Service Public

Service public ferroviaire : pourquoi le 3 mars à Clermont Ferrand

lundi 23 janvier 2012
Par
Secrétaire de Convergence Nationale Rail.

La Convergence Nationale pour un Service Public ferroviaire de qualité1 est maintenant sur les Rails. Désormais il nous appartient de mettre en œuvre les résolutions prises lors de notre AG constitutive : « organiser la convergence de luttes pour défendre, promouvoir et développer le service public en exigeant une véritable politique publique de transport voyageurs et marchandises ».

Les Assises du ferroviaire, initiées par le ministère de l’Écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement, présentées à tort comme un grand débat national et public, n’ont réuni que des « experts » triés sur le volet, économistes libéraux chantres de la dérèglementation et de l’ouverture à la concurrence du rail français.

Elles ont fait l’impasse des besoins des usagers, ignoré les conditions de travail des salariés, nié l’enjeu d’un développement éco-responsable et harmonieux du fret sur l’ensemble du territoire.

Cette grand-messe visait, par l’introduction de plus de libéralisme, à poursuivre le dépeçage et l’affaiblissement du secteur public, le nivellement par le bas des conditions sociales des personnels. Elle y a ajouté une menace de suppression sur plus d’un tiers du réseau jugé « non rentable » soit 9 à 11000 km de voies !

Ces Assises ont conclu de façon dogmatique à l’inéluctabilité de l’ouverture à la concurrence dans le ferroviaire… Mais celle-ci, déjà à l’œuvre dans l’activité fret, produit des résultats catastrophiques : elle ne reprend aucun trafic à la route. Pendant ce temps, le réseau ferroviaire français continue de se dégrader (3 000 km de ralentissements) sous le coup de la réduction des investissements, de l’incapacité financière de RFF à moderniser les infrastructures et de mauvais choix politiques et budgétaires.

Par ailleurs le Parlement européen a voté un nouveau « paquet ferroviaire ». Ce vote du Parlement sur la création d’un espace ferroviaire unique européen ouvre une voie royale aux profiteurs privés dans le secteur ferroviaire en Europe. Il prépare le terrain pour la privatisation et la sous-traitance des services.
Avec les possibilités d’ouverture à la privatisation des gares, des plateformes de triage, des installations de maintenance, des services d’exploitation, les compagnies ferroviaires publiques sont affaiblies.

Le rétablissement d’un Réseau Ferré Public et unifié constitue un enjeu de société pour une politique publique de développement de nos territoires, de nos villes, pour la ré-industrialisation de notre pays.

Il est donc urgent et nécessaire d’organiser la riposte.

C’est pourquoi nous appelons à une initiative nationale qui se tiendra le

Samedi 3 Mars 2012 à Clermont-Ferrand
à partir de 12 heures 30

Nous avons choisi Clermont-Ferrand, chef-lieu de la région AUVERGNE, car celle-ci est déjà sérieusement affectée par le dépeçage du Service Public ferroviaire et serait la première région à être menacée par la perspective de fermeture d’un tiers du réseau ferré. La défense de ce lieu est aussi symbolique de la lutte contre le jacobinisme économique : français aujourd’hui, européen voire mondial demain, qui transforme en déserts des régions entières de notre pays.

Cette initiative se concrétisera par un accueil en gare SNCF à partir de 12h30 ; des stands d’associations (à l’arrivée en gare), alimenteront le débat et étofferont les argumentations. La manifestation proprement dite, avec défilé dans la ville de Clermont-Ferrand, démarrera à 13h30.

Nous demandons à être reçus en délégation à la Préfecture de Région (représentant l’ÉTAT) devant laquelle des prises de paroles auront lieu.

Notre objectif est de faire venir de toutes les régions de France des délégations afin d’atteindre, en rassemblant les forces locales et régionales le plus grand nombre de manifestants portant protestations et exigences. Cet objectif atteint, nous demanderons à être reçus au Ministère des Transports afin d’évoquer les difficultés locales et les revendications de toutes les régions de France touchées par ces attaques.
Nous montrerons ainsi par cette manifestation notre refus des conclusions des Assises du Ferroviaire, notre opposition au libéralisme et nous ferons prévaloir un autre avenir pour le rail public.

Le Bureau de Convergence Nationale Rail
Président : Patrick DELFOSSE
Vice-Président : Didier LE RESTE
Secrétaire : Pierre MÉNARD
Secrétaire Adjoint : Christophe SCHIMMEL
Trésorier : Vincent JOUILLE

  1. La Convergence Nationale Rail est la Convergence Nationale des collectifs pour un Service Public Ferroviaire de qualité. Elle rassemble les Collectifs locaux et les personnes (« Individuels » ne représentant pas un Collectif) luttant sur tout le territoire pour le maintien et l’amélioration des services ferroviaires, dans le respect des sensibilités et des choix d’actions des uns et des autres. Elle a pour but de créer des outils d’échanges, de partage et de convergence de luttes pour défendre, promouvoir et développer le Service Public en exigeant une véritable politique publique de transport voyageurs et marchandises. []
Par
Secrétaire de Convergence Nationale Rail.

Voir tous les articles de