Mendès France et les risques du Marché commun Discours de Pierre Mendès France du 18 janvier 1957 à l'Assemblée nationale

Mesdames, messieurs, cet important débat porte sur deux séries de questions. Il y a d'abord un problème d'orientation générale — on pourrait dire un problème de politique générale — et puis se posent des problèmes d'exécution, qui sont plutôt de nature technique. Sur le problème général, sur le problème proprement…

Critiquer l’euro ou critiquer le capitalisme ?

Le Traité de Rome était un projet d’Europe des nations fondé sur les supposés avantages du libre échange entre elles : contre le nationalisme, l’intégration européenne apporterait la paix et la prospérité. Au moment du 70e anniversaire dudit Traité, le constat d’échec est patent : stagnation économique, chômage de masse, montée…

Equateur : entretien avec Patricio Zambrano Restrepo

Source externe : https://blogs.mediapart.fr/marilza-de-melo-foucher/blog/150217/equateur-entretien-avec-patricio-zambrano-restrepo Président du Parti Socialiste Equatorien, Patricio Zambrano Restrepo dirige la campagne du parti pour les élections Présidentielles et Législatives de 2017. Diplômé en Relations Internationales de l’Université Andine Simon Bolivar, licencié en Sociologie de l’Université de Paris VIII, diplômé en Politiques Publiques et Intégration de l’Institut des…

Se battre dans les cordes : les leçons de l’année 2016 au Venezuela

C’est décembre [2016], et contre tous les pronostics majoritairement défavorables, nous sommes toujours debout. Beaucoup, chez nos amis comme chez nos ennemis, prédisaient que nous ne passerions pas le premier semestre de l’année. En janvier 2016, les couloirs et les réunions bruissaient de la rumeur suivante : on nous donnait 6…

Fidel est mort, pas la Révolution

Texte publié sur le blog de Jacques Sapir. Jérôme Leleu, doctorant au CEMI-EHESS, écrit sa thèse sur Cuba et a eu l’occasion d'y faire plusieurs missions d’étude. Le décès de Fidel Castro le 25 novembre 2016 marque la fin d’un personnage politique majeur de la seconde moitié du XXe siècle. Que…

Lu pour vous : précarité et inégalités croissantes

1/ Plus d'un travailleur sur 3 connaît des fins de mois difficiles Lu sur le site de la Confédération européenne des syndicats (CES/ETUC) : https://www.etuc.org/fr/presse/plus-dun-travailleur-sur-3-conna%C3%AEt-des-fins-de-mois-difficiles#.WD722H27lv1 Selon l’enquête européenne sur les conditions de travail publiée aujourd’hui, plus d’un tiers des travailleurs disent avoir des fins de mois difficiles voire très difficiles.…

Nouvelle donne politique au Venezuela… Et retard de l'information en France

A l’initiative du gouvernement bolivarien, les partis de la droite vénézuélienne ont accepté récemment de s’asseoir à la table des négociations. La première étape de ce dialogue amorcé avec l’appui de l’ex-président du Panama Martin Torrijos et de l’ex-président espagnol Rodriguez Zapatero s’est achevée le samedi 12 novembre 2016. Entouré…

Le Rif se défait de la peur

Article publié en espagnol dans M’Sur le 17 novembre 2016 http://msur.es/2016/11/17/marruecos-protestas-rif/ Durant la dernière manifestation à Al Hoceïma, lorsque Nasser Zafzafi monta sur la scène et agrippa le micro, le public rassemblé sur la place Mohammed VI rugissait son nom : « Nasser, Nasser ! ». Zafzafi a été la personne en vue des…

Election de Trump : ceux qui sont sidérés sont ceux qui n’ont pas compris la période

Notre journal a répété à l’envi que la crise systémique de la formation sociale capitaliste ne donne comme possibilité pour l’oligarchie que de durcir toujours plus les politiques d’austérité et donc d’augmenter les inégalités sociales. Tout simplement parce que les lois tendancielles de cette formation sociale ne permettent pas autre chose. Comme dans les années 30, les peuples ont alors deux issues : la gauche de gauche ou le processus de droitisation vers l’extrême droite. Le problème pour nous est que la gauche de gauche n’existe pas encore et que nous n’avons qu’une gauche de la gauche en décomposition.
En décomposition car elle est infesté de virus néolibéraux : stratégie du consensus contre la démocratie empêchant de répondre aux besoins du peuple, extrêmisation d’un extrême centre consensuel, maintien des discours perdants qui n’intéressent plus les citoyens, refus de penser le modèle politique post-capitaliste, amour du libre-échange, volonté de défendre l’Union européenne et la zone euro alors qu’elles empêchent toute politique progressiste, sous-estimation des réactions violentes de l’oligarchie en cas de processus « gauche de gauche », croyance que le volontarisme peut faire fi des lois tendancielles des formations sociales capitalistes, soutien au piège du système des primaires, amour du communautarisme anglo-saxon et haine de la laïcité comme principe d’organisation sociale permettant le plus haut niveau de liberté pour tous, dédain de la lutte des classes, dédain de la pratique de masse, refus de penser la lutte entre impérialismes, mépris du peuple et de la nation, acceptation de se couper de la classe populaire ouvrière et employée, refus de l’éducation populaire et de la bataille pour une nouvelle hégémonie culturelle, préférence pour des cartels d’organisations anti-démocratiques, culture de l’entre-soi, refus d’établir une ligne jaune avec les partis néolibéraux de droite comme de gauche, croyance que des partis de masse peuvent se constituer de manière endogène à partir de groupuscules coupés des masses, etc.
(suite…)

Trump et le moment populiste

Publié en espagnol le 9 novembre 2016 dans « Publico » Un fasciste a gagné. Ce n’est pas banaliser le fascisme que de l’affirmer. Le fascisme n’est pas un phénomène exclusivement italien et allemand des années 30 ; c’est une façon de construire le politique. Certains politologues espagnols essayèrent de délimiter le phénomène…

Comprendre l’imbroglio syrien pour éviter d’être l’idiot utile d’un impérialisme ...ou d’un de ses alliés communautaristes ou intégristes

Les implications étrangères croissantes sont le fruit du développement des contradictions entre impérialismes Comme l’économie est toujours « déterminante en dernière instance », partons des problèmes géo-économiques. Acte 1 : De nouveaux gisements d’hydrocarbures ont été découverts en Syrie. La Syrie a donné le droit d’extraction des hydrocarbures et d’organiser la chaîne de…

Budget 2017 : l’offensive chaviste… Ce qu'on ne dit pas sur le Venezuela

Les médias-système recommencent à s’exciter sur le Venezuela… Vieilles ficelles : montrer les manifestations de la droite sans montrer les marches populaires qui défendent la révolution bolivarienne. Parler de crise humanitaire alors même que de nombreux produits reparaissent peu à peu dans tout le pays. Occulter le fait que face…

Nos fils de pute Les Etats-Unis et Daech

Publié en espagnol le 22 septembre 2016 sur M’Sur http://msur.es/2016/09/22/topper-Daech-hijos/3/. Traduction de Alberto Arricruz Comment se peut-il que la plus grande puissance militaire au monde bombarde sans répit, depuis un an, l’État islamique en Syrie et en Irak, sans que Daech ne plie ? C’est simple : sa disparition n’intéresse pas les…

Archaïsme et libéralisme économique : le libre échange

Traiter d'archaïques leurs opposants est une constante chez les partisans du libéralisme économique. Élément de communication électorale certes mais pas seulement. En effet, nombre de libéraux et néo libéraux le pensent effectivement, faute d'avoir réfléchi à la question. Et pourtant, non seulement ils proposent et mettent en œuvre des thèses…

Turquie : d’un coup, l’autre !

Les analystes peinent à caractériser ce qui s’est passé en Turquie le 15 juillet. Coup d’État, contrecoup, purge, reformatage de l’État, … Le discours officiel, faisant mention d’un complot de la Confrérie Hizmet – sorte de franc-maçonnerie musulmane - infiltrée dans la haute administration et l’armée et animée par le prédicateur, en…

Turquie : le putsch préventif Suivi de « Le mystère du beauf' »

Istanbul, le 20 juillet 2016 Article publié en espagnol dans msur.es : http://msur.es/2016/07/20/topper-turquia-golpe/. Texte traduit  par Alberto Arricruz, ainsi que l'Addendum du 24 juillet. ° °    ° Ce jour-là, le douzième jour des manifestations au parc Gezi d’Istanbul, une consigne commença à être relayée dans les réseaux sociaux : « Pas de théâtre ».…