A la une

Les campagnes 2018 soutenues par ReSPUBLICA et le Réseau Éducation Populaire

mercredi 21 février 2018
Par
Pour réagir aux articles,
écrire à evariste@gaucherepublicaine.org

Nous avons dans nos derniers numéros du journal Respublica explicité notre point de vue sur la situation économique, sociale et politique présente. A plusieurs reprises, nous avons dit qu’une des conditions d’avoir une perspective de transformation sociale et politique était de lancer des campagnes d’éducation populaire refondée pour engager la bataille pour une nouvelle hégémonie culturelle. Nous proposons dans cette chronique les deux premières campagnes qui nous semblent indispensables. Il y en aura d’autres bien sûr.
La première est de de combattre l’Action​ Publique 2022 du gouvernement qui visent à accélérer la privatisation des services publics et de supprimer 120.000 postes de fonctionnaires par non-remplacement et plan de départ volontaire.
La deuxième est de mener la campagne « Combat laïque, combat social » suite à l’Appel « Combat laïque, combat social, fédérer le peuple » lancée le 15 décembre dernier concomitamment dans Marianne et dans Respublica. Nous avons fait dans le dernier numéro un compte-rendu de la réunion des signataires du 10 février. Maintenant, il faut passer à la multiplication des initiatives sur le territoire national. La prochaine initiative est prévue le 10 mars de 13H30 à 18H30 au Maltais rouge à Paris (40 rue de Malte, Paris 11ème près du métro République)  en présence de nombreux initiateurs et signataires de l’Appel « Combat laïque, combat social, fédérer le peuple ».

Combattre la politique d’action publique 2022, nouvelle attaque gouvernementale contre les conquis sociaux et les services publics

Le gouvernement ayant lancé un simulacre de consultation électronique, la Convergence nationale Services publics (Convergence nationale SP), présidé par Michel Jallamion (signataire également de l’Appel « Combat laïque, combat social »), a lancé un contre-questionnaire que nous vous invitons à remplir sur le site de la Convergence nationale www.convergence-sp.fr
La Convergence nationale SP prévoit ensuite une rencontre à la Bourse du travail samedi 24 mars après-midi avec montée des collectifs de la Convergence, avec les syndicats CGT, FSU et SUD-Solidaires ainsi que toutes les organisations politiques et associatives qui soutiennent la Convergence nationale SP (voir sur son site). À cette réunion, le débat sera ouvert sur la base d’une proposition de la Convergence nationale SP  de campagne nationale et locale au deuxième trimestre sur l’ensemble du territoire national en ouvrant sur une perspective de mobilisation.

Combat laïque – Combat social

Déjà, des signataires de l’appel s’organisent pour monter des réunions en Ile-de-France et en province pour engager les débats nécessaires pour mener la gigantesque bataille pour obtenir in fine une nouvelle hégémonie culturelle visant à relier le combat laïque au combat social sur la base de l’appel. Le débat est nécessaire car le travail de convergence  ne peut pas se faire sans débat préalable dans les territoires. Il ne peut pas se décréter sur un claquement de doigt d’autant que le texte de l’appel appartient maintenant à tous ceux qui le signent et le portent dans la bataille actuelle. Nous sommes partis pour une campagne longue, autant partir de bon pied.

Les initiateurs de l’appel  » Combat laïque-combat social, fédérer le peuple » Elisabeth Chamboredon Présidente de l’Ufal régionale IDF, Patrice Hemet, président du MS21, Catherine Jousse, présidente du Réseau Education Populaire (Rep), Jean-Jacques Mitterrand, responsable de l’association cinéma​tographique « 0 de conduite », Bernard Teper, co-animateur du Réseau Education populaire (Rep), Monique Vézinet, présidente des Amis de Respublica,​ estiment que :
cet appel appartient désormais à tous les signataires actuels et futurs qui en porteront haut et fort le contenu.
qu’il est urgent de mener sur tout le territoire national et de façon horizontale et non dans une structure verticalisée et centralisée le débat nécessaire pour engager la meilleure stratégie pour mener le combat laïque et social.
En conséquence les dits initiateurs ​ci-dessus ​soutiendront toutes les réunions publiques animées par des initiateurs et signataires de l’appel « Combat laïque-combat social, fédérer le peuple » pour mener le débat nécessaire. Donc ils soutiennent la réunion du 10 Mars au Maltais rouge de 13H30 à 18H30​.

Par ailleurs, en plus de ces réunions qui se préparent en Ile-de-France et en province avec des initiateurs et des signataires de l’appel, est en train d’émerger un nouveau réseau visant à offrir des lieux réguliers (salles de cinéma, MJC, centres sociaux, bourses du travail, mutuelles résistantes, etc.) pour organiser des cycles de conférences publiques et de cinés-débats, d’abord en Ile-de-France mais qui pourrait se constituer en province où il est encore plus facile d’organiser des cycles dans un lieu donné. Ce réseau mutualiserait un ensemble de films engagés et de conférences publiques qui tourneraient dans des lieux qui présenteraient alors des cycles à leurs publics. Le nom de ce nouveau Réseau est en discussion et vous sera communiqué dès que nous en aurons connaissance.

Caractéristique de la période

Les difficultés que nous rencontrons tant dans le champ politique que dans le champ syndical pour résister et produire une alternative (voir notre dernière chronique ) nous entraîne à travailler et à débattre sur les conditions pour faire converger les luttes et les forces sociales. Mais cela ne se décrète pas. Et cela ne peut pas se faire avec des pratiques de cartels formés sur le plus petit accord consensuel en refusant de débattre des contradictions existantes au sein du peuple. Nous pensons que la liaison du combat laïque et du combat social est l’une des conditions pour faire avancer cette convergence. Voilà pourquoi nous vous proposons de lier la campagne de la Convergence nationale Services publics et celle de « Combat laïque-combat social » qui doit se déployer à partir de l’appel paru le 15 décembre dans Marianne et Respublica. ​A bientôt donc!​

Par
Pour réagir aux articles,
écrire à evariste@gaucherepublicaine.org


Voir tous les articles de