International

Communiqué suite à la journée du 19 février

samedi 19 février 2011
Par
la Coordination Nationale pour le Changement et la Démocratie en Algérie - Coordination France

Plusieurs centaines d’Algériennes et d’Algériens ont répondu à l’appel de la Coordination Nationale pour le Changement et la Démocratie (CNCD) – Coordination France – ce samedi 19 février à 14 heures, place de la République, à Paris.

Ils ont tenu à exprimer leur soutien, dans l’unité et la sérénité, aux manifestants qui, ce matin même à Alger, ont bravé l’interdiction de la marche et l’arsenal répressif en se mobilisant à l’appel de la CNCD en Algérie.

Encore une fois, la réponse du régime, toujours aussi sourd aux aspirations du peuple, a été la répression. Plus de 40 000 policiers ont quadrillé la capitale pour empêcher les manifestants d’y accéder, de se regrouper place du 1er Mai et de marcher.

Plusieurs citoyens ont été blessés par les forces de police, dont la brutalité n’a plus de limite. Nous rendons hommage à toutes les victimes de cette répression, parmi lesquelles Ali Yahia Abdenour, de la LADDH, âgé de 84 ans, a été sérieusement molesté, Rachid Malaoui, secrétaire général du SPNAPAP, hospitalisé suite aux coups qu’il a reçus, Tahar Besbes, député et représentant du RCD à la CNCD, est toujours hospitalisé, victime de traumatismes crâniens et de multiples fractures.
La CNCD – Coordination France – salue la détermination des démocrates qui se battent, en Algérie, pour la fin du système maffieux.

A l’écoute des citoyennes et des citoyens demandant la poursuite des actions de soutien et de solidarité, la CNCD – Coordination France – appelle les Algériennes et les Algériens à se rassembler devant l’Ambassade d’Algérie à Paris, le samedi 26 février à 14 heures.

Vive l’Algérie démocratique et sociale.
Contact : cncd.cfr@gmail.com

Par
la Coordination Nationale pour le Changement et la Démocratie en Algérie - Coordination France

Voir tous les articles de