Convergence des psychologues en lutte

You are currently viewing Convergence des psychologues en lutte

Suite à l’appel à contributions de ReSPUBLICA « Pourquoi il faut (re)créer d’urgence les services publics pour (ré)inventer la démocratie et aux dernières réformes gouvernementales qui constituent une arme de destruction massive du métier de psychologue, nous avons décidé de nous réunir le samedi 29 janvier à la salle des fêtes de la Mairie de Montreuil sur la base du texte suivant :

Considérant l’actualité politique, cette convergence (qui suppose pluralité et indépendance) se fera sur la base du refus de la para-médicalisation de l’acte psychologique et de la subordination de la psychologie à la médecine dont les psychologues ne partagent pas toutes les valeurs et tous les objectifs. Cette main mise, de même que la prescription de modèles technico-scientistes sans lien avec l’éthique au fondement de leur profession risquent en effet d’impacter en profondeur des pratiques dont ils cherchent à sauvegarder la rigueur et l’originalité.
Cette convergence se fera également sur le refus de la pénurie de postes dans le médico-social, les services publics, hôpitaux, CMPP et autres CAMSP, le refus de la misère des salaires qui y sont proposés et le refus de cette honteuse sous-tarification des actes en libéral que cherche à imposer le gouvernement, censée compenser les défaillances de l’État dans ces secteurs fragilisés depuis longtemps et désormais gravement menacés.

Afin de préparer cette journée et d’expliquer aux lecteurs de ReSPUBLICA les enjeux de cette lutte sociale, nous mettons à leur disposition trois textes :

– « Le métier de psychologue : un rempart de la démocratie en temps de néolibéralisme » par Marie Bakchine

« Les psychologues et le “Gorgonement”, récit des Signataires Collectif POP (Pas d’Ordre des Psychologues) »

– « Pourquoi la casse du métier de psychologue clinicien est un enjeu démocratique » par Roland Gori.