Un épisode odieux et absurde de la colonisation française

Công Binh, la longue nuit indochinoise, de Lam Lê, est un film sorti récemment dans le réseau Art et essai que j'ai eu l'occasion de voir en présence du réalisateur. Sur les traces de Pierre Daum qui a écrit en 2009 l'ouvrage Immigrés de force aux éditions Actes Sud, ((L'auteur…

Comment une Inquisition moderne, avec l’aide du pape François, réprima le mouvement de protection des pauvres

NDLR – Article de George Monbiot publié dans le Guardian, le 18 mars 2013, sous le titre « Péchés cardinaux » et traduit de l’anglais par Hervé Le Gall

« Lorsque je donne aux pauvres de la nourriture, on me donne le nom de saint. Lorsque je cherche à connaître les raisons de leur pauvreté, on me donne celui de communiste ». Ainsi s’exprimait l’archevêque brésilien Dom Hélder Câmara. Son adage met en lumière, d’une part l’une des principales lignes de faille à l’intérieur de l’Église Catholique, d’autre part la vacuité du discours papal, lorsqu’il prétend se trouver du côté des pauvres. (suite…)

« Féminisme : la révolution inachevée » de F-A Benomar

Le féminisme sonne souvent comme un gros mot, un mot qui attire à celle ou celui qui le prononce autant de sobriquets que de franche critique. La rengaine de nos opposants ne cesse de revoir notre combat, nos analyses ou nos revendications à la baisse, pointant du doigt une sempiternelle ligne jaune derrière laquelle nous ne sommes que des extrémistes qui quittons le sens des réalités. Et pourtant, que nous dit-elle, cette réalité ? Aujourd’hui en France, il existe 27 % de différences entre les salaires des femmes et des hommes. 80 % des travailleurs pauvres sont des femmes. L’écart de leurs retraites est de 38 %. Une femme meurt tous les deux jours et demi sous les coups de son compagnon. Une femme est violée toutes les sept minutes. Alors, est-ce le féminisme ou le machisme qui est aujourd’hui extrémiste et dominant ? (suite…)

Grandeur et décadence du capitalisme français : la Compagnie Générale d’Électricité. Épisode n°2

Résumé du premier épisode : La Compagnie Générale d’Électricité, apparue en France en 1898 est finalement scindée au bout d’un siècle tout juste en trois entités distinctes (ALSTHOM, CEGELEC, ALCATEL) après avoir connu un siècle de croissance ininterrompue et accompagné l’État dans le développement du secteur productif français. Ou en sont aujourd’hui les anciennes pépites de ce conglomérat qui, tout en soignant ses actionnaires, a tout de même traversé et servi trois Républiques ?

BILGER ou le (presque) fossoyeur d’Alsthom (source : la Bourse)

 Pierre BILGER, ENA, promotion Marcel Proust (1965-1967), inspecteur des finances, fut PDG d’Alstom de 1991 à 2003. Ses erreurs de management et de gestion ainsi que le désastre industriel intervenu dans le secteur des turbines conduiront la société au bord du dépôt de bilan. Comment a t-on pu en arriver là ? (suite…)

Le retour d’Ulysse

En ce moment est présenté dans la nouvelle salle fraîchement rénovée du Théâtre Gérard Philippe de Saint-Denis Le retour d'Ulysse dans sa patrie, de Monteverdi. Une fois de plus, saluons le travail d'éducation populaire qu'a entrepris Christophe Rauck depuis qu'il dirige ce Centre dramatique national. Cette fois-ci, il s'attaque à…

Grandeur et décadence du capitalisme français : la Compagnie Générale d’Electricité

L’histoire de la Compagnie Générale d’Electricité, qu’il ne faut pas confondre avec l’autre CGE (la Cie Générale des Eaux) est la première rétrospective d’une série que Respublica a décidé de consacrer à l’histoire du capitalisme français afin d’en mieux comprendre les principaux acteurs et leur ancienne splendeur, mais aussi leur plus récente décadence et les errements dans lesquels ils ont progressivement sombré. Suivront France Télécom, PUK, Les Chantiers navals de Saint-Nazaire, le groupe Wendel, La Générale des Eaux, et d’autres encore. Respublica vous remettra en mémoire les terribles étapes d’un magistral gâchis, d’une saga à la fois délirante et tragique, bref d’un abandon financier, matériel et moral d’une ampleur sans précédent.

(suite…)

Histoire juridique du temps partiel et intermittent

Références : loi n°73-1195 du 27/12/73 ; loi n°81-64 du 28/01/81 ; Ordonnance n°82-271 du 26/03/82 ; Ordonnance n°86-948 du 11/08/86 ; loi n°87-423 du 19/06/87 ; loi n°91-1 du 3/01/91 ; loi n°93-1313 du 20/12/93 ; loi n°2000-37 du 19/01/2000 ; loi n°2003-47 du 17/01/2003 ; loi n°2004-391 du 4/05/2004 ; loi n°2005-841 du 26/07/2005 ; loi 2008-789 du 20/08/2008  ;…

Les savants-penseurs grecs avant Socrate – 3/ L’école d’Elée : Parménide et Zénon

Suite de “Les savants-penseurs grecs avant Socrate – 1/ Les Milésiens et Pythagore” et "Les savants-penseurs grecs avant Socrate – 2/ Héraclite" (cycle sur les penseurs grecs précurseurs de la science dans le cadre d’une université populaire en Sud-Charente) Ce sont deux penseurs grecs de la cité d'Elée (Castellamare aujourd'hui,…

Le « je t’aime, moi non plus » des impérialismes français et allemands durant l’histoire ou l’histoire contrariée de l’Europe sous domination allemande

Les petits fours du 50e anniversaire du traité de l’Élysée entre la France et l’Allemagne ayant été mangés, nous pouvons, après la propagande médiatique de type « Bisounours » présentant ce traité comme nous ayant permis de vivre sans guerre entre la France et l’Allemagne, enfin analyser plus sérieusement les choses. (suite…)

Développer l’éducation historique

Cher(e) ami(e), Samedi 26 janvier, réunies en Gare de Borredon (Tarn-et-Garonne), une vingtaine d’associations ont mis au point et adopté le texte (voir ci-après) d’une lettre collective destinée aux ministres de la Culture, de l’Éducation Nationale et des Anciens Combattants. Merci d’aider à informer toutes associations concernées. Les modalités pour se…

Ce que le film « Lincoln » ne dit pas sur Abraham Lincoln

À l’occasion de la sortie en salle de Lincoln, le film réalisé par Steven Spielberg, Mémoire des luttes publie un article inédit en France de Professeur de sciences politiques et de politiques publiques à l’Université Pompeu Fabra (Barcelone) et professeur d’études politiques et de politiques publiques à l’Université John Hopkins (Baltimore,…

Les savants-penseurs grecs avant Socrate – 2/ Héraclite

Suite de "Les savants-penseurs grecs avant Socrate – 1/ Les Milésiens et Pythagore" Héraclite 544-484 avant J.C. « Sur la nature » Fragments Il est né à Ephèse, aussi en Ionie (Asie Mineure, côte-ouest de la Turquie) à 60 km de Milet. Son livre « Sur la nature » reconstitué…

Les savants-penseurs grecs avant Socrate – 1/ Les Milésiens et Pythagore

NDLR – Avec ce premier texte d’un enseignant qui présente un cycle sur les penseurs grecs précurseurs de la science dans le cadre d’une université populaire en Sud-Charente, ReSpublica entame une rubrique de culture générale que nous souhaitons ouvrir par la suite à d’autres œuvres de grands auteurs.

Aux VIe et Ve siècles avant Jésus-Christ, ces penseurs ont fondé la science et la philosophie et leur ont donné leurs premiers développements ; à cette époque les deux étant encore identiques, c’est Socrate qui créera le premier la séparation entre elles . Ils refusèrent d’expliquer le monde par des mythes, des narrations dans lesquelles les dieux étaient la cause et la dynamique des faits naturels et des phénomènes : Zeus pour la foudre et le tonnerre, Poséidon pour la mer et les tremblements de terre, Apollon pour le soleil et sa lumière faisant vivre plantes et animaux, Déméter, déesse de la fertilité, mère nourricière présidant à la germination des céréales, etc…

Ces penseurs grecs, la plupart d’origine ionienne, veulent expliquer et expliquent les phénomènes naturels comme quelque chose qui naît, se forme, se développe et disparaît pour renaître et se reformer dans un nouveau cycle d’existence naturelle du tout. (suite…)

La reconnaissance du crime d’État du 17 octobre 1961 au défi de l’électoralisme et de l’idéologie ?

NDLR : ce texte nous est parvenu le 16 octobre, à la veille d’une déclaration de l’Élysée à laquelle l’auteur ne pouvait évidemment pas se référer. En revanche il analyse bien les raisons pour lesquelles des associations ont fait pression ; on imagine que des propos comme ceux-ci et l’imminence de sa visite en Algérie ont dû au dernier moment motiver cette intervention du président de la République.

Le 17 octobre 1961 eut lieu à Paris le plus grand massacre de civils perpétré après guerre par des forces de police dans un état de droit en Europe. (suite…)