100 % Marianne sur scène

You are currently viewing <em>100 % Marianne</em> sur scène

La troupe de théâtre du Pompon, qui s’était déjà produite avec la pièce pleine d’humour intitulée Et pendant ce temps, Simone veille !, sur l’histoire de la condition des femmes, nous offre son nouveau spectacle 100 % Marianne (voir http://www.lepompon.net). Pour elles, c’est une continuité, car « le féminisme a besoin du rempart de la laïcité », dit Marianne au début du spectacle.

Eh bien voilà la pièce comique qui nous manquait pour montrer les absurdités de tous les compromis boiteux que tentent de nous imposer dans l’école les tenants du primat identitaire.

On rit du début de la pièce jusqu’à la fin ! Enfin une pièce joyeuse qui promeut la laïcité ! Une auteure-productrice, Corinne Berron, une auteure comédienne, Hélène Serres, plus trois comédiennes, Jihanne Benlahcen, Marie Montoya et Nathalie Portal… et un homme en régie nous font passer un bon moment. Sur scène, une cheffe d’établissement (Marianne), une professeure d’éducation physique, une professeure de français et une professeure de SVT, reçoivent les parents d’élèves (le public représente les parents d’élèves !) d’une classe de terminale. Il s’agit d’une séance où les professeures doivent trouver une date pour le bac blanc qui ne gêne pas les fêtes religieuses, où ils doivent traiter la demande de créneaux genrés à la piscine. Puis nous nous retrouvons à la cantine avec les interdits alimentaires. Les thèmes de la liberté d’expression, de la lutte contre l’homophobie sont bien traités. C’est toujours juste, sympathique et le public rit à gorge déployée !

Par ailleurs, le travail théâtral est remarquable.

L’exagération de la typologie des comportements que nous pouvons connaître par ailleurs : la cheffe d’établissement respectueuse des textes administratifs, la prof catho un peu guindée, la prof végane homosexuelle délurée, la prof d’origine nord-africaine athée, renforce l’aspect comique de la pièce. On pourrait d’ailleurs à l’issue de cette pièce avoir un débat sur le jeu professionnel remarquable de ces artistes…

Sachez qu’elles partent en province pour une tournée et reviendront à Paris dès la fin mars 2022. Notez-le sur vos agendas !

Organiser des débats après la pièce tant sur la laïcité, sur l’école que sur le jeu des acteurs et des auteures, voilà une idée qu’elle est bonne !