la priorité à donner au débat sur la souveraineté populaire (François Cocq, président de l’association Prométhée et maire-adjoint PG de Champigny).

Samedi 6 juin 2015 : Appel à constitution de collectif « Combat laïque et combat social » (75010)

A la Bourse du travail, 3 rue du Château d’eau à Paris (M° République) de 13h à 17h.
L’appel lancé par Evariste dans la chronique de notre dernier numéro se concrétise.
Cette campagne “Charlie et après” a été décidée suite au constat de l’accentuation ultra-laïciste, donc anti-laïque, des directions politiques de droite et d’extrême droite, de l’accentuation des tendances concordataires au sein du gouvernement et du PS, de l’accentuation de la laïcité d’imposture qui consiste à adjectiver la laïcité pour en faire le contraire de son objet historique et qui a entraîné les directions de quatre organisations de l’Autre gauche à signer un appel commun avec des forces obscurantistes et réactionnaires. Autant dire que nous devons réagir face à cette impasse théorique et pratique.
La première réunion de cette campagne “Charlie et après” a eu lieu à Ivry/ Seine le 18 février. Celle du 6 juin souhaite aller plus loin dans la bataille pour une hégémonie culturelle émancipatrice : elle est à l’initiative d’un collectif composé de l’UFAL (Union des Familles Laïques) Ile-de-France, du journal électronique ReSPUBLICA, du Réseau Education Populaire, du MS21 (Mouvement pour un Socialisme du XXIe siècle), de Prométhée 94 et de militants syndicalistes (CGT, Solidaires, FSU) et politiques (Parti de Gauche, PCF, écologistes)

Suite aux journées des 7, 8, 9 janvier 2015 et aux réactions populaires salutaires qui ont suivi, nous avons constaté les manipulations politico-médiatiques du gouvernement, ses tendances concordataires, le détournement de la laïcité par la droite et l’extrême-droite pour cibler les musulmans ; mais aussi, pour de nombreuses directions d’organisations de la gauche, d’une réaffirmation de positions communautaristes, pour terminer avec l’appel à un meeting “contre ‘islamophobie” le 6 mars à Saint-Denis, incluant des organisations islamistes dont l’UOIF, proche de l’organisation internationale des Frères musulmans, ou les Indigènes de la République.
Pour répondre aux interrogations des militants dans un climat idéologique confus, après une présentation générale sur les perspectives de transformation sociale et politique, en France et dans le contexte international actuel, la discussion sera largement ouverte à partir des axes suivants : Antiracisme – Féminisme – Ecole – Impasses du communautarisme et intégration – Monde du travail

Inscription : contact@gaucherepublicaine.org

Par
Pour réagir aux articles,
écrire à evariste@gaucherepublicaine.org


Voir tous les articles de

Rubriques liées :