« Faut-il en finir avec la famille ? », la réponse de Raymond Debord

Cet ouvrage très récemment paru aux Éditions Critiques (2022, 328 pages) est important, car il est le premier à embrasser le sujet de la famille dans la société contemporaine sous un angle politique et global depuis les livres de tendances foucaldienne ou bourdieusienne d’il y a quelques décennies((Pour la première tendance…

Le « voile aquatique », le droit et les principes

L’adoption le 16 mai dernier par le conseil municipal de la ville de Grenoble de modifications au règlement général de ses piscines publiques a immédiatement été traduite en termes d’autorisation du burkini, suscitant l’indignation chez certains mouvements laïques et bien sûr des propositions d’interdiction par loi de la part de…

Lire la suite à propos de l’article Le « voile aquatique », le droit et les principes
Site Alliance citoyenne/Syndicat des femmes musulmanes

La fabrique de nos servitudes, par Roland Gori L’utopie pour remédier à la tragédie des époques de transition culturelle

Auteur prolixe, Roland Gori complète l’expérience d’une vie consacrée à la psychopathologie clinique et à la psychanalyse par la fréquentation du champ des sciences humaines et sociales et la pensée de ses auteurs favoris : Arendt, Benjamin, Camus, Deleuze, Foucault et Weil. La dimension citoyenne, toujours présente chez lui, l’a conduit en…

Le théâtre d’ombres de Sandra Lucbert

Les deux essais de cette auteure ont en commun de dénoncer le néolibéralisme d’une façon qui lui est particulière – et que permet précisément la littérature. Par le style très moderne et souvent elliptique qui lui est propre, son univers de références et la distance qu’elle instaure avec les éléments de discours qu’elle met en avant, Lucbert révèle l’arrière-plan et les motivations d’une parole qui trompe et qui domine

Lire la suite à propos de l’article Le théâtre d’ombres de Sandra Lucbert
Couvertures des livres "Personne ne sort les fusils" et "Le ministères des contes publics" de Sandra Lucbert

Avec le retour des talibans, relire, revoir Syngué sabour d’Atiq Rahimi

Pourquoi en reparler aujourd’hui et inciter à le lire ou le voir ceux qui ne l’ont pas fait ? Pour l’originalité du sujet et la qualité littéraire certes, et aussi à l’occasion du retour au pouvoir des talibans en Afghanistan ? À titre documentaire parce qu’il semble s’agir du pays de l’auteur ? Pas seulement car il pourrait aussi bien s’agir d’un contexte de guerre ailleurs dans un pays musulman ; on ne voit que des combattants locaux sans doute affrontés les uns aux autres sans que leurs camps soient désignés. Alors parce que le sujet est celui de la condition féminine ? L’auteur semble le démentir :

Lire la suite à propos de l’article Avec le retour des talibans, relire, revoir <em>Syngué sabour</em> d’Atiq Rahimi
Couverture du livre "Syngué Sabour" d'Atiq Rahimi

Faire de l’histoire populaire

Heureuse nouvelle ! le collectif DAJA (Des Acteurs culturels Jusqu’aux chercheurs et aux Artistes – www.daja.fr) vient de lancer  un programme d'éducation populaire sur le web, animé par Gérard Noiriel. Une fois par mois, celui-ci présente et commente un événement évoqué dans son Histoire populaire de la France (voir plus loin)…

Lire la suite à propos de l’article Faire de l’histoire populaire
Vidéo YouTube : interview de Noirel

« Hugo et la Commune », par Robert Duguet : un républicain radicalisé

Nous reproduisons et commentons ici des extraits marquants du texte publié sur http://hugo-et-le-proletariat.fr/ par Robert Duguet, Donnons tout de suite l’éclairage particulier de l’auteur sur Victor Hugo : « le prolétariat est l’acteur principal de son œuvre », affirme-t-il, car il fournit une clé de compréhension convaincante des convictions de…

Lire la suite à propos de l’article « Hugo et la Commune », par Robert Duguet : un républicain radicalisé
Frontispice de L’année terrible de Victor Hugo (Paris : M. Lévy, 1873)

Les combats inachevés des Communardes

« … il est vrai, peut-être que les femmes aiment les révoltes. Nous ne valons pas mieux que les hommes mais le pouvoir ne nous a pas encore corrompues. » Louise Michel, La Commune (éd. La Découverte, 2015, p. 167) Cette remarque de Louise Michel ouvre à propos de la période…

Lire la suite à propos de l’article Les combats inachevés des Communardes
Manifeste du Comité Centre de l'Union des Femmes de la Commune de Paris du 6 mai 1871

Comprendre le Hirak : One, two, three. Nouvelle Algérie, par Mina Kaci

One, two, three. Nouvelle Algérie (La boîte à Pandore éd.) est le second ouvrage de la journaliste Mina Kaci qui a aussi écrit, outre des reportages dans L’Humanité notamment, Enlevée par Boko Haram  (avec Assiatou, 2016) dont nous avons publié un compte rendu.  Le titre reprend un slogan scandé par…

Lire la suite à propos de l’article Comprendre le Hirak : <em>One, two, three. Nouvelle Algérie</em>, par Mina Kaci
Couverture du livre "One, two, three Nouvelle Algérie" de Mina Kaci

« Femmes palestiniennes », dans 50/50

Pour ceux qui ne connaissent pas encore le récent magazine électronique 50/50, sous-titré « Les péripéties de l'égalité femmes/hommes », le copieux dossier sur les femmes palestiniennes est l'occasion de le découvrir (voir l'onglet Dossiers). Philippe Merlant, journaliste connu aussi pour ses interventions gesticulées d'éducation populaire, livre des enquêtes sur la situation…

« La circoncision est-elle une mutilation ? » (ProChoix)

Voici un sujet qui n'est pas toujours traité avec calme et raison et qu'on doit féliciter la revue ProChoix d'aborder (dans son n°60, décembre 2013). Parce qu'elle relève de prescriptions religieuses, la circoncision tend en France à rester dans la sphère privée, d'autant que nous avons échappé à la vague…

Prostitution : après le vote de la loi, ne pas baisser la garde

Après des réflexions préalables à la discussion de la loi publiées  dans ReSspublica - non sans réserves d'une partie de la Rédaction - relatives à la pénalisation des clients,  le législateur a tranché et nous souhaitions mentionner sous forme de courtes citations l'article de Esther Jeffreys et Huarya Llanque (Attac)…

« Délinquance : les coupables sont à l’Intérieur », par F. Delapierre

"Délinquance : les coupables sont à l'Intérieur", par François Delapierre, éd. Bruno Leprince, sept. 2013, 264 p., 10 € La présentation polémique de l'ouvrage (le titre, les visages affrontés à égalité en couverture de Nicolas Sarkozy et     Manuel Valls) pourraient faire croire qu'il s'agit d'une déclinaison du "Tous pourris". Heureusement…

Prostitution : encore un effort pour être abolitionnistes !

NDLR Dans son numéro du 12 juillet 2012 Respublica publiait sans prendre parti deux poins de vue respectivement favorable (Abolition 2012) et hostile (le Planning) à la pénalisation du client en invitant le lecteur à se faire une opinion. Avec ce texte, nous relançons le débat auprès de nos lecteurs.

Pourquoi revenir aujourd’hui sur la question de l’abolition alors que tous les arguments possibles « pour », « contre » et « comment » semblent avoir été déjà mille fois exposés ? Disons d’emblée que nous ne discuterons ici ni des positions prohibitionnistes, ni des positions règlementaristes. En revanche la position abolitionniste officielle de la France – où le scepticisme fait bon ménage avec la résignation – se voit interrogée de deux façons : le calendrier parlementaire annoncé par Najat Vallaud-Belkacem amène les partis politiques et le mouvement associatif et citoyen à se positionner, tandis que les médias favorisent jusqu’ici l’expression du scepticisme à l’égard d’un changement législatif ; des schémas de pensée anciens et des résistances demeurent dans l’esprit de nombreux camarades, qu’il est temps de lever pour que le débat progresse et soit porté devant le public de façon raisonnée, sans se cacher qu’il est difficile pour chacun de s’abstraire de la dimension intime de la sexualité que la question implique. (suite…)

Prestations familiales : du sable dans la machine à raboter

On nous répète que les Français sont plus que d’autres attachés à l’égalité, aspirent à la justice, d’où le débat toujours aussi vif sur les politiques fiscales. Or les questions d’égalité et de justice reviennent par la fenêtre à propos de la politique familiale, face à la volonté gouvernementale de « gratter » 2,2 milliards d’euros sur plus de 61 milliards d’euros de prestations familiales (1)http://www.insee.fr/fr/themes/tableau.asp?reg_id=0&ref_id=NATSOS04603)).

(suite…)

Mieux vaut être femme en Uruguay qu’en Pologne !

Dans un pays où l'IVG était jusqu'à maintenant passible de neuf mois de prison pour la mère et jusqu'à vingt-quatre mois pour le praticien, le projet de loi dépénalisant l'avortement jusqu'à 12 semaines de gestation a été définitivement adopté par le parlement uruguayen le 17 octobre (Cuba l'avait fait en…