- Histoire

Découvrir Howard Zinn à travers la bande dessinée…

jeudi 10 juin 2021

Lorsque l’on veut faire de l’histoire populaire, une référence s’impose : celle d’Howard Zinn et de son best-seller Une Histoire populaire des États-Unis. De 1492 à nos jours (publié en France chez Agone en 2002), vendu à plus de deux millions d’exemplaires dans le monde.
Cet ouvrage historique imposant a été adapté il y a quelques années en bande-dessinée, ce qui permet en quelques heures de lecture de découvrir l’œuvre et la vie du grand historien américain !

Sous le titre Une histoire populaire de l’Empire américain, la traduction en français de la bande-dessinée conçue par Paul Buhle est disponible aux éditions Vertige Graphic. En un peu moins de 300 pages, elle fait la lumière, à l’instar de l’ouvrage d’Howard Zinn, sur des zones d’ombres de l’histoire des États-Unis. Commençant avec le massacre d’Indiens de Wounded Knee en 1890, la bande-dessinée nous fait traverser d’autres épisodes tragiques belliqueux dans lesquels les États-Unis ont été impliqués (guerre hispano-américaine à Cuba, invasion des Philippines…) pendant tout le vingtième-siècle, jusqu’à la révolution iranienne. On y croise plusieurs figures du mouvement ouvrier et socialiste américain, tel Eugene Victor Debs, l’un des fondateurs du syndicat des Industrial Workers of the World, emprisonné pour avoir soutenu une grève des travailleurs de l’entreprise Pullman en 1894, puis en raison de son opposition à l’engagement des États-Unis dans la Première guerre mondiale.
Le récit consacre aussi plusieurs planches à la biographie d’Howard Zinn, en particulier à son engagement dans l’aviation durant la Seconde Guerre mondiale, une expérience qui a forgé ses convictions pacifistes. Dans les années 60, le professeur d’histoire s’est également engagé en faveur des droits civiques. La narration est très dense et il faut parfois s’accrocher un peu pour suivre des épisodes complexes résumés en quelques lignes, mais certains chiffres ou exemples cités pointent admirablement le doigt sur ce que Zinn voulait montrer : la manière dont la politique extérieure des États-Unis a été depuis plus de cent ans guidée par les intérêts économiques. Elle dévoile aussi très bien les moyens utilisés par les gouvernements en place pour essayer de contrer les mouvements sociaux, comme lors de la Guerre du Vietnam. Concernant le style graphique, le dessin de Mike Konopacki se mêle à des photographies historiques, un parti pris qui renforce la véracité et l’aspect tragiques des événements évoqués.
Pour avoir un bon aperçu de l’histoire racontée du côté des lapins (d’après la formule d’Howard Zinn « Tant que les lapins n’auront pas d’historien, l’histoire sera racontée par les chasseurs »), n’hésitez pas à vous procurer la bande-dessinée Une histoire populaire de l’empire américain !

Par

Voir tous les articles de

Rubriques liées :

Tags :