Une sortie honorable, d’Éric Vuillard

Voilà un petit livre (par son volume, 200 pages 10 x19, paru chez Actes Sud) que devraient lire, méditer et débattre tous les « décoloniaux », « racisés », tant il démontre le caractère de classe de l’entreprise coloniale. Le livre débute par le récit d’une visite d’inspection du travail dans une plantation d’hévéas…

Lire la suite à propos de l’article <em>Une sortie honorable</em>, d’Éric Vuillard
Photo de couverture : Jacqueline et Christian de La Croix de Castries, 11 septembre 1954.

L’Agent Orange devant la justice : deux poids, deux mesures

Depuis 2014, Mme Tran To Nga, une française d'origine vietnamienne contaminée par l'Agent Orange, poursuit en justice 14 producteurs et fournisseurs de défoliants que l'armée américaine a épandus sur le Vietnam pendant la guerre. Elle a été déboutée le 10 mai 2021 par le tribunal d’Évry. Ce n'est pas la…

Lire la suite à propos de l’article L’Agent Orange devant la justice : deux poids, deux mesures
DR

N’avons-nous rien appris ? Les leçons du Vietnam face au Sras

Ce témoignage de Pascale Brudon est paru initialement sur le site d'Alternatives économiques.   Rapidité des décisions, efficacité des mesures de protection, transparence des autorités : la gestion de l'épidémie de Sras au Vietnam en 2003 est l'exemple de qu'il aurait fallu faire face à la pandémie de Covid-19. Pascale Brudon,…

Huit heures pour les victimes de l’Agent Orange

Président d'Orange DiHoxyn, économiste, HO Hai Quang est aussi l'auteur de " Le Capital en toute simplicité" (voir la Librairie militante, sur ce site). Mme Tran To Nga est victime de l'Agent Orange, un puissant défoliant contenant de la dioxine de Seveso, que l'armée étatsunienne a massivement épandu (80 millions…

Armes chimiques : un précédent

A l'heure où les Occidentaux s'indignent de l'emploi d'armes chimiques en Syrie, il n'est pas inutile de revenir sur un aspect de la guerre du Vietnam qu'a constitué l'épandage de dioxine (Agent orange) et de ses lourdes conséquences sur la population, toujours actuelles : quarante ans après, les poursuites intentées…

Un épisode odieux et absurde de la colonisation française

Công Binh, la longue nuit indochinoise, de Lam Lê, est un film sorti récemment dans le réseau Art et essai que j'ai eu l'occasion de voir en présence du réalisateur. Sur les traces de Pierre Daum qui a écrit en 2009 l'ouvrage Immigrés de force aux éditions Actes Sud, ((L'auteur…