Combat féministe

Appel : « Demain plus un bébé à la consigne, pour développer des modes d’accueil de qualité c’est maintenant qu’on signe ! »

lundi 11 mai 2015

Avec 33 praticiens, universitaires, chercheurs, formateurs, des militants de la cause des jeunes enfants lancent un appel à signatures

Extraits de l’appel :

Après avoir pris l’engagement de revenir sur les mesures du précédent gouvernement, les plus préjudiciables au bon accueil des tout-petits (comme le surbooking des bébés et la moindre qualification globale des équipes), en abrogeant notamment le décret “Morano”, l’équipe gouvernementale d’après 2012 n’a pas donné suite. (…)
Nous ne nous résignons pas à une telle situation. Créer massivement de nouvelles places dans des modes d’accueil de qualité, ce n’est pas répondre aux sirènes économistes de “l’investissement social”, c’est faire œuvre de considération pour l’humanité, la dignité et les droits des tout-petits et de leurs parents, c’est faire société autour des principes de justice sociale et de solidarité dès la prime enfance.

Nous nous adressons au président de la République et au gouvernement qui ont érigé la jeunesse, et donc ses prémisses, en priorité de leur mandat, et nous leur demandons la mise en œuvre d’un plan d’urgence pour l’accueil de la petite enfance (…) et d’une politique (…) digne d’une société qui considère ses bébés, citoyens du futur, et leur offre la bienvenue dans des berceaux hautement accueillants pour s’engager dans l’existence.

Cliquez ici pour lire le texte intégral de l’appel

Cliquez ici pour le signer en ligne

Merci de diffuser largement cet appel dans votre entourage, aux parents, aux professionnels, aux citoyens et aux élus.
Pour le collectif “Pas de bébés à la consigne”,
Birgit Hilpert, Dominique Ratia-Armengol, Françoise Favel, Pierre Suesser