Qui contrôle le travail possède le pouvoir !

Le capitalisme n’est plus réformable comme il l’a été par le passé. N’a-t-on pas vu par le passé des révolutions qui se transforment en capitalisme d’État ? N’a-t-on pas vu des nationalisations complètement digérées par le capitalisme ? N’a-t-on pas vu des propositions faites par la « gauche » qui ont été des adjuvants à l’exploitation capitaliste et même un moyen de dissoudre à terme la gauche elle-même? Les raisons en sont claires.

Pandora Papers : la dénonciation bienvenue d’un scandale financier

La publication par l’ICIJ, suite à des enquêtes s’appuyant sur une fuite de grande ampleur de documents de quatorze cabinets spécialisés dans les paradis fiscaux, épingle 300 responsables publics, 35 chefs d’État et 130 milliardaires. Les Pandora Papers ont dénoncé le Royaume-Uni comme « principal acteur » de l’évasion fiscale mondiale.

« Pourquoi le socialisme ? », écrit en 1949 par Albert Einstein

Texte publié sur le site http://lepcf.fr  avec la présentation suivante : « Pourquoi le socialisme ? » est un texte écrit en 1949 par le physicien Albert Einstein, et publié la même année dans le premier numéro de la revue étasunienne marxiste Monthly Review. Il signe une tribune économique d’excellente qualité, dans laquelle il…

Leur écologie et la nôtre

Ce texte, initialement paru en avril 1974 dans le mensuel écologiste Le Sauvage, a été repris dans lundimatin#203, le 6 août 2019 NDLR - Malgré les désaccords que nous pouvons avoir par ailleurs avec André Gorz, ce texte précurseur nous a paru très juste quant au lien entre capitalisme et…

Les phases du capitalisme et son dépassement

Bonjour Evariste, Le titre et le contenu de ton dernier article "Le capitalisme est aujourd’hui obligé de casser les conquis sociaux. Voilà donc l’ennemi : le capitalisme" désigne clairement l'ennemi. Hélas je n'ai pas trouvé dans l'article qui était l'ami ou les amis par le.s.quel.s il faudrait le remplacer. Si l'on…

Pourquoi l’émancipation n’est plus possible au sein du capitalisme

La séquence électorale des législatives qui se terminera le 18 juin prochain au soir est claire pour nous. Il s’agit de transformer dans les législatives la poussée qui s’est concrétisée sur le vote Mélenchon à la présidentielle. Certains regretteront qu’il n’y ait pas de candidat unique dans chaque circonscription pour représenter le vote JLM17. Mais pouvait-il en être autrement ? Avec une exigence jacobine de la part de la France insoumise qui demande la signature d’une même charte pour tous, d’une solidarité des votes et d’une campagne nationale. Et une exigence girondine de la part du PCF qui n’arrive plus à avoir une position stratégique commune sur le territoire national en interne. Nous avons par exemple appris que dans certains départements (Landes, Jura, Somme, etc.) des alliances ont été scellées, comme aux dernières régionales, entre le Parti socialiste et le Parti communiste. A noter cependant que de nombreux communistes ont intégré la France insoumise (qui n’est pas un parti avec des adhérents) et que les élus communistes qui ont donné leur signature à Mélenchon n’auront pas de candidat de la France insoumise contre eux.

Nous ferons le point politique de cette séquence en son temps.

Ouvrir le débat sur les conditions de la Révolution citoyenne

En attendant, nous souhaitons revenir sur le débat de la ligne politique nécessaire pour mener une transformation sociale et politique. Nous avons déjà mis en avant le fait qu’il n’y aurait pas de transformation sociale sans le soutien massif des ouvriers et des employés comme à chaque moment du XXe siècle avec de grandes avancées sociales. Voir dans ReSPUBLICA nos enseignements sur le premier tour  de la présidentielle puis du deuxième tour .

Nous avons aussi mis en avant le fait que l’UE et la zone euro sont des carcans  visant à empêcher toute politique progressiste en France ou ailleurs. Et que changer les traités n’est plus possible avec la règle de l’unanimité lorsque de petits pays sont sous la coupe des banques. (suite…)

Nous citoyens, laïques et fraternels ?, par André Tosel

Le philosophe André Tosel propose dans son dernier livre de repenser la laïcité « à la hauteur des défis de la mondialisation ». Le monde produit par le capitalisme globalisé et financiarisé met aujourd’hui à mal la trilogie républicaine française, en détruisant méthodiquement l’état social et national de droit qui s’est constitué…

On peut changer de paradigme sans combattre le capitalisme Sur un texte de Charles Arambourou - 2

L’article de Charles Arambourou débattu ici en porte témoignage. Il incarne un phénomène plus vaste décrit ci-après. Depuis Marcuse jusqu’à Postone en passant notamment par Gorz, nous vivons la prolifération d’utopies entraînantes qui visent à faire oublier la nature profonde du capitalisme, à savoir que le capitalisme est d’abord et…

Commentaire de la Rédaction sur l’entretien avec Emmanuel Todd

Voici un rare exemple de vision géopolitique non atlantiste, à l'encontre de celle qui a colonisé la quasi-totalité des médias. Todd dit ce qui apparaît à tout observateur doté de lunettes neutres, mais il ne va pas au fond des choses, ce que résume le paragraphe de la phrase «…

Capitalisme libéral, capitalisme de connivences et lumpen-développement. Quelles réponses immédiates ? Le cas de l’Egypte

A.    Capitalisme « libéral » ou capitalisme de connivences  ? Le capitalisme libéral (ou néolibéral) proposé et imposé comme sans alternatives repose sur sept principes considérés comme valables pour toutes les sociétés de la planète mondialisée. 1.      L’économie doit être gérée par des entreprises privées car elles seules se comportent naturellement comme des acteurs…