Chronique d'Evariste

Le coup de cœur d’Evariste : un nouveau journal, un vrai !

mardi 23 février 2016
Par
Pour réagir aux articles,
écrire à evariste@gaucherepublicaine.org

Evariste n’est pas en vacances sur les pistes enneigées, il se repose en rêvant à un projet… et ce n’est pas le sien, c’est celui d’une bande de jeunes. On a assez dit dans le temps que les jeunes étaient dépolitisés ; depuis, des hordes d’abstentionnistes, de déçus ou de transfuges sont apparues dans toutes les tranches d’âge. Pourtant Evariste, dans ses contacts et dans les actions d’éducation populaire dont il est témoin, dans celles du REP dont il est partenaire, assiste à l’éclosion de projets chez des militants qui ont moins de trente ans, mais avec une façon peut-être différente d’aborder le politique dans l’action. ReSPUBLICA tentera de mettre en exergue ces initiatives pour les encourager et les faire partager.

Nous commençons aujourd’hui avec Le Progrès social, un quotidien papier sur abonnement.

Vous pensez que c’est fou de lancer un quotidien national d’opinion engagé et indépendant ? Eux aussi ! Pourtant, ces militants associatifs, syndicaux ou politiques engagés dans la construction du progrès social et dans l’éducation populaire ont décidé de se jeter dans l’aventure.

Nous savons pouvoir leur faire confiance : lire dans ce numéro les articles qu’ils signent sur le travail du dimanche, la réforme Macron du droit du travail, et l’entrevue avec la militante kurde Nursel Kiliç .

Il y a plus, alors que nous sommes un journal électronique parmi tant de publications électroniques en nombre exponentiel et que la crise de la presse imprimée (de sa distribution, de sa crédibilité) s’approfondit, nous partageons le constat selon lequel la lecture sur papier entraîne une meilleure attention, et sans doute un autre engagement du lecteur.

Alors, nous vous proposons cette complémentarité, et tout de suite car, tenez-vous bien, la parution du numéro 1 est prévue pour le 9 mars 2016.

Le modèle économique qui permette la professionnalisation, l’équipe du Progrès Social a dû y réfléchir : un journal sans aucune publicité et financé uniquement par les abonnements. Trois mille abonnements annuels sont nécessaires pour garantir l’équilibre financier du projet. Sur https://fr.ulule.com/le-progres-social/ on trouve des détails et le moyen de rentrer dans le financement participatif du projet. Chaque souscription compte !

Ce qu’ils en disent 

« Nous constatons qu’il manque aujourd’hui un journal qui porte réellement nos points de vue et rende compte de nos actions. C’est pourquoi nous avons décidé d’associer nos compétences avec celles de journalistes proches de nos idées.
« Très attachés à la liberté de la presse, nous sommes convaincus que dans une société où la presse appartient majoritairement à des grands groupes financiers, il y a un espace à reconquérir. Plus que jamais, nous avons besoin de médias alternatifs et de contre-pouvoirs.

Ce qu’ils annoncent 

« Du mardi au samedi, un grand quatre pages (560 x 360) en couleur avec :

progressoc_1– une information sélectionnée et un regard critique porté sur l’actualité nationale et internationale
– le coup d’œil de nos trois dessinateurs : Besse, Gros, Jiho
– une interview à la une
– un agenda social et culturel
– le portrait d’une organisation avec qui nous partageons des valeurs communes de défense des droits et de solidarité.

progressoc_2« Dans l’édition du samedi : quatre pages supplémentaires en couleur dédiées à l’éducation populaire. Dans l’esprit des Jours heureux, ces quatre pages comporteront de nombreuses rubriques : international, droit du travail, sports, musique, économie, cinéma, littérature, sorties, spectacles… Toutes seront animées par des contributeurs expérimentés et spécialistes de leur discipline.

 

 

 

Alors tous avec Le Progrès social sur https://fr.ulule.com/le-progres-social/ !

 

Par
Pour réagir aux articles,
écrire à evariste@gaucherepublicaine.org


Voir tous les articles de