Politique française

Réaction à l’édito du numéro 657

mardi 28 juin 2011

Cher Evariste,

La taille d’un cartouche n’a jamais influencé mon vote. Comme 17 des 21 camarades de la cellule Danièle Casanova du canton de Pernes du PCF, j’ai choisi de voter pour Jean-Luc Mélenchon pour deux raisons : la première parce qu’à partir du moment où j’ai accepté la stratégie d’un Front de gauche, je ne me vois pas le cantonner au seul PCF en exigeant que les candidatures en soient invariablement issues. La seconde est une question d’efficacité. André Chassaigne est, je pèse mes mots, un homme et un militant exceptionnel. Le silence assourdissant des médias fait que cette mienne appréciation n’empêche pas que sa notoriété reste limitée à l’Auvergne et aux cercles communistes. J’ajouterai qu’à mes yeux l’essentiel sera la bataille des législatives avec l’objectif de renforcer le groupe communiste et plus largement le groupe du Front de Gauche en menant une campagne collective autour d’un véritable programme. Jean-Luc Mélenchon a des atouts. J’espère simplement qu’il saura les mettre au service des idées et des aspirations de toutes celles et ceux qui crèvent du capitalisme, vrai nom du libéralisme.

Très cordialement,

Roger Martin