La question sociale devient préoccupante en Algérie

L’Algérie, pays qui possède de fortes réserves de gaz et de pétrole, a toutes les potentialités pour se servir de ce point fort pour engager un développement économique autocentré débouchant sur des avancées économiques et sociales. Malheureusement, le système politique existant utilise uniquement la rente gazière et pétrolière pour « acheter la paix sociale » sans promouvoir un développement économique et social.
Nous vous présentons ci-dessous des éléments pris dans les publications officielles algériennes (ONS et CNIS) et dans la presse algérienne. (suite…)

Le « je t’aime, moi non plus » des impérialismes français et allemands durant l’histoire ou l’histoire contrariée de l’Europe sous domination allemande

Les petits fours du 50e anniversaire du traité de l’Élysée entre la France et l’Allemagne ayant été mangés, nous pouvons, après la propagande médiatique de type « Bisounours » présentant ce traité comme nous ayant permis de vivre sans guerre entre la France et l’Allemagne, enfin analyser plus sérieusement les choses. (suite…)

Mali – Algérie – Sahel : sortir de la confusion entretenue

Des évènements sans images et sans informations crédibles ouvrent la voie à une propagande médiatique Cette propagande, largement entretenue pour raison de guerre, brouille les pistes de compréhension de la réalité matérielle. L’information est en elle-même un élément de la guerre en ce siècle. Il y a même lieu de dire, qu’en soi, la guerre de l’information devient permanente au fur et à mesure que nous avançons dans ce XXIe siècle. L’un des sujets récurrents sur lequel se concentre la propagande des pôles dominants est celui du traitement du djihadisme musulman et de sa matrice génitrice, l’islam politique. Une propagande à géométrie variable, selon les intérêts et les situations. Alliance en Afghanistan, en Irak, en Syrie, en Libye… Mésalliance, en Iran, au Sahel, en Palestine… Quand faut-il applaudir ? Lorsque l’Algérie négocie avec les terroristes afin de sceller une « concorde civile », ou lorsqu’elle frappe avec une poigne de fer pour mater un groupe djihadiste venu « exploser » un complexe gazier ? (suite…)

L’accueil de la petite enfance : vrais besoins et vrais choix

Dominique Bertinotti, ministre chargée de la famille déléguée auprès de la ministre des affaires sociales et de la santé, va présenter sa  politique familiale  dès le mois prochain. De grandes craintes sont justifiées par le fait que le gouvernement semble avoir définitivement opté pour la poursuite des politiques ordolibérales ((L'ordolibéralisme est une…

PMA : pour sortir des pressions du cléricalisme et de la confusion des « grands prêtres »

Comme nous l’avons déjà écrit, les débats sur la bioéthique, le mariage pour tous, l’adoption ou la recherche médicale sont l’axe central de l’offensive de l’ordre moral dont le quartier général est la direction de l’Eglise catholique. Non par nature, mais parce qu’elle est tenue de main de fer par l’Opus dei et ses alliés, c’est-à-dire par l’extrême droite catholique. La stratégie de la direction catholique, largement secouée par le mouvement planétaire de sécularisation, est de constituer sur ces sujets des bases d’appui politiques pour renforcer son alliance avec les forces néolibérales, alliance constitutive de la phase actuelle du capitalisme.
Dans ce cadre, et nous ne l’écrirons jamais assez, l’influence de l’extrême droite catholique est en passe de devenir hégémonique dans la droite, mais déstabilise aussi la gauche social-libérale, la gauche de la gauche et même la gauche de gauche en constitution. Cela est dû en grande partie au fait que toutes les forces de gauche en question ont négligé depuis longtemps le combat laïque et entretenu la confusion avec les locutions de propagande (1)laïcité « ouverte », « plurielle », « laïcité 2000 », laïcité « positive » et récemment « de reconnaissance ». Des slogans largement administrés par la droite sarkozyste mais aussi par les dirigeants de la Ligue de l’enseignement ou de la Ligue des droits de l’homme et de leurs alliés. (suite…)

Notes de bas de page

Notes de bas de page
1 laïcité « ouverte », « plurielle », « laïcité 2000 », laïcité « positive » et récemment « de reconnaissance ».

Enseignements de la manifestation du 13 janvier 2013 : ordre moral et extrêmes droites

Vous avez tous lu de nombreux articles sur la mobilisation contre le « mariage pour tous » officiellement souhaité par le le président de la République et le gouvernement socialiste. Nous allons essayer d’en tirer quelques enseignements. Quelques centaines de milliers de personnes ont répondu à l’appel pour cette manifestation de l’ordre moral. Et les organisateurs veulent réitérer la mobilisation d’ici la fin du mois.
Rappelons que l’exécutif a laissé à l’extrême droite catholique du temps pour mobiliser ses troupes. Alors que la gauche de gauche, opposée au traité budgétaire, n’a eu qu’un petit mois pour le faire. Deux poids, deux mesures. Pan sur le bec de la gauche social-libérale. Cela s’explique par le fait que l’extrême droite catholique, qui est à la manœuvre, bénéficie sur ce type de sujet de larges soutiens à droite mais aussi à gauche (voir par exemple l’évangélique ancienne ministre de François Mitterrand Georgina Dufoix).
Cette manifestation est extrêmement instructive sur la droite, l’extrême droite, mais aussi sur la gauche. (suite…)

Étonnante condamnation de la psychiatre Danièle Canarelli

Lire attentivement le jugement de condamnation du docteur Canarelli nous laisse bouche bée : un an de prison avec sursis parce qu'un de ses patients a commis un assassinat 20 jours après s'être échappé. Qu'est-ce qui justifie une telle sévérité ? Nous avons consulté de nombreux psychiatres, dont des chefs…

Le néoliberalisme propose un avenir de chômage

Le taux de chômage dans la zone euro a atteint en avril le niveau record de 11 % de la population active.17,40 millions de personnes étaient au chômage en avril soit 110.000 de plus que le mois précédent. Et, la réalité est bien pire que ne l'indique ce chiffre. Tout simplement…

Comprendre les déceptions du « printemps arabe » implique d’analyser la situation sociale et politique dans les pays arabes et/ou musulmans – et au delà

Dans un de ses textes, Tariq Mira (député algérien de Bejaïa) rappelle que Mario Vargas Llosa, futur prix Nobel, déclarait, alors qu’il devait participer à un colloque d’écrivains latino-américains « Le Mexique, c’est une dictature presque parfaite parce qu’invisible ». Il fut expulsé. (suite…)

Héritage versus travail et enseignement

2012. Voilà nos militants de gauche, voire de la gauche anti-libérale, qui se mobilisent. Les meetings sont pleins de militants enthousiastes, persuadés que leur leader va les mener à la victoire, à la transformation sociale. Forts de leur leader charismatique, ces « militants politiques » estiment réussir directement par le bulletin de vote, là où les militants sociaux (associations, syndicats, notamment) n’ont pas réussi dans le mouvement social des retraites malgré leurs efforts. (suite…)

Mais que font les partis politiques de gauche ?

Deux élections partielles ont eu lieu dans la plus grande indifférence. À Corbeil-Essonnes et à Noisy-le-Sec. En 2007, Ségolène Royal avait fait dans ses circonscriptions 56% et 58%. Après le mouvement social des retraites, qui a été soutenu par le peuple de 61 à 71% selon les différentes études d’opinion,…

Un nouvel élan pour la première obédience maçonnique de France ?

Un événement important vient de se produire au Grand Orient de France : les loges qui le souhaitent pourront désormais initier des femmes. Cette heureuse décision qui marque le refus de segmenter l’humanité ne manquera pas de renforcer la première obédience maçonnique de France. Cela suffira-t-il à lui redonner l’influence qu’elle a perdue depuis les années 70 ? (suite…)

La stratégie du Front de gauche confortée par les élections allemandes

Alors que le PS français opte pour les primaires qui, en quelques années, ont détruit la gauche italienne et que le PS chilien s’apprête à voter pour un candidat démocrate-chrétien Eduardo Frei (fils de l’ancien président qui avait soutenu la dictature au début du coup d’Etat), que de nombreux partis socialistes gouvernent avec la droite, que le Parti socialiste européen cogère l’Union européenne avec la droite néolibérale, voilà un résultat (provisoire) qui conforte la stratégie du Front de gauche en Allemagne. (suite…)